Accueil Chronique de concert Damn Kids (ex Hammer Brain)
Samedi 23 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Damn Kids (ex Hammer Brain)

Damn Kids (ex Hammer Brain) en concert

Tompkins Square park, New York 27 décembre 2014

Critique écrite le par

Williamsburg bridge by Pirlouiiiit 27122014

Difficile de garder la notion du temps lorsqu'on n'a aucun impératif et que l'on peut manger ou boire n'importe quoi n'importe où à n'importe quelle heure. Comme les jours précédents on part en fin de matinée et on revient plutôt tard. Cette fois nous avons prévu d'aller voir Psychic TV en concert gratuit au Brooklyn Night Bazaar, mais avant cela, après avoir rejoint Manhattan par le Williamsburg bridge et avoir bu un coup chez Solas, nous nous rendons au 10°, un bar dans lequel nous devons retrouver Sasha près de Tompkins Square. En longeant le " parc " (qui est en fait une grande place avec de la pelouse et des arbres) nous entendons de la musique live.

Damn Kids by Pirlouiiiit 27122014

J'abandonne les autres pour aller jeter un coup d'œil. Ce n'est pas tous les jours que je tombe par hasard devant un concert amplifié, punk de surcroît, à la nuit tombée en plein Manhattan. En plus il n'y a pas énormément de monde ; pourtant ça a l'air relativement officiel puisqu'il y a une petite estrade, du matériel et surtout une banderole " Heavy New Year " avec le nom de plusieurs groupes dessus. Ayant lu sur la batterie the shAdow (avec le A de anarchie) j'ai dans un premier temps cru qu'il s'agissait du nom du groupe alors qu'il s'agit du nom du journal qui organisait le concert (cf ici.

Damn Kids by Pirlouiiiit 27122014

Apparemment ces " Tompkins Square Park Live " existent depuis au moins 2006 (d'après ce que j'ai pu trouver sur un site qui ne marche plus très bien) et ont pour objectif de " celebrate the vitality of the counter cultural scene that has survived on the Lower East Side, despite the rampant gentrification, soaring rents and lost venues that have contributed to the cultural genocide sweeping New York City. " faisant écho au " Museum of Reclaimed Urban Spaces " devant lequel nous étions passé un peu plus tôt.

Damn Kids by Pirlouiiiit 27122014

Lorsque j'arrive un morceau bien pêchu vient de prendre fin et le chanteur fait une annonce que je ne comprendrai qu'après " et maintenant une autre chanson " ! En fait ce qui me perturbe surtout ce sont les nombreux photographes et gens qui filment parfois au ras des musiciens sans se soucier du public, ce qui m'a toujours agacé. En fait cette fois ci c'était tout à fait légitime puisque le groupe était là pour faire un clip pour une des chansons (qu'ils ont du coup sans doute du jouer un bon paquet de fois).

Damn Kids by Pirlouiiiit 27122014

Une chanson pour moi car j'arrive lorsqu'ils ont finit de la jouer et qu'ils font d'autres morceaux de leur répertoire. Je mettrai un moment à trouver le nom du groupe car il s'agit d'un groupe assez " récent " composé de 3 ex membres d'Hammerbrain (groupe qui a commencé dans les années 80s) qui sont pour certains aussi passés par White Zombie, Youth Gone Mad, Psychotica, Ff, Action Swingers, ... (on dirait une description de groupe punk marseillais ;-)

Damn Kids by Pirlouiiiit 27122014

Bref il s'agit de Al Landess au chant et à la guitare, Paul Ena Kostabi à la guitare, et de Dave et Ned Lindsey respectivement à la batterie et à la basse. Pas un groupe de petits jeunes mais plutôt de punk qui ont fait de la route et n'ont perdu ni le goût du punk ni l'énergie qu'il faut pour interpréter des morceaux comme ce Fast World (un des 4 titres en écoute sur leur bandcamp) qu'ils ont joué en ce début de soirée. Si les frères Lindsley sont plutôt statiques mais très présents musicalement, et Paul Kostabi plutôt perché (mobile mais calme), Al est une véritable boule d'énergie.

Damn Kids by Pirlouiiiit 27122014

Il beugle (parfois à côté du micro) mais l'énergie qu'il y met paraît sincère et surtout il se fait plaisir. En le regardant et en les écoutant je pense à la fois à Greenday et aux Toy Dolls. Entre chaque morceau quelqu'un est là pour leur dire combien de temps il leur reste. 10 min ? "C'est bon on va pouvoir vous jouer une 40aine de morceaux" plaisantent ils ... Sur ce qui s'annonce comme le dernier morceau (je crois qu'ils en profitent pour jouer le morceau dont ils tournaient le clip, je m'échappe pour rejoindre les autres ...

Plus de photos par Pirlouiiiit par ici


Bonus video :