Accueil Sting en concert
Samedi 22 septembre 2018 : 14539 concerts, 25155 chroniques de concert, 5223 critiques d'album.


Le chanteur de Police, Sting, poursuit aujourd'hui sa carrière solo après avoir reformé son mythique trio. En 2012, il effectue un retour aux sources et se lance dans une tournée mondiale "Back To Bass" durant laquelle il reprend en version rock ses plus grands classiques. Sting a effectué une tournée commune avec Paul Simon en 2015 ! En concert en 2016 et 2017 afin de promouvoir la sortie de l'album 57th & 9th (sortie le 11 novembre 2016, premier single intitulé "I Can't Stop Thinking About You").

Site

Sting en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Sting : l'historique des concerts

Di.

22

Juillet

2018

Ma.

17

Juillet

2018

Festival de Nimes en concert
Festival de Nîmes 2018 : Sting... (Complet) Festival de Nimes | Sting
Arènes - Nîmes (30)

Lu.

16

Juillet

2018

Ma.

10

Juillet

2018

Ve.

06

Juillet

2018

Festival Fnac Live en concert
Festival Fnac Live 2018 : Caballero Et Jeanjass - Eddy De Pretto - Angèle - Sopico - Degree - Feder - Synapson Live - Sting & Shaggy - Anna Leone - Tiwayo Festival Fnac Live | Eddy de Pretto | Feder | Tiwayo | Shaggy | Angèle | Caballero & Jeanjass | Synapson | Sting
Place de l'hôtel de Ville - Paris (75)

Di.

01

Juillet

2018

Festival Rétro C Trop en concert
Retro C' Trop - Pass 1 Jour : Sting Festival Rétro C Trop | Sting
Château de Tilloloy - Tilloloy (80)

Sa.

30

Juin

2018

Sting : les dernières chroniques concerts 11 avis

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018)

Critique écrite le 18 juillet 2018, par Kris Tian

Arènes de Nimes 17 juillet 2018

Sting et Shaggy + James Walsh (Festival de Nîmes 2018) en concert

Sting et Shaggy sur la même scène avec un album en commun ? Improbable ? Ben en fait non et tant mieux car les styles se marient bien et annoncent une très bonne soirée. Je craignais que Sting prenne le dessus sur ce concert, que ses titres soient trop présents mais c'est tout le contraire. Shaggy a sa place et même bien en avant. C'est un meneur de foule, un showman et nous allons le découvrir ce soir. James Walsh La première partie a été assurée par James Walsh (tiens c'était déjà lui en juillet 2015 pour le dernier passage de Sting dans les arènes). Session acoustique identique avec la reprise de certains de ses morceaux qu'il interprétait avec son groupe Starsailor dont la très connue Four to the floor. Ça passe bien et le public apprécie ce moment. En attendant les têtes d'affiche, ce public entame une superbe ola qui parcours les arènes. L'ambiance est plantée, on sait que ça va suivre ce soir. Les arènes affichent complet depuis un moment et le public est impatient. Dès l'entrée des artistes, Sting et Shaggy annoncent la couleur. Ce soir nous allons voyager et le drapeau jamaïquain que porte Shaggy nous donne la destination. Le set qui nous est offert ce soir est composé des grands titres de Sting, bien sûr des... Lire la suite

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)

Critique écrite le 20 juillet 2017, par Lily Rosana

Aix-Les-Bains 13-16 juillet 2017

Jamiroquai, Sting, Phoenix, Texas, Julien Doré, Kery James, Justice, Vianney, Petit Biscuit, LP, Olivia Ruiz, Lee Fields, Last Train, Cocoon, Royal Republic, Calypso Rose, Birdy, Lulu Gainsbourg... (Festival Musilac 2017)   en concert

"Les 15 ans de Musilac !", "Déjà !" diront les musilakiens de la première heure. "Seulement !" crieront les gourmands. J'ai eu la chance de pouvoir être spectatrice des 4 jours de folies que nous a offert la belle et grandiose programmation du festival dont on peut profiter les pieds dans l'eau. Retour sur 20 concerts qu'il ne fallait pas louper ! (Choisir était un exercice des plus difficiles, croyez-moi...)" Jeudi 13 juillet Lulu Gainsbourg : Assis devant son grand piano noir laqué, un chignon au sommet de sa tête et sous le soleil tapant, Lulu ouvre l'un des plus grands et attendus festival estival : Musilac. Sensible et harmonique, il chante les maux comme pour un remède contre la mélancolie. Il est accompagné de talentueux musiciens et de Jérémy Loucas, son ami de toujours. Il reprend " Tequila ", son dernier titre, soulignant : " Par un temps pareil, cela va nous rafraîchir un peu ". Les doigts de Lulu courent sur le piano qui résonne encore et encore à notre plus grand plaisir. Le ton est donné : ce sera le festival de la volupté. Last Train 4 jeunes dans le vent, des rythmes éclatés, une passion dévorante, des basses et des guitares hypnotiques : voici Last Train, la nouvelle génération Rock. Après... Lire la suite

Sting + James Walsh (Festival de Nîmes 2015)

Critique écrite le 25 juillet 2015, par Ce Line

Nimes 20 juillet 2015

Sting + James Walsh (Festival de Nîmes 2015) en concert

C'est sous une chaleur écrasante que l'on arrive aux portes des Arènes de Nimes. Le thermomètre atteint les 38 degrés alors qu'il est 19 heures passées... C'est une première ce soir dans ce lieu antique et c'est avec plaisir que l'on attend Sting pour un show tout en lumières. Pour nous faire patienter, les arènes, qui se remplissent timidement pour l'instant, accueillent James Walsh, ex membre du groupe Starsailor. Il arrive seul avec sa guitare et entame directement son set. Sa voix lancinante ne nous laisse pas indifférent bien qu'on la connaît depuis quelques années avec son ancien groupe. On ne pouvait pas passer à côté du tube qui avait propulsé son groupe dans le top 10 et leur a permis de rendre fou le stade de France en première partie de U2 il y a quelques années déjà. Et le public qui commence à s'amasser dans les arènes reprend ce titre, Four to the floor. J'avoue que la version acoustique a bien du charme... Il nous laissera après plus de quarante minutes de show avec une musique folk et attirante en nous disant que Sting avait des musiciens incroyables, qu'ils étaient les meilleurs du monde... Je ne demande qu'à le croire et cela va pouvoir se vérifier très rapidement. Pendant que les techniciens aménagent la scène,... Lire la suite

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting

Critique écrite le 06 juillet 2015, par Philippe

Presqu'île du Malsaucy, Evette Salbert 5 juillet 2015

(mes) Eurockéennes 2015, 2/2 : Parkway Drive, Slaves, Eagles of Death Metal, Alabama Shakes, Electric Wizard, Sting en concert

Le samedi, c'était par ici ! Deuxième jour pour nous et dernier pour tout le monde, ce dimanche commence en pente douce comme la veille. Il est vrai que personne de sensé ne voudrait être en plein soleil (toujours 36°C au thermomètre) à 16 h 30, à part peut-être les bluesmen africains de Songhoy Blues, dont on espère avoir d'autres occasions de les voir. Il y a bien quelques vagues nuages au loin pour nous donner le faible espoir d'une rincée salvatrice (qui ferait aussi retomber la poussière) : un nuage de type Canadair, comme celui passé 5 minutes sur le site l'an passé, nous irait très bien ! En attendant, les canons à eau projettent toujours ici ou là, et être sur une presqu'île est une bonne façon de s'assurer un peu d'air frais (plus, par exemple, que de camper sur un aérodrome, comme quelques milliers de jeunes gens bien courageux dont on a fait partie ...il y a quelques temps déjà !). Pour finir sur la note d'ambiance, on peut noter sans enfoncer le clou qu'il n'y a que peu de déco sur le site, et (sauf erreur) pas du tout de ces artistes de rue incongruEs qu'on aimait pourtant bien croiser au détour d'un chemin. Budget un peu serré, ou cachet un peu cher de la très barbue tête d'affiche du jour, dont on reparlera ? On... Lire la suite

Sting : Vidéo

Sting : écoute