Accueil Chronique de concert Antonio Negro (et invités)
Jeudi 9 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Antonio Negro (et invités)

Antonio Negro (et invités) en concert

Machine à Coudre - Marseille 19 décembre 2008

Critique écrite le par


Après un milieu de semaine déjà bien chargée avec 2 soirs mercredi et jeudi passes à l'Espace Montevideo pour la 6èùe édition du festival Nuit d'Hiver, j'ai décidé ce soir de retourner dans les deux salles que j'ai le plus fréquenté cette année (et les précédentes). Après un début de soirée avec les très sympathiques Delano Orchestra au Poste à Galène, nous voilà en route vers la Machine à Coudre pour revoir Antonio Negro et ses invités.


Dire qu'Antonio Negro est un habitué du lieu est un doux euphémisme. Il y joue au moins deux fois par mois et ce depuis l'ouverture de la Machine (et même avant du temps du Coton Tige si j'ai bien suivi). C'est un virtuose de la guitare et pourtant je ne l'ai vu qu'une fois, il y a bientôt 6 ans, ainsi qu'aux funérailles du regretté Philippe ...


Nous arrivons vers 23h30 ... le concert a déjà commencé mais on sait que la soirée sera longue, mais c'est vendredi (c'est d'ailleurs pour cela que nous sommes venus ce soir là, car habituellement il passe plutôt le jeudi). D'une fois à l'autre le public et les invités sont assez variés ... mais ce soir pas beaucoup de "non gitan" dans la salle. Pas beaucoup de femmes non plus (c'est svet qui me le fait remarquer) et chose à laquelle je ne m'attendais pas vraiment, une grande majorité de jeunes que j'aurais plutôt imaginés écoutant du rap que du flamenco (désolé pour les stéréotypes).


Antonio Negro est sur la gauche de la scène accompagné d'un chanteur (du prénom de Diego) ... et les nombreuses chaises vides à côté de lui semblent indiqué qu'il sera surement rejoint. Je suis tout de suite frappé par la non retenue du chant .... Habité, écorché, ... Diego hurle littéralement, sous les encouragements et tapement de mains des jeunes (et moins jeunes) du public. A l'invitation d'Antonio et de Diego ils monteront d'ailleurs sur scène pour venir taper des mains (et chanter pour certains).


J'ai évidemment pensé au Cor de la Plana en raison du côté chant / tapement de mains et aux Gipsy King (étant donné que c'est le seul groupe "dans le genre" que je connais), mais autant ces derniers ne me touchent pas du tout, autant ce soir j'ai pris une belle calque, me sentant privilégié d'assister à un moment pareil. Après une première pause au cours de laquelle j'ai cru qu'ils avaient décidé de continuer le concert dans le fumoir, ils reprendront.


C'est fascinant de les voir s'écouter ... un coup c'est la guitare qui guide, un autre c'est le chant qui entraine la guitare. Les gens se sourient, s'encouragent, se parlent ... il règne une très bonne ambiance. Après une deuxième pause (pendant laquelle on rangera le matériel) la soirée continuera naturellement dans la salle, Antonio s'asseyant sur le bord de la scène et tout e monde approchant son tabouret.


Acoustique donc et encore plus intime, puisqu'il n'y a plus de barrière entre le public et les artistes. Diego assure toujours l'essentiel du chant, il entraine quelques personnes à danser aussi ... Les jeunes se relais aux percussions, les mains continuent à chauffer ... Il est 1h20 je commence à fatiguer et profite de la nouvelle pause pour me diriger vers la sortie ... Antonio est au bar en train de discuter avec Claire et les autres, pendant que dans la salle ça continue à chanter ...


Je le prends en photo encore un peu ... du coup il se retourne naturellement vers moi ... s'en suivra une conversation surréaliste au cours de laquelle Antonio nous expliquera que les gitans (comme les hébreux) sont les descendant des habitants de la Atlantide (qui se trouve du côté du Japon où ils ont trouvé la grande pyramide ...) et autre considération sur la complémentarité / l'opposition Homme / Femme ... jusqu'à ce qu'une nouvelle vague de public n'arrive, exclusivement masculine, certains en tenue de boulot, d'autres en costard cravate ... tous soit super "grave" / sérieux soit chantant / tapant des pieds ... sublimement authentique !


Bref j'ai passé une soirée absolument délicieuse et dépaysante, dans une salle qui est depuis longtemps et restera une de mes préférée. Une salle dans laquelle tout ce qu'on y voit est authentique et/ou underground, que ce soit du punk, de l'electro, de la chanson, ou comme ce soir du flamenco. Ce qui est sûr c'est que je n'attendrai pas à nouveau Jans pour revenir voir Antonio Negro ...

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


et une petite pas de moi mais trouvée sur internet avec pas mal des gens présents ce soir :


Antonio Negro : les dernières chroniques concerts

Antonio Negro + invités en concert

Antonio Negro + invités par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/01/2014
Ce vendredi soir, pour ne pas mourir idiot, j'ai décidé d'aller enfin voir l'artiste le plus mythique de la Machine à Coudre : le guitariste de flamenco Antonio Negro, qui selon... La suite

Laurent Boudin + Renard Jaune + Benoit Dettori + Gianone Giani + Antonio Negro (15 ans de la Machine a Coudre - suite) en concert

Laurent Boudin + Renard Jaune + Benoit Dettori + Gianone Giani + Antonio Negro (15 ans de la Machine a Coudre - suite) par Pirlouiiiit
Machine à coudre, Marseille, le 19/12/2009
Deuxième soir pour fêter les 15 ans de la Machine. Il fallait bien ça après l'hommage de la scène rock / punk la veille, ne serait ce que pour montrer que ce n'est pas parce que... La suite

Antonio Negro & Manolo Santiago et leurs invités  en concert

Antonio Negro & Manolo Santiago et leurs invités par Pirlouiiiit
Machine à Coudre - Marseille, le 12/02/2003
Cela doit bien faire 5 ou 6 ans que je vois son nom dans les annonces concert diffusés par Live in Marseille ... autant de temps que je me dis qu'il faut que j'aille découvrir ce... La suite

Machine à Coudre - Marseille : les dernières chroniques concerts

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/03/2018
Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre... La suite