Accueil Chronique de concert Destination Lonely + Lenz-Faraday
Mardi 26 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Destination Lonely + Lenz-Faraday

Destination Lonely + Lenz-Faraday en concert

Bombshell, Clermont-Ferrand 14 octobre 2017

Critique écrite le par



Bien introduit par une prestation virulente et punk des locaux de Lenz-Faraday - qui envoient une belle série de titres stoogiens et bruitistes -, le concert du trio bordelais de voodoo trash blues Destination Lonely était une très belle occasion de découvrir le nouveau Bombshell, enfin débarrassé de ce putain de bar central qui empêchait jusque-là au public de se masser devant la scène... Quelques menus réglages sur le son (souvent de nature à faire tomber une oreille, à notre humble avis) et l'on tiendra là le meilleur club de rock 'n roll de l'ex capitale du rock (rires) et future capitale européenne de la culture (hahaha) !



Postés sur la mini scène maintenant située à l'entrée du Bombshell, les trois membres de Destination Lonely ne tardent pas à faire parler la poudre avec leurs instruments de torture : deux guitares très électriques, une batterie bien malmenée, deux micros agressés, et donc de multiples possibilités de faire un max de bruit en triturant sauvagement ce bon vieux rock 'n roll blues ! Pas de fioritures, pas de poses, juste des titres ultra violents et sexy donnant envie de se rouler par terre tout en buvant des alcools forts ou des bières très houblonnées. Merci beaucoup Lo Spider (guitare, voix), Wlad (batterie) et Marco Fatal (guitare, voix) de nous administrer cette régénérante overdose de fuzzzzzz ! Ça nous venge de toutes ces agressions quotidiennes à base de mauvais R&B pour blaireaux, de rap français pour débiles, de variétés moisies et autres électro fake pour sourdingues...



Point fort du groupe signé sur le prestigieux label Voodoo Rhythm Records (tenu part l'immense Reverend Beat-Man): les hurlements extrémistes du chanteur principal, qui réveilleraient une personne en état de mort clinique ! Bref, pas la peine d'en rajouter des kilomètres : Destination Lonely est un combo de rock 'n roll à voir absolument sur scène et le Bombshell est un excellent club rock de 150 places pouvant accueillir parfaitement tous les groupes de sauvages que le patron des lieux adore. Tout cela promet de chaudes soirées en perspective pour les amoureux de la musique du diable !

Demandez le programme : The Godfathers le mercredi 18 octobre 2017, Grande Royale le jeudi 26 octobre, Sinner Sinners le lundi 30 octobre, The Retarded Rats le vendredi 3 novembre, Sweat Like An Ape le mercredi 8 novembre etc etc. Toutes les dates sont  !

Photos : Mylène Fargette

Liens : www.facebook.com/Destination-Lonely, destinationlonely.bandcamp.com, www.facebook.com/wearelenzfaraday, soundcloud.com/lenzfaraday, www.facebook.com/bombshell63...


Bombshell, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Les Grys-Grys + The Nutshakes en concert

Les Grys-Grys + The Nutshakes par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 20/05/2019
Pile un an après avoir retourné le Bombshell avec un set de garage sixties façon coup de poing, Les Grys-Grys sont revenus au même endroit, cette fois pour présenter leur... La suite

Les Lullies en concert

Les Lullies par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 24/01/2019
Il y a des concerts chiants à crever qui donnent méchamment envie d'aller se pendre, et il y a ceux qui attisent le désir de vivre plus intensément, de faire la fête, de boire des... La suite

Cockpit en concert

Cockpit par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 24/05/2018
Idéal pour finir avec des acouphènes irréversibles (à force de prendre des décibels dans la tronche), les cervicales en lambeaux (à force de headbanguer) et un mal au crane... La suite

Les Grys-Grys en concert

Les Grys-Grys par Pierre Andrieu
Bombshell, Clermont-Ferrand, le 17/05/2018
Le groupe de Wild Rhythm & Blues originaire de Montpellier et signé sur le label anglais Dirty Water Records Les Grys-Grys attire des commentaire flatteurs qui ont de quoi... La suite