Accueil Chronique de concert Soziedad Alkoholika + Nat eta Watson
Lundi 25 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Soziedad Alkoholika + Nat eta Watson

Soziedad Alkoholika + Nat eta Watson en concert

Villefranque Fronton 25 aout 2012

Critique écrite le par

Bien que la saison estivale soit généralement un peu plus creuse pour les concerts via les tourneurs nationaux, les fêtes de villages ou autres soirées 'gaztetxe' restent, elles, actives et continuent de proposer de quoi passer une bonne soirée entre potes. C'est donc dans ce contexte que Nat eta Wats et Soziedad Alkoholika animeront le cœur de Villefranque en ce samedi soir et pour seulement une participation de 5 euros.




Nat eta Wats

Comme d'habitude peu de monde en ce début de soirée alors qu'il est déjà 22h et que l'incontournable duo présent dans toutes les soirées thématiques à militantismes divers attaque son show devant un espace vide. Ceci n'empêchera pas Nat eta Wats - découvert pour ma part lors d'une soirée au Patxoki - de jouer près de 1h30 de son répertoire de chansons révolutionnaires et autres titres en euskara ou castellan, le tout avec sourire et convivialité, toujours aussi agréable à regarder.



La foule arrivera doucement et l'espace vide se comblera un peu mais le public est venu ce soir pour les renommés Soziedad Alkoholika, et je pense au moins 300 personnes seront finalement présentes pour leur prestation.






Soziedad Alkoholika

Ce sera donc minuit passé lorsque les porte-paroles de la lutte aux textes corrosifs, explicites, scandées d'engagements sociaux et de dénonciations diverses viendront mettre le feu devant un public déchaîné. Toujours sur la tournée du dernier opus "Cadenas de Odio" sorti fin 2011 chez Noise - et non plus chez Roadrunner - le groupe jouera près de 1h30 de son style inclassable influencé Hardcore et Metal en passant un quelques sonorités punk ou thrash, l'ensemble basé sur une certaine 'puissance et rapidité d'exécution', tel que le cite le groupe lui-même.



Pas besoin d'en faire beaucoup pour convaincre un public qui est déjà tout acquis à la cause et qui ne se fera pas prier pour mettre de l'ambiance sur cinq titres du dernier opus en date mais également des compositions extraites des albums précédents comme Sesion#2, Tiempos Oscuros, Polvo en los ojos, Directo ou encore Ratas. Un passage en revue donc d'une bonne partie de leur carrière au-delà des déboires et censures vécues par le groupe à une certaine période, ce soir pas de restrictions, Soziedad est là pour s'exprimer et nous faire plaisir !



Les premiers accords déclencheront un bordel collectif et c'est donc sur une scène relativement sombre avec un fond orné du back-drop du groupe éclairé d'un rouge flamboyant, que Juan et ses compagnons de guerre arriverons tout sourire aux lèvres prêts à en découdre face à leurs multiples aficionados qui composent une base de fan solide et dont les divers 'pogos' percuteront de manière régulière les barrières de sécurité, sans compter ceux qui termineront avec un nez fracturé.



"S.H.A.K.T.A.L.E., Cienca asesina et Motxalo!" feront partis du feu d'artifice final et comme souvent le "bueno gente, gracias por venir, ya nos vemos" introduira le final avec le titre "Nos Vimos en Berlin". Parfois accusée d'être anti-sioniste et anti-sémite, ce titre est cependant défendu par ses créateurs comme destiné exclusivement aux oppresseurs du peuple Palestinien.



Finalement ce soir deux formations très différentes qui joueront le même temps de jeu mais avec deux ambiances et qui ne démériteront pas au niveau de leur qualité de prestation. Une soirée qui atteindra son apogée de façon survoltée pour s'éterniser dans la nuit accompagnée de 'baso berri' et de discussions à refaire le monde - enfin le Pays Basque ! - pour les quelques personnes restées sur place.
Un très bon concert pour me raviver la mémoire sur un groupe que je n'avais pas vu depuis des années en live, et une soirée relativement alcoolisée dans l'ensemble mais au cas où vous l'auriez oublié, nous étions à un concert de Soziedad Alkoholika !!

Remerciements pour les informations et autorisations : Dabid V. / Hontza Produkzioak

Barrio Oscuro
Procrastinacion
Tiempos oscuros
Politica del miedo
Niebla de Guerra
Corruptos
Palomas
Sangre al fin
Pelota
Apestais
En el Tejado
Estado enfermo
Ratas
La aventura
Piedra contra Tijera
Pieces
No Kiero Participar
Buenos momentos
Pauso bat
Cuando nada
Sin dios
S.H.A.K.T.A.L.E.
Cienca asesina
Motxalo !
Nos vimos en Berlin