Accueil Chronique album : Ride - Weather Diaries, par Pierre Andrieu
Jeudi 5 décembre 2019 : 10638 concerts, 25825 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Critique d'album

Ride : "Weather Diaries"

Ride :

Pop - Rock

Critique écrite le 06 juillet 2017 par Pierre Andrieu

Miraculeusement reformé en 2015 pour une série de concerts de grande classe (on se souvient d'un très bon show à La Route du Rock de Saint-Malo), Ride persévère et réitère, avec la sortie d'un tout nouvel album studio enregistré par le groupe dans son line up d'origine, Mark Gardener, Andy Bell, Laurence Colbert et Steve Queralt... Weather Diaries est produit par Erol Alkan, ce qui a fait pousser des cris d'orfraie aux fans lors de l'annonce, le DJ et producteur étant a priori assez éloigné de l'univers shoegaze du combo anglais ayant splitté en 1996. Après moult passages entre les oreilles, on constate avec joie que ce n'était vraiment pas la peine de s'inquiéter, Ride ne fait pas du Klaxons, du Late Of The Pier ou du Daniel Avery (pour citer d'autres production d'Alkan), mais bel et bien du Ride pur jus. Mais 2.0, c'est à dire avec deux ou trois bidouillages électroniques bien sentis (comme sur " Rocket Silver Symphony "). Bidouillages qui ne parasitent en aucune manière l'essence du son du groupe d'Oxford, qui, comme par enchantement retrouve l'inspiration et donne une suite à ses meilleurs albums, Nowhere et Going Blank Again, en offrant aux fans des pop songs shoegaze truffées de guitares trippantes, de voix éthérées, de mélodies impossibles à oublier et de murs du son noisy à la My Bloody Valentine (" Weather Diaries ")... Dès les deux titres inauguraux, " Lannoy Point " et " Charm Assault ", on monte à bord et on n'a plus du tout envie de descendre ensuite, l'album tenant bien la route sur la durée, et autorisant même moult écoutes ! Outre les deux morceaux cités à l'instant, Ride réussit à pondre des tubes comme " Lateral Alice " et surtout " Cali ", dont le seul défaut est de rappeler le lamentable chanteur du même nom, car à part ça il y a tout pour grimper aux rideaux ici : gros son, mélodie imparable, tourbillons de guitares bruitistes, chœurs à tomber à la renverse, final d'anthologie... Il faut se rendre à l'évidence, l'inattendu retour discographique de Ride est un coup de maître !





Liens : www.facebook.com/RideOX4/, thebandride.com/, twitter.com/rideox4, www.instagram.com/rideox4official/.

16 Juin 2017 (Wichita Recordings)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 06 juillet 2017 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu