Accueil Chronique album : Miles Kane - Colour Of The Trap, par Pierre Andrieu
Mardi 19 juin 2018 : 9944 concerts, 25029 chroniques de concert, 5218 critiques d'album.

Critique d'album

Miles Kane : "Colour Of The Trap"

Miles Kane :

Pop - Rock

Critique écrite le 06 mai 2011 par Pierre Andrieu

Son excellent concert donné au Printemps de Bourges fin avril 2011 le laissait présager : les débuts discographiques en solo de Miles Kane - ex Rascals et moitié des Last Shadow Puppets avec Alex Turner (Arctic Monkeys) - sont méchamment réussis ! L'album Colour Of The trap est une brillante succession de titres forts, à la fois ancrés dans la tradition rock 'n pop et très actuels, sans omettre d'alterner les atours tubesques et rentre dedans avec ceux plus intimistes et subtiles. Il faut dire que ce jeune - mais déjà expérimenté, il a 25 ans mais joue depuis ses 18 printemps - songwriter chanteur et guitariste a tout : une voix de dingue, un jeu de guitare dément, une culture musicale parfaite et des idées de chansons en-veux-tu-en-voilà. Si de bonnes fées se sont penchées sur le berceau pour la naissance de ce disque - Noel Gallagher, Gruff Rhys, Alex Tuner, Dan Carey, Dan The Automator et Clémence Poésy ont apporté leurs contributions -, ce que l'on retient surtout, c'est la qualité des morceaux très percutants et joliment influencés par John Lennon et ses Beatles, Roy Orbison, Lee Hazlewood, Queens Of The Stone Age, Link Wray, Scott Walker ou Arctic Monkeys. Il faudrait vraiment être sourd pour ne pas remarquer que Miles Kane excelle aussi bien dans la pop rock pour radios et stades intelligents (les surpuissants, imparables et classieux Come Closer, Inhaler), la pop sixties admirablement ouvragée (Quicksand, Rearrange, titre qui donne envie de siffler toute la journée !), le rock 'n roll blues à la Lennon (Better left invisible), la bluette à la Roy Orbison (Take the night from me), le vintage duo avec jeune femme sexy (Happenstance) ou les ballades suaves avec violons crève coeur (My Fantasy, Colour of The Trap). A moins d'une improbable catastrophe, le fringant et très doué Miles Kane est donc à l'aube d'une grande carrière !

A lire également, une interview de Miles Kane réalisée en mai 2011...

Liens : www.mileskane.com, www.facebook.com/mileskanemusic, http://twitter.com/#!/MilesKaneMusic, www.youtube.com/user/MilesKaneMusic, www.myspace.com/mileskanemusic.

9 mai 2011 (Columbia - Sony Music)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 06 mai 2011 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

Miles Kane : les chroniques d'albums

Miles Kane : Don't Forget Who You Are

Miles Kane : Don't Forget Who You Are par Pierre Andrieu
31/05/2013
Après le succès de son premier effort solo, Colour Of The Trap, Miles Kane enfonce joliment le clou avec son deuxième opus, Don't Forget Who You Are, un concentré de pop rock 'n garage glam mod qui devrait lui assurer un triomphe planétaire... Sur... La suite