Accueil Chronique de concert Shaka Ponk
Jeudi 28 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Shaka Ponk

Le Dome à Marseille 13 novembre 2014

Critique écrite le par

Si je connais le nom de Shaka Ponk, je n'en connais pas un seul morceau (enfin si, j'en reconnaitrais deux en fait), mais je sais qu'ils ont tourné sans relache ces dernieres années, et se sont forgés une solide réputation de betes de scène. Leur passage au Dome me donne donc l'occasion d'aller vérifier si cela n'est point usurpé.

Déjà, en rentrant dans la salle, je suis assez etonné de voir tout ce monde ! Je dirai 7000 personnes au bas mot, ce qui est quand meme bien pour un groupe de rock francais assez récent. Il y a un peu de tout dans ce public, des quarantenaires aux jeunes enfants. Avec une mention spéciale "abrutis de parents irresponsables" au vu de tous les gamins qui n'avaient aucune protection auditive...

Le temps de subir une première partie assez horripilante, surtout du fait de la voix de la chanteuse (désolé mademoiselle si vous me lisez, mais ça sonnait assez souvent faux...), de boire une biere sans alcool encore plus horrible, et c'est parti pour deux heures de Shaka Ponk.

L'avantage quand on ne connait pas le groupe, c'est qu'on peut avoir un regard exterieur dépassionné, et se retrouver avec de bonnes surprises.
L'intro du combo en est une pour moi, dans le sens où je croyais que c'etait Slayer qui arrivait sur "Hell awaits" !! Ze gros son, des lights rouges assez malsains, une basse/batterie lancinante, une gratte hurlante. Je savais pas qu'ils faisaient du Metal les mecs ! Et les premiers titres seront musicalement dans cette veine, un pur concentré de rock tendance heavy, servi par un des meilleurs sons saturés jamais entendu au Dome ! Comme quoi quand les ingés son veulent...

Le bassiste qui headbangue durant toute la prestation, le clavier en kilt, le gratteux rageur, le très bon batteur infatigable... Excellente surprise que ces bons zicos à l'attitude vraiment rock !
Par contre, pour ce qui est des deux chanteurs emblématiques, je serai plus nuancé. Surtout par le pendant masculin qui en fait des caisses et des tonnes, sans que cela sonne, je dirai pas sincère, mais spontané.

Attention, il saute, il slamme, il montre ses tattoos, il arpente la scène nerveusement, pas de soucis il fait le spectacle. Mais ça ne m'a pas semblé etre une vraie folie assumée. A l'inverse d'un Mathias Malzieu, leader de Dionysos, qui lui est un vrai barge sur les planches, par exemple. Quand ce dernier slamme, il fait toute la salle, là où celui de Shaka Ponk se contente des premiers rangs vite fait. Bref, je rejoins mon ami François sur ce coup quand il parle de "poseur".
Mais ce qui achève de me le rendre fortement horripilant, c'est cette manie ridicule de parler en franglais ou franspagnol... avec un accent tout autant ridicule, le tout d'une voix forcée. Est ce bien necessaire...

Pour ce qui est de la chanteuse, je la trouve féline et energique, avec un bon feeling.
Ils se partagent assez bien la scène, et le rendu global est quand meme très convaincant, confirmant pour ma part leur bonne réputation live. Sans oublier qu'ils mettent le paquet sur le visuel, avec de gros ecrans, aux animations soutenant les morceaux, allant jusqu'à proposer une veritable interaction avec les zicos. Beau boulot de ce coté là.

Musicalement, si j'ai beaucoup apprécié la première heure qui boostait sa mémé, j'ai trouvé la deuxième partie très en dessous, beaucoup plus mollassonne, avec des chansons limite soupe insipide. Quand il font de la fusion ou du rock, ça fonctionne à plein. Quand ils se tournent vers l'electro ou le hip hop, ça flanche un peu.
Le rappel etait un des moments les plus faibles, un comble.

Par contre, ça fait toujours plaisir de voir un Dome debout, même s'il a fallut attendre une heure pour cela (vers "Story of my life"), et que c'etait globalement assez sage... Pour la débauche d'energie qu'envoie le groupe, il merite un peu plus de retour de l'audience... Honnetement c'etait plus le feu, à capacité egale dans la meme salle, pour Indochine, Depeche Mode, Mylene Farmer ou Guetta !
Une foule conquise et bruyante c'est bien, mais une foule en folie c'est le "douzieme homme" et ça transcende un concert pour le faire passer au niveau superieur.

Si je n'ai pas perdu ma soirée, car les Shaka Ponk sont doués et assurent vraiment, je ne retournerai pas les voir à moins qu'ils ne foutent une date en club purement fusion-rock !


Gandalf

Shaka Ponk : les dernières chroniques concerts

Shaka Ponk (Monkadelic Tour) en concert

Shaka Ponk (Monkadelic Tour) par lol
La Cigale, Paris, le 12/11/2018
En une dizaine d'années, Shaka Ponk s'est indiscutablement imposé comme l'un des groupes de rock les plus importants de l'hexagone. Trustant la tête d'affiche des plus gros... La suite

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) en concert

Shaka Ponk + Vitalic + Greg Delon (Festival de Nîmes) par Aulie
Arènes de Nîmes , le 22/07/2018
Dimanche 22 juillet 2018, direction le festival des arènes de Nîmes pour la soirée de clôture du festival avec, en tête d'affiche le groupe Shaka Ponk et Vitalic, et en première... La suite

Shaka Ponk + ALB (The Monkadelic Tour 2018) en concert

Shaka Ponk + ALB (The Monkadelic Tour 2018) par Lsl
Le Dôme - Marseille, le 09/02/2018
Shaka Ponk ! Que dire d'eux qui n'a pas déjà été dit ? Toute la difficulté de cette chronique réside dans cette question. Ce groupe vous fait voyager dans un univers unique,... La suite

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) en concert

Shaka Ponk (feat. Bertrand Cantat) par Cedmcvsdiego
Patinoire Meriadeck, Bordeaux, le 16/11/2014
Le show que propose le groupe d'electro-rock Shaka Ponk est radicalement différent de toutes les prestations musicales... Outre une puissance de feu hors norme, Goz et ses... La suite

Le Dome à Marseille : les dernières chroniques concerts

James Blunt + Lea Paci en concert

James Blunt + Lea Paci par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 01/03/2020
Que diable allait-il faire dans cette galère ? A peine revenu de vacances et le lendemain d'avoir passé la soirée aux Fils Qui s'Touchent en compagnie de La Noria, me voilà qui me... La suite

-M- Matthieu Chédid en concert

-M- Matthieu Chédid par Clementinasofamosa
Le Dôme, Marseille, le 23/11/2019
Les premiers mots qui me viennent à l'esprit lorsque je repense au concert de -M- sont : "Comment moi -M-isérable -M-élomane, puis-je me faire adopter par la -M-onumentale famille... La suite

Damien Saez en concert

Damien Saez par Kris Tian
Le Dôme, Marseille, le 20/11/2019
En voulant écrire cette chronique je réalise que je n'aurais jamais le phrasé aussi beau que celui de Damien Saez. Je n'ai pas la plume aussi fine, la rime aussi belle qui font de... La suite

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) en concert

Aldebert feat. Claire Keim, Gauvain Sers, Malou, Barcella ... (10 ans d'Enfantillage) par Pirlouiiiit
Dome, Marseille, le 16/11/2019
Contexte : Je suis assez fan de Aldebert et ce depuis que je suis tombé sur son premier album (il y a une dizaine d'année semble t il) : Je l'ai déjà vu en concert au Silo en... La suite