Accueil Chronique de concert The Briefs + Take Shit Back
Jeudi 27 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

The Briefs + Take Shit Back

Trolleybus, Marseille 7 Juin 2005

Critique écrite le par

Live report initialement posté sur Massilia's Burning : https://massilia.burning.free.fr/

Les Briefs sont de retour à Marseille à peine 6 mois après leur excellent concert au Poste à Galène. C'est déjà la troisième visite du groupe punk américain et cette fois ça se passe du côté du Trolleybus qui accueille pas mal de concert ces temps ci. L'annonce de la première partie se fait désirer et c'est finalement Take Shit Back qui s'en chargera ce qui disons le clairement ne gâche absolument rien et achève de convaincre mon compère Vand du bien fondé de sa présence. Bref, c'est donc aux alentours de 21h30 que je le rejoins au Trolleybus, la salle est déjà pas mal pleine (ça me change des fois où j'arrive le premier) et on a juste le temps de discuter un peu avant que Take Shit Back ne débarque sur scène.

Je suis un inconditionnel de Take Shit Back sur disque, tant leur premier album est une tuerie absolue, sur scène j'en garde un (bon) souvenir lointain du Lollipop's Burning et un plus récent mais court de l'anniversaire Ratakans. C'est donc pour ce soir le vrai test live. Alors avant tout petite présentation pour ceux qui ne les connaîtrais pas encore, Take Shit Back c'est un groupe que l'on pourrait qualifier de Hardcore-Punk old school où l'on retrouve le chanteur d'Indust, le batteur de feu-Gasolheads et les guitariste et bassiste de Lazy Bones. La particularité et surtout l'efficacité du groupe réside dans un savant mélange entre rythme punk-hardcore vif, chant gueulard et choeurs punk pour un résultat frisant le bulldozer ce qui n'est pas sans nous faire penser aux excellents Full in your face. Donc oui revenons en au concert, la performance du groupe ne m'a pas déçu, très loin de la, les morceaux ultra efficace claque à la perfection et sont ma foi tout simplement dévastateur ! Pas une très grande ambiance c'est un peu dommage, il n'y avait pas grand monde pour bouger à part bien sur Vand qui ne demandais que ça mais qui se sentira un peu seul, peucheure ... Bref, bonne ambiance, avec un groupe qui a une bonne présence sur scène pour un résultat qui claque tout pour peu que vous aimiez le hardcore bien puissant avec une touche non négligeable de punk. Niveaux morceaux je peu pas trop trop vous dire mais de tête il on du jouer notamment Out of straight edge, Too late for apologies, Delusion, Old school crew, Hardcore, ... Bon en fait je suis pas sur donc vaut mieux que j'arrête là.

Le temps de discuter encore un peu et The Briefs enchaîne rapidement. Ce chevelu de Vand avait oser me dire avant le concert que j'étais pas objectif concernant les Briefs vu qu'ils étaient sur Lollipop, allant même jusqu'a déclaré que j'étais rarement objectif (argument Gasolheads à l'appuis, putain ces jeunes ça respectent rien). J'ai eu beau lui dire que non, que c'était excellents tout simplement, voir même que je trouvais pas que le dernier était leur meilleur, rien à faire. Bref ! Les quatre énergumènes américains montent donc sur scène avec leurs belles lunettes et leurs cheveux décolorés qui leur donnent un air de psychopathe. En tout cas il ne m'ont pas déçu non plus, malgré un son pas terrible (notamment au niveau du chant) ils ont balancé leur morceaux punk-pop à cent à l'heure déclanchant de véritable mouvement d'hystérie d'ans un public définitivement aquis à leur cause. Le groupe est toujours aussi dynamique sur scène même si je les ai trouvé un peu moins "épileptique" que la dernière fois. En tout cas il est difficile de pas accrocher à leurs morceaux ultra efficaces, sortent de mélange de punk, de pop et de rock'n roll avec le style et tout ce qui va avec, la poseur attitude au service d'une musique qui a fait danser sans répit. Les Briefs sont forts, très forts, et je le dis en toute objectivité d'abord ! Je ne me souviens plus trop des morceaux joués, il devait y avoir genre Destroy the USA, Dolly Patton, ... mais bon vous avez qu'à y être. D'ailleurs il ne devait pas manquer grand monde et pour une fois, les scènes punk et hardcore semblaient réunies ce qui ma foi est une bonne chose. Donc voila, bonne performance (quoique j'avais préféré le concert au Poste), bonne ambiance et une nouvelle bonne soirée.

Le temps de discuter un peu et sagement c'est vers 0h30 que je rentre chez moi un peu patraque, tu m'étonne ça fait deux jours que j'ai la fièvre, ça m'étonnait aussi d'être fatigué si tôt (voila que je raconte ma vie).

 Critique écrite le 15 juin 2005 par Zhou


Take shit back : les dernières chroniques concerts

Take Shit Back + A Different Day + Dirty Wheels + Wake The Dead + Our Roots en concert

Take Shit Back + A Different Day + Dirty Wheels + Wake The Dead + Our Roots par Zhou
La Machine à Coudre - Marseille, le 06/02/2010
"Quand on arrive en ville, tout le monde change de trottoir, on a pas l'air virils mais on fait peur à voir, des gars qui se maquillent ça fait rire les passants, mais quand ils... La suite

2501 Project + Take shit back + Scurvy dogs par mounin
le Trolleybus à Marseille, le 02/10/2005
Il est à peu prés 21h00 quand je vois 2501 project se mettre en place sur scène. On m'avait parlé de ce groupe en me disant que cela me plairait, et cela a été le moins que l'on puisse dire!!! A peine arrivés sur scéne ils nous envoient avec un son surpuissant, des riffs ultra-pêchus et bien construits. Ce qui frappe chez 2501 project c'est la... La suite

8 groupes punks marseillais par Oliver Gasolette
Machine à coudre, le 27/05/2005
Rhaaaa comme c'était cool. (NdPh : on t'a reconnu feignasse) La suite

Blunt + Yum + Take shit back par Mystic Punk Pinguin
Machine à coudre - Marseille, le 16/05/2001
Blunt:Première fois que je vois ce combo marseillais (bass, batterie, gratte). J'ai beaucoup aimé. Un rock bien énervé à la Fugazzi. carré, sauvage, garage.(nd Hum ! : son un peu fort)Yum: Un groupe (2 grattes, basse, batterie) de ch'tits jeunes qui avaient bien la pêche. Plus mélodique (surtout le chant) que Blunt, la vague Offspringuienne quoi.... La suite

The Briefs : les dernières chroniques concerts

Supersuckers + The Briefs en concert

Supersuckers + The Briefs par Philippe
Poste à Galène, Marseille, le 22/11/2004
Ce soir grande promotion sur les groupes de Seattle au Poste à Galène : 1 acheté, 1 offert ! 2 groupes que je pensais punks tous les deux, dont au moins un "mythique" si j'en crois... La suite

The Briefs (Les Volcaniques de Mars 2006) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 09/03/2006
BACK TO 1977 Fidèle à leur flatteuse réputation, les Américains de The Briefs ont délivré lors de leur passage à Clermont-Ferrand un set concis agité de tics punk du meilleur effet. Leur truc à eux, c'est de jouer vite et fort des morceaux influencés par les groupes punk exaspérés par les solos de guitare du rock progressif. Et ils... La suite

The Briefs, Supersuckers par Zhou
Le Poste à Galène - Marseille, le 22/11/2004
Live report initialement posté sur https://massilia.burning.free.fr/ Les Briefs étaient de retour à Marseille dans le cadre de leurs tournée française pour la sortie de Sex Objects. Je les avait raté l'année dernière, cette fois pas question de manquer ça (malgré un rhume bien senti) tellement le groupe m'a impressionné sur galette. Cette fois-ci... La suite

The Briefs par azathot
Balthazar, Marseille, le 05/06/2003
Ouais, on est sorti par hasard. Après avoir vu des affiches, pas par copinage avec qui que ce soit. Après des heures d'attente à subir du ragga, un groupe de première partie nous assène un punk furieux et lourd comme du plomb, mais néanmoins desservi par une rythmique impitoyable. Je crois que ce sont des indigènes.. Bon, c'est fini, The Briefs... La suite

Trolleybus, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mick Wigfall & The Toxics + Doctor Savage + Carlos & The Bandidos en concert

Mick Wigfall & The Toxics + Doctor Savage + Carlos & The Bandidos par MAX K
Trolleybus - Marseille, le 31/03/2012
La soirée a débuté avec Doctor savage. Tout droit sorti d'un film de Tarantino, il a enchainé seul au piano pendant un peu plus d'une demi heure des morceaux de rhythm & blues très... La suite

Devil Crockett + Mick Wigfall & the Toxics + The Meteors en concert

Devil Crockett + Mick Wigfall & the Toxics + The Meteors par Philippe
Le Trolley-Bus, Marseille, le 17/09/2011
Bien belle soirée au Trolleybus, qui accueillait les mythiques The Meteors (enfin mythiques, pour une frange infime et très pointue de la population, dont je ne fais pas... La suite

Chavana Fest : No Use For A Name + Only Crime + Menpenti + Straighten Things Out en concert

Chavana Fest : No Use For A Name + Only Crime + Menpenti + Straighten Things Out par Vand
Trolleybus - Marseille, le 08/02/2009
À fond dans la réfection de mon appart', je voyais d'un bon oeil ce concert du dimanche soir, histoire de faire une petite pause méritoire. Les légendaires No Use For A Name (dont... La suite

<i>Chavana Fest</i> : Lazybones +  The Real Mc Kenzies + First Part + Burning Heads en concert

Chavana Fest : Lazybones + The Real Mc Kenzies + First Part + Burning Heads par Mystic Punk Pinguin
Trolleybus - Marseille, le 29/01/2009
Deux jours de festival pour les activistes de Chavana, asso qui programment des concerts punk rock de qualité depuis quelques années. Deux soirs, 4 à 5 groupes par concerts, c'est... La suite