Accueil Chronique de concert Girls Names, Lust For Youth, Happyness, Dan Druf (Rockorama 2015)
Mardi 26 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Girls Names, Lust For Youth, Happyness, Dan Druf (Rockorama 2015)

Girls Names, Lust For Youth, Happyness, Dan Druf (Rockorama 2015) en concert

Tour Royale, Toulon 4 Juillet 2015

Critique écrite le par

On avait gardé un si bon souvenir de l'édition 2012 du festival Toulonnais Rockorama qu'on est vraiment content d'y retourner, une fois n'est pas coutume, sans bien connaître les groupes programmés ce soir.



Entre autre parce que le lieu est des plus accueillants et qu'il est un des rares avec le Midi Festival à proposer dans le coin des groupes pop et rock indé émergents, là où une majorité misent sur grosses têtes d'affiche et autres dj's à la mode.

Avant le grand frisson Girls Names on aura l'occasion de voir trois formations inégales mais intéressantes.



Les locaux de l'étape, Dan Druf, issus du petit label Toolong Records, semble avoir pas mal d'afficionados dans l'assistance.

On se gardera bien de coller une étiquette à leur musique tant elle part un peu dans tous les sens, parfois dans la même chanson.

Le quintet est en tout cas des plus complices avec le public arrivant au compte goutte après cette journée caniculaire, ironisant entre autres sur leur nombre de vues sur youtube.

Puis c'est au tour des Londoniens de Happyness d'élégamment brouiller les pistes avec une lo-fi un brin schizophrène.

Le trio emballe dès les premiers titres avec des morceaux enlevés entre Pavement et Weezer d'une grande efficacité, puis calment considérablement le jeu avec des chansons lentes moins faciles d'accès.



Comme le groupe précédent on apprécie les interventions pleines d'humour du guitariste et du bassiste qui se partagent le chant, enfin surtout quand on arrive à déchiffrer leur inénarrable accent cockney.

Le site est nettement plus rempli qu'en début de soirée, les dj's qui se chargent des transitions entre les changements de plateau mettent l'ambiance avec des sélections electro pop raccord avec le groupe suivant.



Les Danois de Lust For Youth sont déjà passés à Marseille l'an dernier (à l'embobineuse) mais c'est seulement ce soir que je les découvre après avoir écouté quelques uns de leurs disques sortis sur le fameux label Sacred Bones.

Une vraie machine à danser avec des titres que ne renieraient pas Cut Copy ou Holy Ghost!, sous haute perfusion New Order avec des beats hypnotiques et des riffs entêtants.



Concert qui aurait été parfait si le leader avait été réellement en état d'assurer, visiblement bien chargé avant, les yeux rouges et le chant faux du début à la fin, sans jamais dire un mot à un parterre plutôt bienveillant et réactif.

Pas bien grave parce que ce qui suit justifiait à lui seul le déplacement, les Irlandais de Girls Names, la seule formation que j'avais attentivement écouté notamment en 2013 pour leur 2e album "The New Life" (le prochain est prévu en Octobre).

Quatuor passé par des labels dont on loue souvent l'excellence, de Slumberland à Captured Tracks, pas encore très médiatisé alors qu'ils ont tout pour rassembler les amateurs du genre.

Un post punk sombre et souvent explosif, qui ramène à ce qui s'est fait de mieux dans le genre, de Joy Division à Jesus & Mary Chain en passant par Buzzcocks dont la bassiste arbore un t-shirt avec classe.



S'ils s'adressent régulièrement au public ils se démarquent des précédents groupes par un premier degré salutaire, hyper concentrés et habités.

Le guitariste rivalise d'imagination pour proposer des déflagrations à hérisser le poil, aussi bien sur les titres concis et carillonnants ("Hypnotic regression") que ces quelques morceaux épiques dépassant les 10 minutes comme "Zero dyptich" leur récent "single" fâché avec les formats FM.



Pas une baisse d'intensité dans ce concert qui en laisse plus d'un sur les rotules, dont votre chroniqueur et son covoitureur peu enclins à rester pour le set du producteur Fairmont, d'avantage prisés des clubbers.

Une bien belle soirée qui nous donne nouvelle fois de féliciter pour leur audace et leur goût l'équipe de Rockorama pour cette 7ème édition.

> Réponse le 06 juillet 2015, par sghazari

Ce résumé est vraiment parfait. Le festival m'a vraiment laissé sur le cul : ambiance décontractée, lieu magique et surtout programmation exceptionnelle. C'est rassurant de voir qu'il y a encore des programmateurs qui ose dans la région. Bravo les Rockos.... Je reviendrais sans hésiter l'année prochaine !   Réagir


Rockorama Festival : les dernières chroniques concerts

Festival Rockorama : The Goon Sax, Gloria, Motorama, Vox Low, Indiscipline en concert

Festival Rockorama : The Goon Sax, Gloria, Motorama, Vox Low, Indiscipline par Sami
Tour Royale, Toulon, le 01/07/2017
Déjà la 9ème édition du festival Toulonnais Rockorama qui nous a laissé de bons souvenirs en 2012 et 2015 . Cette année il se déroule sur 4 soirs avec comme toujours une... La suite

Duchess Says, La Sera, We Have Band, Kelly Und Kelly (Rockorama #4) en concert

Duchess Says, La Sera, We Have Band, Kelly Und Kelly (Rockorama #4) par Sami
Tour Royale, Toulon, le 16/06/2012
Pour une raison qui m'échappe, quand l'été se profile le Var s'avère nettement mieux doté coté concerts qui m'interessent qu'à Marseille. Avec le pointu Midi Festival à Hyères,... La suite

Chokebore + Andromakers + Lolito en concert

Chokebore + Andromakers + Lolito par roohakim
Festival Rockorama - Toulon, le 02/07/2010
Direction la Tour royale à Toulon pour la deuxième édition de Rockorama, "festival de musique indé et découvertes" (pas mal axé ce premier soir sur la gente féminine). Comme le... La suite

Tour Royale, Toulon : les dernières chroniques concerts

Festival Rockorama : The Goon Sax, Gloria, Motorama, Vox Low, Indiscipline en concert

Festival Rockorama : The Goon Sax, Gloria, Motorama, Vox Low, Indiscipline par Sami
Tour Royale, Toulon, le 01/07/2017
Déjà la 9ème édition du festival Toulonnais Rockorama qui nous a laissé de bons souvenirs en 2012 et 2015 . Cette année il se déroule sur 4 soirs avec comme toujours une... La suite

Duchess Says, La Sera, We Have Band, Kelly Und Kelly (Rockorama #4) en concert

Duchess Says, La Sera, We Have Band, Kelly Und Kelly (Rockorama #4) par Sami
Tour Royale, Toulon, le 16/06/2012
Pour une raison qui m'échappe, quand l'été se profile le Var s'avère nettement mieux doté coté concerts qui m'interessent qu'à Marseille. Avec le pointu Midi Festival à Hyères,... La suite

Chokebore + Andromakers + Lolito en concert

Chokebore + Andromakers + Lolito par roohakim
Festival Rockorama - Toulon, le 02/07/2010
Direction la Tour royale à Toulon pour la deuxième édition de Rockorama, "festival de musique indé et découvertes" (pas mal axé ce premier soir sur la gente féminine). Comme le... La suite