Accueil Chronique de concert Zak Laughed + Zimmer Lane
Vendredi 15 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Zak Laughed + Zimmer Lane

Zak Laughed + Zimmer Lane en concert

Akwaba -Chateauneuf de Gadagne 27 Février 2010

Critique écrite le par

Il y a environs deux ans, j'avais croisé un gamin fou de folk, plein d'entrain et d'enthousiasme lors d'une des soirées ratées les plus réussies auxquelles j'ai eu le bonheur d'assister. Il s'agissait de la seconde soirée de l'édition 2008 du Festival Goud'acoustic. Soirée qui avait été annulée pour cause de gros orage et qui s'était transformée (pour les plus courageux qui avaient fait le déplacement), en une soirée magique autour de mini concerts (presque) unplugged et de bœufs folk avec tous les artistes présents (ceux qui avaient joué la veille et ceux qui était programmés pour cette soirée).



Parmi les artistes présents ce soir-là, il y avait en effet un tout jeune homme le banjo affuté, prêt à intervenir à tout moment pendant les bœufs, à accompagner à main levée les groupes qui interprètent leurs compositions (je me souviens entre autres, d'une chanson avec H-Burns)... et qui le faisait avec brio. Bref, un petit jeune qui en voulait, et qui avait du talent. Ses multiples interventions ce soir là avaient toutes enthousiasmé le public (et apparemment ses compagnons musiciens du moment). J'étais reparti avec un CD de Zak, fait à la main, une galette argentée coincée entre deux plaques de lièges et pleine de douces mélodies, un CD qui deviendra peut-être un jour un collector (si ce n'est déjà fait).



Alors voilà presque deux ans plus tard, et quelques mois après la sortie de son album, le (un tout petit peu moins) jeune Zacharie repasse pas loin de chez moi, dans cet endroit étrange et splendide qu'est la coopérative Akwaba. On arrive là-bas avec un petit quart d'heure d'avance, et on se retrouve seuls sur le parking, et quelques secondes plus tard, aussi seuls devant la porte fermée de la salle, et là, je me souviens que deux jours avant, le concert de Zak Laughed à été annulé au Poste à Galène à Marseille (faute de préventes ?)... Deux autres personnes (coucou Pascal et Jane) arrivent un peu plus tard et se joignent à nous alors qu'on entre dans l'anti-chambre de la salle de l'Akwaba. On se regarde, on discute, et on se demande si le concert va bien avoir lieu. Heureusement d'autres personnes arrivent un peu plus tard... Heureusement, on est à l'Akwaba, et ce n'est pas une faible participation qui va faire annuler un concert. Heureusement pour nous, parce que nous sommes loin d'imaginer ce que nous réserve le jeune Zak et ses Hobos pendant qu'on attend le début de ce concert.



La première partie de cette soirée est assurée par Zimmer Lane, un groupe local (ils sont d'Apt, il me semble). Un tour rapide sur leur page myspace, est rassurant : du bon son, une voix grave et bien placée, un univers familier (pop-folk) et des références classieuses dans le "top ami" (Badly Drawn Boy ou Magnolia Electric Co. pour les déjà célèbres, Reza et Benjamin Fincher pour ceux en passe de le devenir). Je les avais ratés à La Gare (à Coustelet) en première partie du fabuleux concert de Narrow Terence l'année dernière.



Cette soirée était donc l'occasion pour moi de me rattraper. Autant le dire tout de suite, je ne vais pas être très long au sujet de Zimmer Lane : la voix de Sébastien Gils est toujours bien en place (elle me rappelle, d'ailleurs, immanquablement celle de Reza) mais les morceaux s'enchaînent sans vraiment m'emporter. Manque de motivation de leur part étant donné le faible auditoire présent ? Maladresses et mauvais choix des arrangements pour un live (le bassiste / clavier qui joue des deux instruments en même temps - la présence d'un joueur de cor) ? Set trop lisse qui fait qu'on a un peu l'impression d'entendre plusieurs fois la même chanson ? Je n'arrive pas à savoir... Mais sans être irritante, la prestation de Zimmer Lane ne me touche pas vraiment.



Le temps d'aller prendre l'air, ou une bière (dans un verre consigné : un point de plus pour l'Akwaba), une voix qui s'élève de la scène nous happe à l'intérieur. Seul avec une mini guitare folk, seul pour deux chansons, Zak Laughed entame son set avec Sculpture of Birds, une ballade qui, elle, capte immédiatement mon attention. Des accords à la Dylan, une voix androgyne (à la Kimia Dawson), une aisance tant à la guitare qu'au chant, un son impeccable et deux petits bijoux de composition... Zak Laughed est immédiatement bluffant. Aucun signe de trac, aucune tension ni dans les gestes ni dans la voix de Zak pour ces deux titres inauguraux. Il invite ensuite son groupe, The Hobos Company : Al Schuster (Guitare), Sitting Guss (basse) et Olivier "Garciaphone" (batterie, en remplacement de Yann The Hair), à le rejoindre, et en profite pour échanger sa guitare folk-naine contre une splendide Danelectro. Après un "vous pouvez vous approcher de nous, on s'est tous lavés il n'y a pas longtemps" lancé au public, des sons plus électriques nous emportent avec des versions boostées de la douce People are sick in the rain, de la très anti-folk Queen or sweet et de la magnifique Ballad of Celestial Railroad. Toujours cette voix à la justesse imparable, avec un surplus d'énergie électrique.



Les morceaux s'enchainent et on oublie vite le jeune âge et le décalage entre cet âge et l'assurance mature qui émane de Zak sur scène. Une aisance dans le comportement (les petites phrases entre les chansons) et une maestria en ce qui concerne le jeu de guitare le chant et l'interprétation digne d'un vieux routard. Certaines chansons comme Travelling Cat qu'il commence seul au clavier (frissons) avant que son groupe ne le rejoigne sont vraiment de petites merveilles. Mais on ne s'y trompe pas, si ce Travelling Cat a des airs faussement naïfs, son inspiration ne l'est pas, et la reprise de Daniel Johnston que Zak fera plus tard au clavier aussi (une version troublante de la sublime et non moins troublante True Love will find you in the end) est là pour le rappeler.



"Si vous ne dansez pas maintenant, on vous casse la gueule à la fin du concert". Cette menace amicale de Zak fait sourire Guss le bassiste, mais elle annonce une série de tubes, de très bonnes chansons dont l'interprétation sera plus rock, dont Each day, Apologies Song et une reprise génial d'un titre des Feelies (il me semble que c'était Waiting, mais je ne suis plus sûr... ça m'apprendra à ne pas prendre de notes). Bon à ce moment là, je me suis souvenu de son âge, et je me suis demandé qui, à moins de 16 ans est capable de reprendre avec autant de classe Daniel Johnston et les Feelies dans le même concert ? Et d'ailleurs, qui à cet âge connait Daniel Johnston et les Feelies ??? hein, qui ??? Bref... à la fin de cette reprise, le son de la guitare de Zak tombe en rade alors que le ton de la chanson monte... il essaye de remettre ça en route pendant que les musiciens continuent à jouer en l'attendant, et voyant qu'il n'y arrive pas, il ne se démonte pas, pose sa guitare, se met au clavier et remplace son solo électrique par un solo endiablé au clavier... En pro ! Pendant qu'un technicien vient résoudre le problème du son de la guitare, Zak nous explique que la chanson est maudite, que ce n'est pas la première fois que ça arrive, juste pendant qu'il doit faire un solo. Quand il a fini son histoire, sa guitare est dans ses bras, et il est prêt à continuer pour d'autres morceaux tous aussi réussis... en VRAI pro !



C'est déjà (!) le moment des rappels, avec une dernière reprise (de Richard Hawley) puis un morceau qu'il jouera seul à nouveau avec sa guitare folk, seul au milieu de la salle, seul avec cette voix impeccable (frissons - bis)

Bref, malgré une petite participation et un petit problème technique, Zak Laughed et la Hobos Company ont délivré une grande prestation. Un concert enthousiasmant qui a laisser les gens partir avec un sourire aux lèvres, et de beaux souvenirs d'un grand "petit" concert dans la tête. Bravo à l'Akwaba pour cette programmation, et bravo et merci à Zak & Co pour leur performance !


Zak Laughed : www.myspace.com/zaklaughed
The Hobos Company : www.myspace.com/thehoboscompany
Zimmer Lane : www.myspace.com/zimmerlane

> Réponse le 21 mars 2010, par Stela

[Fnac St Etienne - 20 mars 2010] Je me suis rendue hier à la Fnac pour acheter l'album des Broken Bells (qui est une véritable tuerie soit dit en passant) et je suis tombée sur ce groupe, Zimmerlane, qui y faisait un mini concert. J'ai été bluffée par ces trois types à l'allure un peu quelconque, mais qui faisaient des supers pop songs. Une belle voix grave, un peu crooner, moi j'ai adoré, leur cd est vraiment bien. Sinon Zak Laughed j'ai pas encore vu, j'ai loupé son passage au Fil, mais je vais me rattraper!   Réagir


Zak Laughed : les dernières chroniques concerts

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City en concert

Concert pour la sortie du livre de Patrick Foulhoux Une histoire du Rock à Clermont-Ferrand/50 ans de bruits défendus à Bib-City par Jacques Moiroud
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 22/11/2013
Coopérative de mémoire Vendredi 22 novembre, on fêtait à la Coopérative de Mai (Clermont-Ferrand)la sortie du livre de Patrick Foulhoux sur le Rock à Clermont*, s'en... La suite

The Delano Orchestra + Zak Laughed + St Augustine + Kütu Folk Records, The Band  (Evening Hymns, Hospital Ships, Garciaphone, Dempster Highway, SoSo...) (Trans Musicales de Rennes 2011) en concert

The Delano Orchestra + Zak Laughed + St Augustine + Kütu Folk Records, The Band (Evening Hymns, Hospital Ships, Garciaphone, Dempster Highway, SoSo...) (Trans Musicales de Rennes 2011) par Pierre Andrieu
L'Aire Libre, Saint Jacques de La Lande, le 30/11/2011
Premier soir pour la création Kütu Folk Records à l'Aire Libre, en banlieue de Rennes, à l'occasion des Trans Musicales 2011 et premier choc émotionnel du festival, avec... La suite

Jonathan Richman + Zak Laughed en concert

Jonathan Richman + Zak Laughed par pierre
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 20/10/2010
"J'ai dit bonsoir, ça veut dire bonsoir !" Une semaine pile après un concert extrêmement détendu, drolatique et farfelu à La Boule Noire (Paris), Jonathan Richman, sans... La suite

Settled in motion + Joseph Leon + Zak Laughed + Seasick Steve+Florence and the Machine + Paul Weller + Rodrigo y Gabriela + Mika + Renan Luce + Féloche (Festival Musilac 2010) en concert

Settled in motion + Joseph Leon + Zak Laughed + Seasick Steve+Florence and the Machine + Paul Weller + Rodrigo y Gabriela + Mika + Renan Luce + Féloche (Festival Musilac 2010) par Melanie V
Esplanade du lac/ Aix les Bains, le 17/07/2010
Le soleil n'inonde plus le lac d'Aix les bains, mais la foule envahit toujours l'esplanade. Il est à peine 15h et le public se rue sur les premiers rangs. Débute alors le... La suite

Zimmer Lane : les dernières chroniques concerts

Festival des Aulnes Rouges : Eiffel + Pigalle + General Elektriks + Mickey 3D + Macadam Bazar + Yodelice +Zimmer Lane + Isaya + Quand la diva s'en va en concert

Festival des Aulnes Rouges : Eiffel + Pigalle + General Elektriks + Mickey 3D + Macadam Bazar + Yodelice +Zimmer Lane + Isaya + Quand la diva s'en va par Lionel Degiovanni
Etang des Aulnes - Saint Martin de Crau, le 10/07/2010
Quand on arrive sur le domaine de l'étang de saint martin, on découvre tout d'abord une grande allée parsemée de gens de l'organisation du festival ; Dès le passage au portail... La suite

Akwaba -Chateauneuf de Gadagne : les dernières chroniques concerts

Catfish + Kcidy en concert

Catfish + Kcidy par Lionel Degiovanni
Akwaba - Avignon, le 07/03/2015
Ce soir, départ pour le concert dans un lieu bien sympathique, l' AKWABA ! Je vais revoir ou plutôt redécouvrir CATFISH que j'avais pu découvrir lors du Paléo festival l'été... La suite

Kaly Live Dub - Ashkabad en concert

Kaly Live Dub - Ashkabad par Ysabel
Akwaba - Châteauneuf de Gadagne, le 01/02/2014
Ce soir, ce sont nos retrouvailles avec L'Akwaba ! Non pas que nous l'ayons boudé volontairement pendant cette année 2013 qui vient de s'achever, mais plutôt parce que ça c'est... La suite

Les Robertes + Heymoonshaker en concert

Les Robertes + Heymoonshaker par Lionel Degiovanni
Akwaba - Chateauneuf de Gadagne, le 02/11/2013
Ce soir-là, direction l'Akwaba, petit lieu très sympathique, dans le Vaucluse. Ce lieu est niché dans Châteauneuf de Gadagne et accueille souvent des petites perles. La... La suite

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound en concert

Natty Jean + Danakil Band + Dias + Korodjo + Conquering Sound par Bertrand 13rugissant
Akwaba (Chateauneuf de Gadagne), le 16/03/2013
Soirée organisé par Korodjo c'est la Faites Sans OGM. Tout le weekend, des débats, des ateliers autour de cette problématique on ne peut plus d'actualité. Et pour animer nos petits... La suite