Accueil Chronique de concert Tagada Jones + Parabellum
Dimanche 13 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Tagada Jones + Parabellum

Tagada Jones + Parabellum en concert

Le Garage - Marseille 21 mai 2009

Critique écrite le par


Très grosse affiche pour les amateurs de punk/métal/hardrock ce soir là au Garage avec Tagada Jones et le retour de Parabellum et découvertes énormes pour moi qui venais écouter ces groupes pour la première fois. A vrai dire j'ai été très attirée en ce lieu par une certaine curiosité suscitée par l'imagerie gore développée par les Banane Metalik. Et bien ma curiosité attendra puisque l'un des membres ayant été hospitalisé, leur participation à la soirée a été tout simplement impossible. Qu'à cela ne tienne ils seront le 19 juin à Cezais ( vers la Roche sur Yon) pour ceux qui seraient tentés pas une escape vendéenne ...


Place donc aux Tagada Jones, a priori bien connus du public donc petite présentation très rapide du quatuor breton : au chant Niko dont les textes militants ne semblent pas étrangers à une partie du public. Très nerveux, de sa voix quasi-éraillée mais très bien maîtrisée, il exprime dans ses textes en français svp, une rage revendicative sur des sujets aussi vastes que la lutte contre les violences conjugales, le capitalisme forcené et la nécessité d'une justice sociale. Moi qui étais habituée à entendre ce genre de textes associés à des artistes ouvertement de gauche sur des musiques pop/variété, je suis agréablement surprise et adhère totalement à l'aspect nerveux/fiévreux et si énergique suscité par le style musical. Les deux guitaristes (bassiste + guitariste) qui accompagnent Niko ont un look rock/métal des plus affirmé se passant de toute imagerie superflue. Quant au batteur, son jeu est tellement soutenu (130 minimum, non ??) que l'on se dit qu'il doit avoir des capacités respiratoires et musculaires supérieures à la normale !!! Avec tout cela, la température de la pièce ne peut que monter mais le chanteur en demande toujours plus et veut faire encore grimper le mercure. Pas de soucis, le public répond allègrement présent, une chanson dédiée à la gente féminine et une autre en rapport avec les stades de foot (c'est tout ce que j'ai saisi...) finissent par me pousser vers la seule source d'air frais : une climatisation qui s'évertue à brasser un maigre faisceau d'air. Fin de la première partie, sur les très chaleureux saluts du groupe, le cœur battant d'un enthousiasme limite subversif.


Après avoir réellement respiré à l'extérieur et reconnu les membres des Devil Crockets et des Anonymous Pregnants, place au rock avec le retour des Parabellum. Là encore personnellement je ne les connaissais pas, honte à moi peut-être, mais leurs fans semblaient bien présents pour assister au passage sur Marseille de ce groupe fondé en 1984. Si le charismatique leader porte des favoris d'un blanc éclatant qui se poursuivent jusqu'au milieu des joues, le guitariste n'est pas mal non plus dans le genre extravagant : gilet à "cotte de mailles" en losange vert sur son torse nu, un couvre chef lourdement décoré de strass posé sur une chevelure mi-longue poivre et sel, le visage maquillé surtout au niveau des yeux, j'ai vaguement l'impression de revoir Johnny Deep dans Pirate des Caraïbes ! Question musique, ces messieurs nous balancent un son rock puissant virant parfois au punk ou au rockabilly, mais tout comme pour le précédent groupe, les textes ont ici aussi leur importance. Recherchés parce que prenant appui sur des auteurs ou des faits du XIX°, parfois, ou encore prenant position d'un point de vue politique (petite réf à Gaston Defferre), mais je ne m'aventurerai pas à discuter plus en détail puisque j'ai eu du mal à tout entendre (si qq'un veut compléter cet aspect...). Le public réagit bien et les reprises de Saturnin, ou de l'inoubliable Dans le port d'Amsterdam avec tout le punch du rock savent susciter une bonne humeur communicative ! Une chaleureuse interaction public/groupe qui j'espère les suivra pour saluer leur tournée de come back.

Parabellum : les dernières chroniques concerts

Parabellum + President King Kong en concert

Parabellum + President King Kong par jorma
L'Usine - Istres, le 02/03/2013
Hier soir à l'Usine, j'ai vu le Père Noël. Un peu déchiré le Père Noël, certes, mais quand même. Il s'appelle Schultz! Et il joue dans Parabellum! Ah moins que ce ne soit... La suite

Parabellum + Krach 40 par catcheur
le Catering à Héricourt, le 01/12/2007
A mon arrivée, la petite salle du Catering est bien pleine et je suis heureux de voir que les bons concerts font toujours recette. Sur scène, krach 40 attaque son hard core hyper énervé. Le son est hyper bon, le batteur tape comme un damné et le chanteur anime la scène et se démène sur des textes engagés ! A revoir avec plaisir... Mais quand... La suite

Parabellum + Menpenti par Mystic Punk Pinguin
Poste à Galène - Marseille, le 18/10/2007
La soirée étant bien entamée (et moi aussi, mais c'est une autre histoire) quand je débarque au Poste à Galène, je ne verrais malheureusement que les 3 derniers morceaux de Menpenti. Entre punk et hardcore qui dépote, une énergie indéniable, un groupe décidément en place. Ils ont assuré avec classe la 1ère partie d'un groupe culte du mouvement... La suite

ISP + Parabellum par Mystic Punk Pinguin
Poste à galène, Marseille, le 20/11/2003
C'est avec une certaine appréhension que j'allais voir les Parabellum, parce que avouons le, un groupe de rock alterno 20 ans parès ça fait quand même un peu peur... M'enfing, c'est toute ma jeunesse et les Wampas nous prouve régulièrement que l'on peut bien vieillir. Un Poste à Galène bien plein mais pas complet. Pas mal de keupons jeunes et... La suite

Tagada Jones : les dernières chroniques concerts

No One Is Innocent + Tagada Jones en concert

No One Is Innocent + Tagada Jones par Aulie
Le Moulin, Marseille, le 24/11/2018
Samedi 24 novembre 2018, direction le Moulin à Marseille pour assister à une soirée 100 % rock engagé avec les groupes Tagada Jones et No One In Innocent pour leur "Bruit dans... La suite

Tagada Jones + No One Is Innocent en concert

Tagada Jones + No One Is Innocent par Sodis Xiii
L'Usine, Istres, le 28/04/2017
En cette période électorale, les deux groupes phares et bruyants de la scène punk rock française sont sur la route pour une mini-tournée, afin d'éveiller les consciences mais aussi... La suite

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff  en concert

Du Bruit sur Paris avec No One Is Innocent, Tagada Jones, les Shériff par Lebonair
Elysée Montmartre, Paris, le 22/04/2017
Le samedi 22 avril dernier, veille des élections présidentielles, s'est tenue une soirée exceptionnelle à l'Elysée Montmartre. L'évènement "Du Bruit sur Paris" réunissait à... La suite

Tagada Jones + Sick Of It All + Kraken en concert

Tagada Jones + Sick Of It All + Kraken par Fabrice Lmb
L'Orange Bleue à Vitry Le François (51), le 06/04/2017
Il y avait foule ce jeudi soir pour assister aux très belles prestations de Tagada jones, Sick Of It All et Kraken... Une soirée placée sous les auspices du hardcore, du punk et du... La suite

Le Garage - Marseille : les dernières chroniques concerts

Millencolin + Far From Finished en concert

Millencolin + Far From Finished par Zhou
Le Garage - Marseille, le 19/04/2009
Ce soir c'est grand soir. Dix ans que Millencolin n'a pas foulé le sol phocéen, date unique en France et tout le toutim. Du coup la queue est de sortie sur le parking du Garage.... La suite

Fall Apart + Deadverse + Mute + A Different Day + Citizen Go !! + The Sobers + Lazy Bastards en concert

Fall Apart + Deadverse + Mute + A Different Day + Citizen Go !! + The Sobers + Lazy Bastards par Zhou
Le Garage - Marseille, le 11/04/2009
Puisque vous mourrez d'envie, vous absent, de connaitre mon avis sur cette nouvelle salle marseillaise. Et bien le voilà. Les plus : Of course le parking (même si quand 7... La suite