Accueil Tous les festivals Printemps de Bourges : les artistes en concert
Lundi 25 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.
Printemps de Bourges

Printemps de Bourges

du 4 au 9 mai 2021
Bourges (18)


Le Printemps de Bourges vous donne rendez-vous du 4 au 9 mai 2021 pour 45ème édition.

Printemps de Bourges : vos critiques de concerts
Site

Printemps de Bourges : les dernières chroniques concerts 85 avis

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019)

Critique écrite le 13 janvier 2020, par Pierre Andrieu

Bourges 17-20 avril 2019

Idles, Bertrand Belin, Amyl & The Sniffers, Ho99o9, Requin Chagrin, Le Villejuif Underground, Namdose, Slift, Muddy-Gurdy, Rendez-Vous, Structures, We Hate You Please Die, Lysistrata, Mourn, The Psychotic Monks (Printemps de Bourges 2019) en concert

43ème édition sous un soleil estival pour le Printemps de Bourges, qui a une nouvelle fois permis de prendre une grande rasade de concerts marquants. Et en bonne compagnie s'il vous plait: 200 000 festivaliers étaient réunis dans les salles et les rues du mardi 16 au dimanche 21 avril 2019. Muddy-Gurdy On commence notre marathon du live mercredi place Séraucourt avec Muddy-Gurdy, qui déroule un set mélangeant brillamment le blues du Sud des Etats-Unis avec une vielle à roue made in Auvergne (il y a une vielle à roue au sein du trio) et des clins d'œil vers les rythmes africains. C'est enlevé, original et tout se termine en apothéose avec une cover percutante du "Pretty Thing" de Bo Diddley. Structures Direction ensuite le 22 d'Auron pour découvrir trois prometteurs groupes français : Structures, avec son post punk totalement hystérique et son chanteur très en rogne, We Hate You Please Die, qui se vautre avec délectation dans un garage teinté de punk sauvage, et Slift, adepte d'un kraut garage psyché maléfique, dans la lignée des Oh Sees. Le Villejuif Underground Jeudi, grosse soirée au Nadir... Avec tout d'abord Namdose (fusion inspirée des groupes BRNS et Ropoporose), qui chauffe le public avec sa pop... Lire la suite

Barcella (Printemps de Bourges 2019)

Critique écrite le 20 avril 2019, par Didlou

Grande Scène Séraucourt, Bourges 18 avril 2019

Barcella (Printemps de Bourges 2019) en concert

Je suis placé juste devant pour la prestation de Barcella sur la grande scène Séraucourt au Printemps de Bourges, et comme je suis arrivé tôt j'ai même assisté aux balances... Le concert démarre, le public est là, bien présent, ils ne sont que trois sur scène mais leur pêche d'enfer et leur... Lire la suite

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019)

Critique écrite le 18 avril 2019, par Didlou

Le W, Bourges 17 avril 2019

Hubert-Félix Thiéfaine (Printemps de Bourges 2019) en concert

Hubert-Félix Thiéfaine au Printemps de Bourges, le 17 avril 2019... Thiéfaine en concert c'était une première pour moi, et quelle première ! Le public réuni sous le chapiteau du W a eu droit à des musiciens au top, avec cuivres etc., le tout dans une super ambiance ! En final, après la présentation des nombreux musiciens (avec, entre autres, aux guitares Alice Botté, Yann Péchin et Lucas Thiéfaine, le fils d'Hubert-Félix, un véritable talent... ), on savoure le tube... Lire la suite

Charlotte Gainsbourg, Alela Diane, Concrete Knives, Jacuzzi Boys, Avalanche Quartet, Jessica 93, Cabbage, Queen Zee, Dream Wife, Make-Overs, Theo Lawrence & The Hearts, Zeal & Ardor (Printemps de Bourges 2018)

Critique écrite le 27 octobre 2018, par Pierre Andrieu

Bourges Avril 2018

Charlotte Gainsbourg, Alela Diane, Concrete Knives, Jacuzzi Boys, Avalanche Quartet, Jessica 93, Cabbage, Queen Zee, Dream Wife, Make-Overs, Theo Lawrence & The Hearts, Zeal & Ardor (Printemps de Bourges 2018) en concert

Du 24 au 29 avril 2018, la 42ème édition de l'inamovible raout berruyer du Printemps de Bourges a fait péter le record de fréquentation, avec 80 000 spectateurs... On commence notre immersion dans le festival par une bonne claque administrée par les garagistes de Jacuzzi Boys, trois mecs sachant admirablement bombarder leur public de tubes punk joués vite et fort. Juste après, Theo Lawrence & The Hearts se charge d'apporter un peu de finesse dans ce monde de brutes avec sa soul music joliment vintage mais carénée pour le futur. Un peu plus tard, la grande Charlotte Gainsbourg présente classieusement l'assez inépuisable album "Rest" en interprétant ses titres bouleversants avec un divin filet de voix qui charrie 100 fois plus d'émotions en un seul couplet que tout le répertoire de la hurleuse Céline Dion. Le public a droit a deux reprises cultes de son père, "Charlotte For Ever" et "Lemon Incest". On termine la soirée en beauté avec Concrete Knives, qui délivre un concert aux forts relents de blues du désert, le tout teinté de pop. Le lendemain, réveil musculaire en fanfare avec... Lire la suite

Printemps de Bourges : Vidéo