Accueil Tous les festivals Les Nuits de Fourvière : les artistes en concert
Samedi 31 juillet 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.
Les Nuits de Fourvière

Les Nuits de Fourvière

Juin / Juillet 2022
Lyon


Le festival Les Nuits de Fourvière vous donne rendez vous en 2021 pour fêter ses 75 ans du 1er juin au 30 juillet ! Nuits de Fourvière est un festival multiculturel (Théâtre, Musique, Danse, Cinéma) qui investit chaque été le Théâtre romain de la colline de Fourvière à Lyon. Prog 2021 : Alain Souchon, Benjamin Biolay, Asaf Avidan, Woodkid, Rone, Mogwai, Jane Birkin, Melody Gardot, Selah Sue, Suzane, Altin Gun, Stephan Eicher, Orange Blossom, Pomme, Philippe Katerine, Catherine Ringer, Louis Chédid, etc.

Les Nuits de Fourvière : vos critiques de concerts
Site

Les Nuits de Fourvière : le programme

Lundi 06 Juin 2022

Nuits de Fourvière 2022 : Nick Cave & The Bad Seeds

Nick Cave & The Bad Seeds en concert
Nick Cave & The Bad Seeds Vos critiques de concerts Vos chroniques d'albums
Nick Cave, poète maudit et chanteur australien, compose un rock torturé servi par une voix...

Plus d'infos

Moins d'infos

... extraordinaire. Nick Cave and the Bad Seeds hantent les clubs avec des compositions oscillantentre ballade folk blues et rock post-punk dans des atmosphères sombres voire oppressantes.Nick Cave compte à son actif une vingtaine d'albums... De retour en concert en 2013 pourprésenter l'album, Push The Sky Away ! Nouvel opus en 2016, Skeleton Tree. Nick Cave and theBad Seeds était en concert au Zénith de Paris les 3 et 4 octobre 2017. Dans le cadre de lasortie fin 2019 de l'album "Ghosteen", Nick Cave & The Bad Seeds sera en concert aux Nuits deFourvière de Lyon les 6 et 7 juin 2022 et aux Eurockéennes de Belfort le 1er juillet 2022 !

Mardi 07 Juin 2022

Nuits de Fourvière 2022 : Nick Cave & The Bad Seeds

Nick Cave & The Bad Seeds en concert
Nick Cave & The Bad Seeds Vos critiques de concerts Vos chroniques d'albums
Nick Cave, poète maudit et chanteur australien, compose un rock torturé servi par une voix...

Plus d'infos

Moins d'infos

... extraordinaire. Nick Cave and the Bad Seeds hantent les clubs avec des compositions oscillantentre ballade folk blues et rock post-punk dans des atmosphères sombres voire oppressantes.Nick Cave compte à son actif une vingtaine d'albums... De retour en concert en 2013 pourprésenter l'album, Push The Sky Away ! Nouvel opus en 2016, Skeleton Tree. Nick Cave and theBad Seeds était en concert au Zénith de Paris les 3 et 4 octobre 2017. Dans le cadre de lasortie fin 2019 de l'album "Ghosteen", Nick Cave & The Bad Seeds sera en concert aux Nuits deFourvière de Lyon les 6 et 7 juin 2022 et aux Eurockéennes de Belfort le 1er juillet 2022 !

Fin des concerts

Les Nuits de Fourvière : les dernières chroniques concerts 30 avis

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018)

Critique écrite le 13 juillet 2018, par Pierre Andrieu

Théâtre antique de Fourvière, Lyon 10 juillet 2018

Arctic Monkeys (Les Nuits de Fourvière 2018) en concert

"Le plus grand groupe de rock du monde..." Affichant toujours une classe américaine leur permettant d'évoluer bien au-dessus des autres, les Arctic Monkeys ont une fois de plus prouvé lors des Nuits de Fourvière qu'ils étaient le plus grand groupe de rock du monde actuellement, et ce malgré le fait que le dernier album du combo anglais du désormais Californien Alex Turner, Tranquility Base Hotel and Casino, soit une jolie prise de risque sonnant... jazz pop lounge. Même un soir de demi-finale de coupe du monde de l'équipe de France de foot, les ultra populaires Singes de l'Arctique font salle comble dans les théâtres romains de Fourvière (l'un des plus beaux lieux pour assister à un concert en France, voire dans le monde), drainant une foule des grands jours majoritairement composée d'un public très jeune et enthousiaste, connaissant toutes les paroles par cœur et donnant de la voix sur toutes les chansons. "Un concert de très haut niveau. " La France est en finale (on l'a appris en grimpant à pied la colline de Fourvière, en entendant une clameur monumentale monter de la ville), il fait beau et chaud (mais un petit vent frais rafraîchit agréablement), on est bien placé (au fond de la fosse, avec vue plongeante, au... Lire la suite

Midnight Oil (Nuits de Fourvière 2019)

Critique écrite le 18 juillet 2019, par Jacques 2 Chabannes

Théâtre antique de Fourvière, Lyon 9 Juillet 2019

Midnight Oil (Nuits de Fourvière 2019) en concert

(Devoir) De Mémoire... Courte ! Short Memory (Avoir la Mémoire Courte)... Une douce habitude ? "Midnight Oil ? Vous allez voir Midnight Oil ? Ils existent toujours ? Ils ont fait quoi, depuis tout ce temps, au fait ? Depuis leur gros tube, là, euh... Beds Are Burning, c'est çà ?". Phrase que j'aurais entendu une petite vingtaine de fois, à partir du moment où j'ai commencé à parler de ce concert à venir à Lyon, à l'occasion des fameuses Nuits de Fourvière. Autre point commun, toutes et tous m'auront parlé uniquement de ce titre "phare" ; une seule ayant eu la capacité de citer également "Blue Sky Mine !", issu de l'album suivant (Blue Sky Mining) sorti en 1990. Un mystère, vu que le fantastique album en question, nommé Diesel & Dust, date (lui) déjà de la lointaine 1987 et que le groupe aura par la suite enregistré et publié : Earth And Sun And Moon (1993), Breathe (1996), Redneck Wonderland (1998), puis finalement Capricornia, juste avant de se séparer, en 2002. Non sans omettre les incontournables témoignages "live", nommés Scream In Blue : Live (1992), et The Real Thing, en l'an 2000 (en version groupe, soit, mais en formule acoustique, cette fois). Une suite d'albums, de haute tenue, tous boudés par notre hexagone et la quasi... Lire la suite

The G / Première Partie de Midnight Oil

Critique écrite le 18 juillet 2019, par Jacques 2 Chabannes

Théâtre antique de Fourvière, Lyon 9 juillet 2019

The G / Première Partie de Midnight Oil en concert

Corsica Glamzione ! (ça ne veut rien dire, je sais, mais ça me plaît !) Comme il est de coutume, le rite des "premières parties", s'il ne fait pas toujours des heureux parmi les fans "hardcore", parce que présents de Live quasi exclusivement pour soutenir leur tête d'affiche du soir et de cœur, peut parfois révéler des groupes en devenir, en confirmer certains ou bien en dissuader définitivement d'autres... c'est selon ! Le duo, formé de Luigi et Fiu, qui officie ce soir ici en lever de rideau, n'aura pas été dicté par une logique purement commerciale - genre maison de disques qui veut implanter un "poulain du moment" ou un festival qui en profite pour placer un favori régional". The G, a en effet déjà ouvert pour les Australiens de Midnight Oil lors de leur dernier passage à l'Olympia de Paris, il y a deux années déjà, et donc présents ce soir à leur demande. Ce qui change tout, ou presque. Un duo de frères insulaires (La Corse, you know ?) qui, après avoir tâté de divers instruments, dès son plus jeune âge, peut se permettre aujourd'hui, du haut de ses quinze et dix-huit années, de s'emparer habilement d'une scène avec une belle aisance, une naissante maturité. Ceci ajouté à un goût pour le spectacle certain et... Lire la suite

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019)

Critique écrite le 06 août 2019, par Cathy et Jeff Ville

Théâtre Antique de Fourvière - Lyon 1er Juillet 2019

Interpol + Idles (Nuits de Fourvière 2019) en concert

Idles Ils n'ont pas le même look, les visages juvéniles imberbes ont été supplantés par des visages d'hommes murs garnis de barbes bien taillées, les coupes en pétard voir à l'iroquoise ont laissé place à des cheveux abondants presque coiffés, à l'exception du bassiste qui compense sa calvitie par une barbe digne du père créateur. J'oubliais les épingles à nourrice, prémisse du piercing, qui se sont transformées en tatoo d'enfer. La musique, les sons, les arrangements, enfin presque tout a changé, mais oui, fuck it, c'est bien du PUNK. Les sujets de sa majesté ont bien cela dans le sang et inutile de tenter une quelconque riposte, ou pire imitation, c'est du pur. Soi-disant en première partie d'Interpol, Idles a joué une bonne heure, comme si c'était le groupe principal et je ne m'en plaindrai point. Même si la météo n'était pas de notre côté car nous avons essuyé un orage pendant une bonne partie du concert. Fort heureusement pas au niveau de ce qu'ont subi les Savoyards ou les Stéphanois, mais pas de tout confort tout de même. Le côté sympa, c'est que le groupe a joué le jeu en revêtant les ponchos en plastique transparent vendus par les organisateurs des Nuits de Fourvière, tout comme une bonne partie du public. Ce qui... Lire la suite