Accueil Chronique de concert Dirt River Radio
Mercredi 20 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Dirt River Radio

Dirt River Radio en concert

Le Café de la Danse, Paris 2 octobre 2014

Critique écrite le par



Le groupe australien Dirt Radio River a débarqué en France, à Paris, pour la première fois de sa carrière et a déposé ses valises du côté du Café de la Danse en ce 2 octobre 2014. A 20h30, il n'y a pas grand monde devant la salle et un groupe français en première partie termine son set à ce moment-là. Je m'inquiète forcément de l'affluence de ce soir, à raison d'ailleurs, car en débarquant dans la salle juste avant que le groupe ne monte sur scène, force est de constater qu'on n'est pas très nombreux. C'est un peu tristounet et je suis déçu pour le groupe qui a un talent évident.



Il est à peine plus de 21 heures, Heath le chanteur et guitariste à la coupe rétro, Danger également chanteur et guitariste ainsi que Sko le batteur et Dozza le bassiste sont devant nous. Le public forme un petit groupe de 100 personnes au maximum et nous voilà parti pour un moment chaleureux, convivial et fort plaisant. Ce manque de public et cette intimité qui nous paraissait gênante au début du concert et bien, grâce à la connivence qui s'installera entre le groupe et le petit comité, cet ensemble finira par se transformer en une petite ruche bouillonnante à l'ambiance bon enfant.



En clair, tout le long du concert, on sera plongé dans les ambiances des pubs anglais au doux parfum de bière, de fête, des nuits qui n'en finissent plus. Heath s'arrache toujours dès qu'il chante, il dégouline à grosses gouttes mais il a le style, c'est le rock'n'roll à lui tout seul ce mec. Danger est un meilleur chanteur et accompagne magnifiquement Heath au chant et amène une texture différente. Ces deux-là sont très complémentaires dans le chant et niveau guitare.
On passe un très bon moment, le rare public donne de la voix, ce qui fait qu'on a l'impression d'être plus nombreux qu'au début du set.



Ils joueront la plupart des titres de leurs deux albums "Come Back Romance, All Is Forgiven" et "Rock n Roll is my Girl Friend". Le groupe sur scène met toutes ces tripes, son âme, son coeur et cela sent bon le vécu. Avec eux, pas de blah-blah, de chichi, de paraître, c'est un groupe 100% authentique. Le titre, je veux dire plutôt l'hymne à chanter dans des stades "The Boys In The Public Bar" en est le parfait exemple. La musique des Australiens, c'est du putain de rock tranquille à la sauce Pogues, AC/DC.



Quelques rares temps morts feront leur apparition mais sur l'ensemble, le set d'une heure trente sera parfaitement maîtrisé. On est ressorti de la salle ravi avec le sentiment d'avoir passer une excellente soirée en leur compagnie. Je souhaite le meilleur à Dirt River Radio et une longue route...



durée du concert : 1h20

remerciements Eric Coubard, le label Bad Reputation

Crédits photos: Lebonair



Le Café de la Danse, Paris : les dernières chroniques concerts

Jean-Louis Murat en concert

Jean-Louis Murat par Kid
Café de la Danse, Paris, le 10/12/2018
Il y a peut-être une chose que l'on peut reprocher à Murat, qui se tient là derrière les portes, non pas de Naples, mais du Café de la Danse : sa bonne humeur. On a souvent comparé... La suite

Fantastic Negrito en concert

Fantastic Negrito par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 04/11/2018
Alors qu'un mois de novembre fort en commémorations débute, voir débouler Fantastic Negrito au Café de la Danse livrer un show époustouflant file le baume au cœur qui manquait... La suite

MIEN en concert

MIEN par Samuel C
Le Café de la Danse - Paris, le 24/09/2018
Dans un Café de la Danse à l'éclairage judicieusement tamisé, une invitation à une expérience spatio-temporelle était proposée par MIEN, un groupe composé de membres de The Black... La suite

Mark Lanegan Band en concert

Mark Lanegan Band par Samuel C
Café de la Danse - Paris, le 25/11/2017
Deux légendes vivantes qui ont définitivement marqué les grandes décennies noisy et (post) grunge ont foulé les planches du Café de la Danse en moins d'une semaine. Thurston... La suite