Accueil AC / DC en concert
Samedi 18 novembre 2017 : 11885 concerts, 24718 chroniques de concert, 5185 critiques d'album.


Les frères Young et leurs sbires écument depuis 35 ans les plus grandes salles et autres stades de foot, en faisant croire aux bas-du-front qu'ACDC joue du hard rock, quand ils ne pratiquent qu'un blues très classique et classieux, à peine amplifié, sur lequel Brian Johnson pose sa voix de fausset, délicate comme celle d'un pitbull tombé dans un moulin à viande. ACDC revient en décembre 2014 avec un nouvel album qui sera suivi d'une tournée mondiale en 2015/2016 !

AC / DC : vos chroniques d'albums
Site

AC / DC en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

AC / DC : l'historique des concerts

Di.

07

Juin

2015

Vintage Trouble  en concert
Ac/dc + Vintage Trouble AC / DC | Vintage Trouble
Stadion Letzigrund - Zuerich

Ve.

05

Juin

2015

Vintage Trouble  en concert
Ac/dc + Vintage Trouble AC / DC | Vintage Trouble
Stadion Letzigrund - Zuerich

Ma.

26

Mai

2015

No One is Innocent en concert
Ac/dc + Vintage Trouble + No One Is Innocent No One is Innocent | AC / DC | Vintage Trouble
Stade de France - Saint Denis (Paris) (93)

Sa.

23

Mai

2015

No One is Innocent en concert
Ac/dc + Vintage Trouble + No One Is Innocent No One is Innocent | AC / DC | Vintage Trouble
Stade de France - Saint Denis (Paris) (93)

Ve.

18

Juin

2010

Ma.

15

Juin

2010

Slash en concert
AC/DC + Slash AC / DC | Slash
Stade Charles Ehrmann - Nice (06)

Ve.

11

Juin

2010

Download Festival France en concert
Download Festival : AC/DC + Bullet For My Valentine + guests... Download Festival France | AC / DC | Bullet For My Valentine
Site Festival Donington - Donington (Angleterre)

AC / DC : les dernières chroniques concerts 31 avis

The Chris Slade Timeline + Ashram Anova

Critique écrite le 28 septembre 2017, par Jarame Justine

La Puce à L'Oreille, Riom 22 septembre 2017

The Chris Slade Timeline + Ashram Anova en concert

Pour cette nouvelle saison de Rock the Night, à la Puce à l'Oreille, ce sont les jeunes vainqueurs du tremplin Rock the Night 2017, Ashram Anova, qui auront le plaisir d'ouvrir la soirée avant le passage de Monsieur Chris Slade... Ashram Anova C'est avec un trac relativement visible qu'en ce vendredi soir, les 4 musiciens de cette formation vont nous offrir leurs agréables compositions. Tournant autour des lignes de basse du chanteur, deux guitares croisent et entremêlent de jolies et douces mélodies et arpèges, et ceux malgré quelques soucis techniques au niveau de la gestion des pédales de l'un des bretteurs. Nombreuses sont les influences qui habitent ces titres, un peu de Lou Reed ou de Morrisson dans la voix, des sonorités 60's et 70's dans les guitares, un peu de musique prog, un peu de rock psyché, un peu de Archive... De quoi désarçonner un public qui était plutôt venu écouter du Hard Rock binaire. Mais, la qualité des compositions entraîne une écoute respectueuse et attentive de la part d'une salle se remplissant peu à peu pour recevoir le Maître de la soirée dont l'arrivée est prévue à 22 heures. The Chris Slade Timeline En effet ce soir à Riom le Beau, c'est l'une des rares légendes encore en vie de la... Lire la suite

AC/DC (feat. Axl Rose) + The Limiñanas

Critique écrite le 16 mai 2016, par Philippe

Stade Vélodrôme - Poste à Galène 13 mai 2016

AC/DC (feat. Axl Rose) + The Limiñanas en concert

Le programme de cette soirée m'avait d'abord jeté dans les affres. A ma gauche, AC/DC déjà vu 3 fois mais repassant à 3 km à vol d'oiseau de chez moi - par définition immanquable donc. A condition bien sûr de se placer enfin tout devant (histoire de ne pas revoir des Playmobil dans un lavabo pour la 4ième fois), dans un Stade Vélodrôme rénové, payé de nos impôts (et pour des années !) mais pas encore revisité (puisque depuis sa réouverture, on y élève des chèvres) : billet acheté il y a au moins 6 mois ! A ma droite, The Limiñanas, l'un des tous meilleurs groupes de rock en activité en France, qui s'annonce au Poste à Galène il y a 3 semaines... le même putain de soir, à la même putain d'heure. Rhaaaââârgl, les c...! Dans pareil cas, ne peut s'appliquer que la technique Pirlouiiiit, autrement appelé le dédoublement véloporté ! Alors certes quand on a déjà vu un groupe dans le même stade avant travaux (... ma chronique de référence sur ce groupe, incluant un tutoriel gratuit et parfois bien pratique), et aussi sur la même tournée en 2015 (autre chronique où les photos de Manu Wino sont d'un tout autre niveau...), c'est un peu du vice : le plus raisonnable aurait bien sûr été de choisir (donc de renoncer) et de revendre cette place... Lire la suite

AC/DC

Critique écrite le 14 mai 2016, par Gandalf

Nouveau Stade Vélodrome à Marseille 13 mai 2016

AC/DC en concert

Et dire qu'on pensait que la fantastique date du Stade de France il y a un an (à 10 jours près) serait la dernière... Je vous laisse imaginer ma joie lorsqu'ils ont annoncé en décembre qu'il y aurait non seulement un court second leg européen, mais qu'en plus la seule date française serait à domicile, dans ce Nouveau stade Vélodrome dont je n'avais pas encore foulé la pelouse, ma dernière fois etant en 2009 dans l'ancienne mouture pour... AC/DC bien sur ! Je ne relaterai pas toutes les péripéties et polémiques ayant émaillées cette tournée depuis mars dernier et l'annonce du départ de Brian Johnson, puis son remplacement par Axl Rose, chacun ayant son avis, parfois un peu extrême je trouve, mais ça se respecte. Personnellement j'etais perplexe à l'annonce du remplaçant, mais j'ai décidé de juger sur pièces plutôt qu'extrapoler et parler dans le vent comme cela a été beaucoup fait sur maints forums et dans maints médias. Non, moi je vais vous causer d'un putain de concert d'AC/DC, plus grand groupe de Rock de l'Histoire, qu'il y ait Robert, Marcelinette, Brian ou Axl dedans ! Hier soir à Marseille, c'etait Axl au chant, toujours cloué sur son fauteuil. C'etait Angus en tenue bleue d'ecolier, petit lutin en forme olympique.... Lire la suite

AC/DC

Critique écrite le 27 mai 2015, par Philippe

Stade de France, Saint-Denis 26 mai 2015

AC/DC en concert

C'est en ayant plus ou moins volontairement raté les premières parties que j'entre dans le mythique Stade de France pour la première fois, guidé par ma soeur qui y a déjà ses habitudes - un endroit assez impressionnant et où l'effet chaudron joue à plein, on va pouvoir le constater ce soir ! Il faut dire qu'il fallait bien un sas de décompression pour se remettre de la splendide exposition David Bowie Is vue dans l'après-midi, dans ce gigantesque étron argenté qu'est la nouvelle Philharmonie de Paris. Il est un peu tard et hors-sujet de recommander cette visite passionnante ici (il reste 4 jours...), mais il y a largement de quoi traverser la France pour elle : la beauté foudroyante du son et des images, dans une qualité habituellement inaccessible, nous y a parfois mis les larmes aux yeux ! Ceci étant précisé comme caution intello-sensible, on peut donc s'adonner à un de nos vices les plus bourrins, régressifs et récurrents (c'est déjà la troisième fois, quand même...) : aller voir AC/DC en concert en prétendant que c'est la dernière chance de les revoir ! Sachant d'avance que le public sera plutôt mâle et que pas une corne rouge ne manquera (au fait, parmi les cornés, n'y a't-il pas quelques vrais cocus pendant les deux heures du... Lire la suite

AC / DC : les chroniques d'albums

AC/DC : Black Ice

Chronique écrite le 01/11/2008, par Philippe

AC/DC : Black Ice

Il y a peu de groupes qu'on reconnaisse en 3 secondes. C'est pourtant le temps qu'il faut pour identifier sur Rock'n'Roll Train, le son mythique duo Gibson SG/ampli Marshall d'Angus Young, auquel s'ajoute un quart de secondes pour reconnaître la voix de goret que l'on châtre de Brian Johnson. Vendu dans un packaging noir brillant de toute beauté, ce dernier opus d'AC/DC est typique de la première à la dernière mesure à l'espèce d'orthodoxie du heavy blues inventée par le groupe, même huit ans après le dernier album et ... 33 ans après le premier ! C'est ce qui fait la force et la faiblesse de la bande aux frères Young : une constance dans le son, sur la forme comme sur le fond, pratique partagée avec quelques autres brontosaures du genre comme Motörhead ou Kiss. Un son absolument immuable donc, qui ne prend son ampleur que sur une sono de qualité exceptionnelle, la compression numérique lui faisant déjà énormément de mal. Autrement dit, hors vinyl, point de salut. Il paraît désormais admis que le groupe entier est au service d'Angus Young : intégré au logo,... Lire la suite

AC/DC : POWERAGE

Chronique écrite le 23/03/2003, par chips

Sans conteste le meilleur album du groupe, certes le style commence à dater pour certains, mais la qualité artistique et technique de cet album et sans conteste des plus grandes... En clai... Arretez d'acheter back in black et laissez-vous tenter par le dernier opus de Bon...

AC/DC : BACK IN BLACK (1980)

Chronique écrite le 11/05/2002, par manu

Un ptit retour en arrière indispensable pour vos oreilles. Tous les jeunes de 20 ans connaissent ac/dc de réputation mais peu d'entre nous tentent d'explorer comme il le faut certains de leurs chefs d'oeuvres... et Back In Black est l'exemple frappant. Un nouveau chanteur (brian Johnson) remplace le fameux disparu Bon Scott (let there be rock, highway to hell...) pour un disque de ROCK sans bavure, frôlant même la perfection...chapeau les australiens. What do you do for money, Given a dog a bone et Shake a leg vous inciteront à copier... Lire la suite

AC DC : Stiff upper Lip

Chronique écrite le 27/03/2000, par droop 78

Wouaaaa... C'est clair, net, ça déménage. C'est du pur, du dur, comme au début du groupe, d'ailleurs. Je prefère ça, à leur coté trop trash, métal... En tous cas, à conseiller aux fans de rock bien percutants.

AC / DC : Vidéo

AC / DC : écoute