Accueil Chronique de concert Spitfire + 383 Stroker + Stellar Tuesday
Mardi 1er décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Spitfire + 383 Stroker + Stellar Tuesday

CBGB - New York 24 juin 2003

Critique écrite le par

Apres être aller écouter quelques sonates de Beethoven par Daniel Barenboim (en fait cela aurait pu etre n'importe quoi, ce que je voulais c'était voir l'intérieur du Carnegie Hall), me voila quelques dizaines de minutes plus tard sur Bowery, devant le CBGB pour aller découvrir les Spitifire groupe de ska russe dont Svetlana m'avait vante les mérites la veille. Beaucoup de groupes a l'affiche ce soir ... au moment ou j'arrive il en reste 3 dont les fameux Spitfire. Je paye 5 dollars au lieu des 7 prévus (le gars a l'entrée n'aillant plus de monnaie). Et me voila pour la deuxième fois dans ce temple du rock n' roll.

Sur scène les Stellar Tuesday sont en train de jouer ... je ne m'étendrai pas trop sur leur set car je n'ai pas spécialement accroché.



Leurs looks sont très soignes, notamment le guitariste qui ressemble au chanteur des Datsuns a s'y méprendre, et le chanteur qui a une coupe assez extravagante et m'a fait penser au chanteur d'Indochine pour le cote tendre ... La bassiste choriste (assez mignonne mais de glace) n'est pas très exubérante, mais joue bien.



Quand au batteur relégué dans le fond il martèle ses fûts équipé de son casque. Un peu trop de cinoche a mon goût : poses pendant les riffs, convulsions du chanteur qui ne font pas toujours très spontanées, hurlements dans le micro qui n'en sont pas vraiment, tournoiement du micro dans l'air, ... ... bref finalement assez pop pour un look qui se veut rock n roll ...



Ils avaient visiblement pas mal de potes dans la salle a en juger par le nombre de gens qui prenaient des photos. A la fin il y en a même un qui passait dans le public pour proposer d'acheter leur CD ... Sinon a noter que c'était l'anniversaire du chanteur et qu'ils ont l'air très sympas.

Pendant le changement de set, je suis aller feuilleter le Village Voice près de l'entrée et quand la musique a commence je me suis approche ... pas mal de gens sont partis .. pas cool, mais classique ...



et c'est devant assez peu de monde que les 4 383 Stroker (tiens j'aurais du leur demander ce que ça voulait dire ) attaquent. Changement de style et d'attitude. Beaucoup plus spontané, mais aussi beaucoup plus hardcore ... un peu trop pour moi.



En tout cas gros et bon son, mais je ne suis (pour leur rendre justice) pas dans les meilleurs conditions pour apprécier ... du coup je rentre, je sors, je me promène ... finirai même par aller visiter le fond du CBGB (la dernière fois pas eu le temps).



Vers la fin je me re-approche de la scène et la je trouve ça beaucoup mieux qu'au début. La voix du chanteur racle un peu et me fait penser a celle de kurt Cobain (un tout petit peu) ... en fait la tonalite du morceau est carrément plus grunge. Du coup je reste pour le dernier morceau et regrette un peu de ne pas avoir été plus attentif. Apparemment ils viennent de la cote ouest (de la rivière ie du New Jersey).

A suivi un long temps d'attente ou je suis allé prendre en photo les toilettes (faut être motive)



puis discuter un peu avec le chanteur le chanteur des 383 Stroker, puis au moment ou celui ci a du aller charger le camion une tête connue est arrivée. Cool ! A ce propos ça m'étonne toujours autant de voir que non seulement le public des différents groupes ne restent généralement pas pour les autres groupes, mais que même les membres des groupes ayant déjà joué s'en vont en général aussi ... bref. Apres avoir finalement commander une bière le membre manquant des Spitfire semble être arrivé. Je commence a me sentir de plus en plus étranger tellement autour de moi tout le monde semble parler russe. Bon il n'y a pas grand monde, mais le peu que je peux entendre (même a ma table) est totalement incompréhensible. Bref il est minuit passé un Mardi et sans crier gare les Spitfire commencent.



4 cuivres, un guitariste chanteur, un clavier et derrière un bassiste et un batteur. Ca commence tout de suite a fond par un bon ska plein de patate. A vrai dire cela fait longtemps que je n'avais pas autant pris de plaisir sur du ska.



Ca chante en anglais, en russe bien sur, ca sauté dans tous les sens. Quelques personnes du public commencent a se mettre a danser aussi. Bonne ambiance, dédicaces a gogo : pour le gars qui prenait des photos devant et dont ils se moquaient gentiment (enfin en russe mais d'après les signes qu'il a fait), pour leur équipe de foot, etc ...



Morceaux enchaînés sans temps mort, avec en alternance des morceaux ska, des trucs plus rock (voire métal) sur lesquels il est un peu plus difficile de remuer du basin et même un morceau carrément reggae ... mes préférés appartenant a la première de ces trois catégories.



Dans le groupe tout le monde chante un peu mais surtout le guitariste et le trompettiste avec son T shirt I hate ska. Très agréable et contagieux de les voir sauter sur scène, de voir le tromboniste imiter des soli de guitare avec son instrument, de voir le sourire du batteur ... bref un régal.



Et puis après un temps qui m'a paru très court ils ont annoncé qu'il n'y avait plus que deux morceaux ... dommage qu'ils n'aient pas attaqué plus tôt et joué plus longtemps.



En fait si j'ai bien compris pas mal d'entre eux font aussi parti de Leningrad qui est sensé venir enflammer le Roxy ce dimanche soir (ils ont le choix pour choisir les soirs ou on est content de sortir ces russes). Donc j'imagine que c'est une des raisons pour lesquels il n'y avait pas tant de monde que ça ... et qu'il fallait juste considérer ce soir comme un mise en jambe ...

Site du CBGB : https://www.cbgb.com/
Site de Stellar Tuesday : https://www.stellartuesday.com/
Site de 383 Stokes : https://www.383stroker.com
Site des Spitfire : https://www.spitfire.spb.ru/