Suivez nous :facebooktwitterflux concerts
Vendredi 24 octobre 2014 : 14677 concerts, 23045 critiques de concert, 4981 critiques de CD.

Critique de concert AC/DC


AC/DC en concert


2 étoiles, concert pas terrible

Jaime

" Money Made ! "
(Et autres bruits de cloches…)


21h et des broutilles de trotteuse : Stade Vélodrome (Massilia en Cambrousse)
Il suffit de jeter une rapide giclée de prunelle alentour, ou sur la pelouse, pour sentir que la tension n’émarge pas loin de son optimum désormais…
Les cages thoraciques enflent au rythme de la rumeur, des avancées de cadrans et des allées et venues des roadies qui préparent la (gigantesque) scène.
C’est le moment choisi par les écrans (non moins gigantesques) pour exploser et suivre la loco de Rock’n’Roll Train, lancée à donf sur les rails sinueux de la redite…
Tandis que l’on assiste à la première érection de diablotin – entre salles des machines, charbon, et pétasses en transe d’Angus ! – la scène est investie sous un déluge pyrotechnique censé accueillir le énième décalque du séminal riff d’Highway To Hell et nous faire lâcher sur l’instant les écrans, pour la… Réalité ?



Front bas caché sous (une) casquette de laine que n’aurait pas reniée feu mon grand-père : Brian Johnson entame sa longue traversée et balade son physique de mineur Gallois d’un côté à l’autre de la scène… Poussé au cul par les phalanges d’Angus, qui nous gratifie de son fameux " je me fais des cornes sur ma tête à l’aide de mes deux mains, je suis libertin, je suis un diablotin… " ; un geste qui se répand et se décline sur le champ partout autour du stade, à l’infini, façon " ola "…

Back In Black survient à point nommé pour lancer véritablement les choses : hélas, le gars Brian donne toujours l’impression de s’étouffer dans ses propres cordes vocales, de ne pas arriver à vivre sur SES hauteurs gravées sur bandes ; un titre de légende, de nouveau sauvé par les doigts agiles d’Angus qui tirent et qui remontent les cordes sans forcer, comme au… Siècle dernier !
" On " nous annonce l’arrivée imminente d’un titre du nouvel album : " elle " n’a plus le " Jack " carré où je pense, cette fois, non, mais bel et bien un Big Jack ! désormais… Sans que cela ne change grand-chose au propos de l’ensemble (absence de localisation corporelle précise, exceptée).
Ça fait bizarre à dire/lire, mais, sur certains des gros plans de Malcom Young (guitare/voix) et Cliff Williams (basse/voix) j’en viens à penser que les Stones ne font pas vieux, c’est dire…



Sur Dirty Deeds Done Dirt Cheap, le groupe semble trouver son rythme et le parterre paraît fumer à l’unisson de l’immense loco perchée au-dessus de leurs amplis. Autant, le port de ces fastueuses et lumineuses petites " cornes rouges de l’enfer ! " semblent aller à ravir à ce jeune garçon en extase, autant, sur d’autres chefs plus âgés, ben… De même, quand je porte mon regard au loin, sur les hauteurs arrondies des virages et quarts de virages situés tout là-bas à l’opposé, ben, comment dire… " Est-ce bien ainsi que les hommes vibrent ? " (me souffle une synapse plus érudite que les autres !).
Une fois la casquette du chef Angus, ôtée : il ne reste guère plus que quelques espaces non " calvitiés ", qui font le collégien et ses rêves d’éternelle jeunesse, au loin, se casser…
Shot Down In Flames est fort heureusement là, fidèle au poste, histoire de nous rappeler le peu d’importance de cette désertification capillaire en cours : " ça " frétille encore partout, partout, partout sur " manche ", et la trique semble enfin collective.



Vivement la venue des Blacks céans (en novembre) je parie qu’on peut les battre aisément, rayon ferveur et cris qui crissent, ces brassées de fans sur pelouse ou tribunes, déchaînés. Sur Thunderstruck, Angus émarge visiblement au rang de Wallaby en furie : sautant sans retenue d’un espace à l’autre, d’un riff à son suivant, d’une caméra à sa copine, de visu, à l’écran.
À l’écoute de Black Ice, rien de nouveau ne semble pointer ou pousser du classique, sous le givre épais du temps. Il en ira ainsi de tous les titres extraits de ce bien pale nouvel album : copie dénuée de génie des précédents et estampillé " pour fans only ! " (et débutants sous acné acceptés de frais).



Après avoir taxé Angus de, " Cet homme à le diable dans les doigts, et le Blues dans l’âme ! " (l’avis de Brian !) Johnson déflore énergiquement " une chanson qui parle d’une salope qui s’y connaît, pour faire chialer les mâles ! " (ça va nous changer comme thème, ça, tiens) : place est alors faite au The Jack de légende espéré tout à l’heure. Un blues classique, noyé de gros plans de filles du public, plus ou moins dénudées – qui semblent ravies de l’avoir où je pense, elles… – avec public en transe, au moindre bout de sein ou de soutif en gros plan sur écran affiché (manque plus que les t-shirts mouillés, et je m’autodétruit en suivant, obligé !). La scène se pare alors des " red-lights " préférés de Sting (et d’Amsterdam) afin de constituer l’écrin idéal qui soit à même de convenir à cette coucherie collective, à cette partouze à 50 000 milles avec voyeurs devant derrière et sous caméras ! Émoustillé de frais : Angus tombe LA Gibson et en remet une couche version " Strip ", qui frotte là où ça démange. Le short résiste un tantinet, avant que de magistralement dévoiler le plus laid des caleçons AC/DC jamais miré : dis, Angus, tu connais l’expression " tue l’amour ! ", dis ? Le solo final venant, une fois de plus, sauver la mise en bière gériatrique annoncée par les dessous " pas chics " du chef. C’est quand tes doigts râpent la corde de pulpe, que t’es sexy, mon gars, pour le reste…



C’est bien beau d’en avoir une très longue (scène) mais ça ralentis un poil le rythme des chansons et… Merde, v’la LA cloche des enfers qui descend, j’ai plus qu’à la fermer !
Pendant le riff d’Hells Bells, je crie " Tou-lon ! Tou-lon ! ", sous le regard consterné de mes sièges et néanmoins voisins (qui ignorent que ce riff introduit généralement l’entrée sur stade Mayol, des joueurs du RCT). Putain, c’est pour celle-là que je suis venu ce soir : alors, adieu carnet, stylo, neurones, microbes couvés, et… ARGHHHHHHH ! ! !
Plaisir pris et excepté, la scène (et le costard) semble quand même taillée trop grande pour l’élasticité en berne du Johnson – j’avoue avoir longtemps rêvé d’entendre Bon Scott se racler les cordes sur celle-ci en mes vertes années, snif ! – oui, ok, mais ce riff, pu-tain, ce riff, CE RIFFFFFFFFFF ! ! !
Collé aux fesses du monument,Shoot to Thrill profite encore des nombreux frissons nés sous cloche, mais se clôt sous un solo très scolaire : ce que semble totalement ignorer ce charmant couple d’à côté qui vient de s’offrir (mutuellement) une (double) paires de cornes, avant de s’immortaliser illico sur mobile. Putain, c’était quand même bien, la pellicule sur paraffine, ça permettait/nécessitait de TRIER et de réfléchir avant de faire jouer son doigt qui fait " click " ; " ça " se méritait, " ça " se payait pas plein des têtes anonymes comme ça, là, à la va-vite, façon album de famille ou souvenir de vacances pour gogo.
" Single " annoncé du groupe, War Machinepermet de reposer corps et esprit, le temps de mâter LA vidéo de circonstance : un bombardier ceint des cornes rouges réglementaires, qui largue des guitares… Angus aux commandes, qui gère le cheptel de pétasses installées à l’intérieur – avant de les larguer, via parachutes, sur une terre dévastée qui ne lui a rien demandé ! – ceci précédant l’arrivée d’un beau galion (battant pavillon du groupe) qui déclenche aussitôt la canonnade ! Je me dis alors que mon fils aurait a-do-ré : 11 ans, c’est le bon âge pour le mirer.



On les dit " taillés pour les stades ", alors que j’aimerais me les faire dans un petit club, à l’ancienne, juste pour sentir, sentir, SENTIR ce dont ils sont réellement capables, aujourd’hui.
Un nouvel extrait de Black Ice (Anything Goes) douche de nouveau l’enthousiasme ambiant. You Shook Me All Night Longles voit alors tenter une relance depuis les " 22 " : une version endiablée, de nouveau lestée du retour des gonzesses dénudées sur écran, sur mâles épaules juchées (je ne l’ai fait qu’une seule fois et j’ai pas tenu vingt minutes, alors, respect !).
V’la que " ça " déclenche une dose de TNT sur scène, en retour : histoire de maintenir tendu(s) ce(ux) qui doi(ven)t l’être : avec doses d’explosions crachées sous loco, solo d’époque et flammes qui s’en viennent lécher les parties duvetées de l’ex-écolier.
Ce qui me gonfle, c’est l’apparition de cette vielle pute de (Whole Lotta) Rosie, qui envahit à son tour la scène ; elle va visiblement sur ses 55/65 piges, et 5 ou 6 fois plus, côté buste surdimensionné qui menace d’exploser à tout moment (ou de changer les lois de l’attraction terrestre au moindre mouvement) les " rois du bon goût " sont une fois de plus sauvés par la qualité intrinsèque du morceau en lui-même ; qui se passerait bien de cette mise en scène " pathétoc ", et qui dispose de bien beaux (et musicaux) arguments, LUI ! ! !



Let There Be Rockvoit Angus se projeter sous projos, comme d’hab’. Il s’avance seul face à la foule, gagne la scène montée au milieu du stade à ce seul effet, et… Y entame son long solo sous confettis lancés. Pendant ce temps, les autres font tous petits, eux, massés, resserrés autour de la batterie acharnée de Phil Rudd (comme des pingouins mazoutés patinant sur banquise dérivant au gré de la fonte en cours). En bon camarade, Angus, ne tarde pas à les rejoindre et jogge de tout son long, avant de tomber de nouveau des trillions de notes à leurs côtés, d’en rajouter sans cesse : sous les regards ébahis des apprentis guitareux en approche du Nirvana de la " six cordes ". Vu en (très) très gros plan sur écran, ses doigts et plans ne payent pas de mine, de prime abord, c’est ça le pire, la première (fausse) impression est TOUJOURS la bonne, c’est quand " ça " ne va pas vite (de visu) que c’est injouable (dans les faits) et… Rideau !

Après le classique et incontournable Highway To Hell : nanti des flammes de l’enfer, du solo qui vous y envoie, et de cette fameuse " Bon note " pas braillée par son successeur, c’est l’arrivée de la mythique " Tribu des 12 canons ".



For Those About To Rock (We Salute You) est logiquement (et malheureusement) noyée de qualité sous la canonnade réglementaire ; je me prends alors légitimement à rêver que le prochain visuel du groupe contienne une soucoupe volante ou une gigantesque cité enfouie sous les mers, juste pour voir jusqu’où ils seraient prêts à aller, côté reconstitution, sur scène… Un morceau d’anthologie qui clôt ce (très) court rappel craché d’un dernier et trop sec : " goodbye ! ".
Pour les mecs du virage, tout là-haut, là-bas, ils sont ENCORE sur scène – distance et décalage vidéo oblige ! – alors qu’en réalité, nous les voyons prendre leurs jambes à leurs cous pour rejoindre leurs véhicules direction… L’Hôtel ! (Ou la prochaine destination abordée).
Un départ précipité qui ternit et légitime, d’autant, la nécessité des pales feux d’artifice donnés pendant ce temps sur scène, toujours, toute d’obscurité plongée.

Une fin mitigée. Un concert en manque des brasiers anciens et feux passés, qui hoquète et chute(s) de tensions, qui maintien l’érection sous petite pilule bleue affilié : If You (really) Want Blood : visez votre platine et appuyez sur " play "! ! !

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus video :


 


>> Réponse (le 10/06/2009 par Celia 83)
Ils ont mis le feu les Boys!!!!C'est mon premier concert d'AC/DC et ça faisait 4 ans que j'attendais ça!!!!!!!!!!!!!!!! J'ai pas regretté d'être rester l'apres midi au soleil!!!! Craint a s'arracher les cordes vocales dans la trinune Ganay!!!!!!!Et le feu d'artifice GENIAL!!!!!! Un des plus beau jour d ema vie, INOUBLIABLE!!!!!!!! Merci ac/dc!! On vous as montrer ce que c'est MARSEILLE en délire!!!!!!!!!!  > Réagir à cette critique

>> Réponse (le 10/06/2009 par cckace)
Le problème avec ce genre de critique, c'est qu'on voit clairement que le style l'emporte sur le fond. Le cas d'ACDC sur ce concert était réglé bien avant le concert lui-même par l'auteur de la critique, sur l'autel de la diatribe et de ses (supposés) bons mots. Ce concert était grand. Tout ce qu'on est en droit d'attendre d'un concert d'ACDC. C'est sûr que tout était écrit d'avance, mais je ne crois pas qu'on puisse reprocher quoi que ce soit au groupe niveau implication, énergie et efficacité. Si vous êtes un rabat-joie blasé, vous serez d'accord avec la critique faîte.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par RB) Message pour jacques 2 chabannes "Une fin mitigée. Un concert en manque des brasiers anciens et feux passés, qui hoquète et chute(s) de tensions, qui maintien l’érection sous petite pilule bleue affilié : If You (really) Want Blood : visez votre platine et appuyez sur " play "! ! !" POURRAIS-T-ON LUI DEMANDER S'IL A VU LE CONCERT OU S'IL A ENTENDU AU FOND DE SON LIT DANS SA CHAMBRE DANS UN HOTEL MITEUX A 500 KILOMETRES DU STADE VELODROME . LORSQU'ON ADRESSE UNE MAUVAISE CRITIQUE IL SERAIT SOUHAITABLE D'ASSISTER AU CONCERT ET SI ON Y ASSISTE IL VAUT MIEUX ETRE A JEUN ET NON BOURRé. CE CONCERT RESTERA L'UN DES MEILLEURS CONCERTS QUE J'AI VU DANS MA VIE ET J'AI 46 ANS.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Vand) Je partage pleinement ton avis, mais je dois avouer que la poupée gonflable avait largement sa place : après tout, ils SONT le groupe de p'tits vicelards qu'on connait depuis les 70's ! Et puis elle était contente d'être là, elle en tapait même du pied ;-) La scène était fantastique et démesurée, Angus était tout bonnement hors normes, vraiment ce coup-ci c'est sûr, il enterre n'importe qui d'autre à la gratte, au niveau scénique, rogntudju... Sinon je partage ton avis sur Brian, qui a pas été aussi carré sur sa voix qu'on l'aurait souhaité, sur le départ façon "prestation effectuée c'est bon on s'casse pour éviter les bouchons", et sur les morceaux du nouvel album qui ne m'ont vraiment pas emballé (spécialement Big Jack, que j'ai trouvée terriblement quelconque et chiante)... Ah oui .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Le Pinguin masqué) RB, l'argument "C'est l'un de mes meilleurs concert et j'ai 46 ans" est un peu chiant à force. T'en vois combien de concert par an / mois / semaine ? Moi je n'ai "que" 36 ans et j'en bouffe une moyenne de 3 par semaine. Mes pieds les plus absolus, je les ais pris devant des groupes que tu connais surement pas, dans des salles de moins de 300 personnes. A priori ce fut un bon concert ce mardi pour AC/DC, mais merde, du bon rock y en a plein les clubs à Marseille toute l'année, faudrait un peu que les 50.000 personnes qui sont allé au Stade, arrête de vivre sur des souvenirs et aillent un peu se prendre des décharges soniques.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par jmpa) ENOOORME!!!!Première fois que je vois une ambiance pareille dans un stade.D'habitude au dela de 18000 personnes les gens sont spectateurs mais là tout était fait pour une soirée exceptionnelle:Le public le groupe le son les éclairages le répertoire et j'en passe...(Que les amateurs de "jeunisme"au verbe élégant se rassurent...M6 les fera encore vibrer avec la star ac.mais ils auraient mieux fait de céder leur place à des fans en mal de bons moments)  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Erasmus)
Je les ai vus 17 fois ! 17 fois. Et je peux vous dire que celui-ci était à chier ou presque. Pas de communication avec nous. Les mêmes notes ou solis joués sans évoluer depuis dix ans. Trop de mise en scène qui flashe. Brian Johnson qui braille mais ne chante plus. Et pourtant je les aime, c’est dire si je suis déçu. J’avais pas besoin de cette pas si méchante critique pour m’en être rendu compte. Ce matin, j’étais pas très joyeux, c’était comme perdre des amis chers et une partie de ma jeunesse… Heureusement que j’avais pas cours ce matin.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par rb) Le Pinguin masqué Tu as entièrement raison il y a plein de bons groupes qui passent dans des petites salles, mais je voulais juste faire comprendre que quand tu lis la critique de l'autre Zigue tu te demandes, s'il a vraiment vu le concert ou s'il est parti à la fin de la 1ere partie ou comme il a été dis la critique était déjà écrite avant le concert.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par sushi)
ENORME super concert, j'avais fait Bercy (ou le son était beaucoup plus fort !!) mais là rien à leur reprocher on en a pour son argent avec décors, explosions, feux d'artifices... (rien à voir avec Police !) et la machine est bien rodée : Brian communique avec le public, arpente la scéne en long et en large, Angus fait Angus, le batteur a la clope au bec tout le long en assurant le tempo d'enfer , tous les titres connus sont joués et ceux du dernier album passent trés bien ! bref, foncez les voir si vous pouvez...   > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par mfm) la critique la plus inutile que j'ai pu lire depuis très longtemps...  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Didier)
Si vous êtes blasés restez chez vous. J'étais à ce concert, et je n'ai vu personne (j'ai bien dit PERSONNE) ne faire la moindre remarque désobligeante à la sortie. 54 piges et toujours au top, hier soir c'était un AC/DC des très grands soirs qui a enflammé la cité phocéenne. N'en déplaise au(x) raleur(s) (le pluriel est entre parenthèse parce que m'est d'avis que vous êtes bien le seul.). Ca sent la plume trempée dans le fiel avant même de mettre un orteil au concert. Si vous voulez voir autre chose, allez voir Johnny Halliday. C'était du déjà fait certes, mais du très bien fait.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Louison)
Ami public, tu as sûrement vu LE concert de ta vie, TOI. Des supers musicos, des supers canons, des gens qui achètent des tee-shirts, des cornes rouges qui brillent dans la nuit, des filles à moitié à poil sur supers écran et des feux d’artifice… Que dire de plus ? Ha, si, que je me suis emmerdé, et en plus, vous savez quoi, on me l’a offerte la place et je me suis emmerdé quand même, et puis j’ai tous leurs disques aussi, jusqu’à Razors Edge en plus ! Elle m’a servi à me sentir moins seule, cette critique, et c’est sûrement ce que vous lui reprochez, elle gâche votre soirée… Et alors ? Si vous supportez pas ça, achetez en un rien que pour vous, de critique (comme les maisons de disques) ou lisez les canards locaux ou les blogs de fans (que je suis encore, malgré ce truc pas mal vide .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par le nain masqué) J'ai trouvé le concert fade, musicalement sans grande improvisation, sans risque et mises en danger, stéréotypé avec un répertoire récité et la mayonnaise n'est pas monté. ACDC est un grand groupe de rock c'est certain mais la prestation d'hier soir était loin de titiller l'énergie, la cohésion, la communion d'autres célébrations Rock'N Rollienne......et perso je me fous du feu d'artifice et autres gadgets clignotants pour ça il y a le 14 Juillet et les grandes surfaces. Un soir sans ça arrive même au grand. Allez y, défoulez-vous!  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par benji46) Dure la critique. on ne peut pas demander au chanteur les mêmes performances en live qu'en studio. J'ai trouvé ce concert énorme,une ambiance de folie, et même les morceaux du nouvelle album étaient repris par le publique(donc pas si nul que ça) et en ce qui concerne le clip de War Machine je l'ai trouvé excellent et délire. les solos d'Angus me donnent des frissons rien qu'en y repensant, et le rappel avec Highway to Hell... les cris quand ils l'ont commencé...VRAIMENT MAGIQUE.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Erasmus)
Quand je lis l’article, moi, j’y vois l’avis de quelqu’un qui les aime et qui a été déçu, tout comme moi. Tu devrais savoir Jacques, que le public a toujours raison ! Les films de Besson et de Spielberg sont les meilleurs. Entre les Murs reflète exactement ce qui se passe dans toutes les écoles de France. Johnny est notre fierté, Levy notre idole d’écrivain. Carla Bruni est tellement belle et naturelle. L’UMP a gagné (on s’en fout de l’abstention record). Madonna est la meilleure. Le Rap c’est QUE de la rébellion ? Et quand il dit qu’il a aimé, il faut se calquer sur lui, point ! Sous peine de s’attirer les foudres des gens biens qui veulent juste sortir boire et s’amuser entre amis… ou de ne pas bosser à la télé. Ha oui, et les gars d’AC/DC avaient l’air d’être super contents d’être sur .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par Kouros) Arrêter de nous faire chier avec AC/DC les gars... Vous étiez déjà 50.000 à y aller, ça suffit pas ? On va pas, en plus, s'en taper 50.000 critiques quand même... Merde ! AC/DC... L'un (ou l'une) d'entre vous aurait-il encore le fantasme stupide d'écrire quelque chose sur ce groupe qui n'ait pas été dit ? Allez, halte au feu.  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 10/06/2009 par carolecorse)
trop de concert tue les concert!!!n'allez plus voir personnes vous etes plazzz les mecs vous etes des pro de studio alors?oui le son quelques fois pourrrit!la voi qui par en live,mais ne dites pas qu'ils ne sont pas puissant,il faut profiter de s'est moment mythique! moi perso j'ai eu l'impression de retrouver mes 15 ans,chemise a carreau,carolina,et tout,ils ont mis le feu,et les avis sont plus que positif au sondage,et aujourd'hui j'ai encore des étoiles pleins les yeux!!!  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Jean-phil 84320 ) jacques on ne se connait pas mais tu devrais peut etre songer a prendre ta retraite ou faire de la critique sur une certaine Britnay Spirs ou autre pseudo chanteur.Le concert a été énorme et même si Angus perd un ces cheveux et que Brian a une mauvaise casquette ils ont toujours la péche et sont dynamique alors au plaisir de ne plus te relire. Jean-Philippe 84320 ENTRAIGUES  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Bastien Estaillard) J'ai vraiment du mal à comprendre les mauvaises critiques et je ne suis pas un fan du groupe. Pour ma part, je ne me suis pas ennuyé une seconde pendant les deux heures de concert. J'ai trouvé qu'Angus Young assure encore énormément au niveau de son jeu scénique : beaucoup de groupes rock plus jeunes n'ont pas la même énergie. Les chansons ont été bien interprétées et franchement les effets de scènes sont vraiment impressionnants. Bref, excellent spectacle.   > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Lestat) Mais les gens, si jamais vous êtes blasés parce que le concert n'était pas exactement comme vous le vouliez, c'était même pas la peine de venir. C'est jamais parfait dans la vie, il faut apprendre a l'accepter. Alors si vous êtes frustrés d'avoir la vie que vous avez, essayé de trouver un autre moyen de passer vos nerfs qu'en critiquant des artistes s.v.p ( c'est sur que que le concert aurait pu être bien mieux, genre déjà pas serrés comme des sardines, il aurait pu durer toute la nuit, on aurait pas eu a faire la queue, on aurait pu aller voir personnellement les zikos après le concert, ils auraient pu être plus jeunes et au milieu du top du somment de leur forme, ... et ben non, moi j'ai adoré quand même ). Au fait, je vois aucun rapport avec Carla Bruni et l'UMP; tu t'es planté, ici on .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par sniperofmars)
Super concert enorme vu l'age des acteurs, tout y etait ambience, son ,spectacle. Brian a du mal dans les aigu je vous l'accorde et qu'il est moins bon que Bon Scott ces pas nouveau mais bon qui peux se targuer de l'avoir vu en concert, a mon avis pas grans monde vu que mon premier concert du groupe date de 81 a avignon et qu'il n'etait deja plus de ce monde. Dire qu'on c'est fait chier a ce concert est vraiment navrant ou alors on est fan de rap ou de la star academy merde. En effet il n'y as plus la fievre et le feu de concert comme vincenne en 91 (j'y etait) ou donningtown mais ils sont toujours les plus grands et nos amis rockers on pris presque 20 ans depuis ces prestations et je trouve qu'ils les portent plutot bien. Et pour ceux qui trouve que c'est trop carré ou encore du rechauffé .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Spongebob) Je trouve cela fascinant qu'il y ait encore des personnes comme vous. On ne va pas a un concert pour écouter la même chose que ce qu'il y a sur un CD, on va a un concert pour l'ambiance, pour le spectacle, parce que c'est quelque chose d'exceptionnel de pouvoir voir ces demi-dieux en "vrai" si j'ose dire, parce que on attend 12 heures en plein soleil, en se faisant chi** pour les voir, eux! C'est pour sa qu'on va voir un concert ! C'est vrai que dans le feu de l'action il peut y avoir quelques larsen, des fausses notes, des "oublis" ( aussi bien dans le chant que dans les instruments ), qu'on ne voit pas bien tout le long, qu'on est écrasé, il fait chaud, on a soif, et lui a coté il m'a bousculé,... ( cas ou l'on va dans la fosse, je considère qu'un concert n'est pas apprécié a sa juste .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Erasmus)
Bandes de jeunes ! (Et je sais ce que c’est, j’en vois 22 dans moins de deux heures). Arrêtez d’enterrer les gens après 40 ans. J’ai presque l’âge de Brian Johnson et Angus Young (les autres n’ont pas bougé durant le concert, ils sont hors propos) et je fais du vélo tous les week-ends et du jogging trois fois par semaine : s’ils ne sont pas capables de jouer et bouger pendant une heure quarante, en ne faisant rien d’autre de leurs journées en tournée, ou presque… C’est grave ! Bon allez, en plus, il va falloir que je me relance dans le débat à peine arrivé (deux de mes élèves y allaient), putains d’AC/DC, ils m’auront vraiment emmerdé jusqu’au bout, cette fois… Mes VIEUX amis !!!!!!!!!!!!   > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Freddo)
Consternant cette chasse à l’homme. Vous devriez plutôt la mener contre le groupe. A 200 barres la soirée pour assister à cette parodie (c’est ce que ça m’a coûté en tout !) moi, c’est pas le critique qui me les bouffe. En plus c’est une vraie critique qui fait son job et qui se laisse pas abuser par la dope l’alcool ou l’excitation de LA sortie de l’année attendue depuis des plombes. Merci de l’honnèteté gars !J’y ai pas lu que du négatif, moi, peut-être que vous savez pas très bien lire ou écouter. ACA/DC C’est MON groupe ! 12 concerts depuis 86 et celui de Marseille était le plus mauvais. Pour ceux qui se lamentent parce que c’était leur première et qu’un journaliste leur a cassé leur jouet je dirais juste pas de chance ! t’as pas été au bon endroit au bon moment et si tu t’en es pas .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Cabask) Ok, ils ne sont pas autant en forme que par le passé (et ça ne va pas aller en s'arrangeant avec l'âge), ok il y a eu des fausses notes (Angus était à la rue au début de Thunderstruck notamment), ok il y a soi disant des supers groupes de rock plein les rues (tellement plein et bons qu'ils jouent dans des petits clubs, mais passons). Reste que ce spectacle, parce que c'est bien ce dont on parle, est super bien rôdé, que ça pète de partout, qu'on en prend plein les yeux et les oreilles (je plains ceux qui n'avaient pas de protection d'ailleurs). Et venir se plaindre que "c'était mieux avant" ou "c'est devenu une machine commerciale", c'est complètement con. Tu le sais AVANT d'aller au concert, ça coule de source. Comme déjà dit par ailleurs, ces critiques peuvent aussi .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par Jean-Georges K) Ach ! Ami fanatique d'un groupe, immuablement chatouilleux quel que soit celui-ci, tu nous a manqués ! Mon pauvre Jacques, dire ce qui était super ne sera, pour lui, jamais encore assez super ! Et alors, oser critiquer les (réels) passages à vides d'un show (par ailleurs bluffant) de ses dieux, mais c'est un Blasphème, mécréant, apostat ! Et pourquoi pas commenter la perf' du Pape à Rome un jour de Paques ?   > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 11/06/2009 par The Greenman) Remarquez, si je m’étais fait bananer de 80 plaques pour assister à ça, moi aussi j’aurais besoin de m’en prendre à quelqu’un pour me persuader que c’était super, plein de canons de solos et de feux d’artifice. flippe pas Jacques, il est marrant ton article et il doit être vrai car il ressemble à ce que j’ai vu y’a déjà dix ans. Mais, ça je le savais déjà depuis la sortie de Black Ice…  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 12/06/2009 par Preliminaires04)
Merci MONSIEUR 2chabanes ! Vous avez eu les couilles de dire ce que vous pensez en sachant que nous , les fans, allaient vous tomber dessus sans retenue, respect ! Je suis d’accord sur les bons moments que vous pointez et sur les auto-parodies aussi. On n’entend même plus For Those About To Rock, noyée sous les canons emmenés pour justifier les frais généraux déductibles d’impôts. Ils ont aussi déclanché la cloche trop tôt sur " Hells " qui est partie bancale et foiré Highway, faut le faire, depuis l’temps ! et Angus joue toujours le même solo note pour note sur Let It Rock. Le pire, c’est que je suis sûr qu’ils auront plus à cœur de jouer à fond à Paris, ça sera pas dur par rapport à l’autre soir. Avant on se faisait plusieurs dates et on prenait des vacances avec eux. Aujourd’hui, ils .../...

 

  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 12/06/2009 par Le Pinguin masqué) Putain, plus chiant que le fan d'un groupe, la groupie d'un critique. J'apprécie au plus haut point les chroniques gonzo de Jacques2Chabannes, un vrai régal à lire, mais à force ces commentaires dithyrambiques me font chier. Quand je lis "Super critique ! j’ai même plus besoin d’aller dans la salle pour me régaler." à propos d'un concert à la Machine à Coudre, cela m'afflige. Dites, le fan club, vous pouvez pas lui écrire directement ? Lui demander son adresse pour lui envoyer vos caleçons souillés ? Parce que là putain, ça devient relou !  > Réagir à cette critique
>> Réponse (le 14/06/2009 par Zombie Ju)
Dire que le concert était mauvais , c'est abusé , la moitié de ceux qui balance ça ne sont même pas fichu de tenir une demi heure sur scène à se rythme là , si ac/dc vous gonfle ne venez plus au concert , et regardez les dvd , ça vous fera économiser 70 euros et ça fera des places pour les autres.C'est la 5eme fois que je les voit et ben bordel y sont encore présent !!! Et pour moi y se font encore plaisir et sont toujours avec leur public ms c dure de vieillir et les "FANS" ne l'accepte pas!j'écoute les boys depuis plus de 20ans , j 'ai appris la guitare sur leurs album!!!j'aimerai bien voir le nombre de musiciens confirmés qui critique la performance du stade.On à le droit de pas aimer , je critique pas ça , mais dire que la soirée était à chier !!!! faut se détendre un peu. Sur ce, .../...

 

  > Réagir à cette critique

AC / DC 


  4 étoiles
TNT : AC/DC tribute band
le 12 août 2012 - Dax (par Abigail Darktrisha)
 

  5 étoiles
AC/DC + Slash + Killing Machine
le 18 juin 2010 - Saint Denis - Stade de France (par elvisisalive)
 

  5 étoiles
AC/DC +Slash
le 15 juin 2010 - Stade Charles - Ehrmann, Nice (par Gandalf)
 

  5 étoiles
AC/DC
le 12 juin 2009 - Stade de France - Paris (par Rama)
 

  5 étoiles
AC/DC + The Answer
le 12 Juin 2009 - Stade de France (Saint Denis) (par Elvisisalive)
 

LieuStade Vélodrome - Marseille


  2 étoiles
Johnny Hallyday
le 11 Juillet 2009 - Stade Vélodrome -Marseille (par stephane sarpaux)
 

  5 étoiles
AC/DC + The Answer video
le 9 juin 2009 - Stade Vélodrôme, Marseille (par Philippe)
 

  4 étoiles
AC/DC
le 9 juin 2009 - Stade Vélodrome - Marseille (par Zhou)
 

  1 étoiles
Police video
le 3 juin 2008 - Stade Vélodrome - Marseille (par Gandalf en colère)
 

  2 étoiles
Johnny Hallyday
le 16 juillet 2006 - Stade Velodrome - Marseille (par Pirlouiiiit)
 

Le festival Les Indisciplinées : concerts et billetterieLe festival Festival Des Musiques Volantes : concerts et billetterieLe festival Festival Les Inrocks : concerts et billetterieLe festival Festival Riddim Collision : concerts et billetterieLe festival Festival BeBop : concerts et billetterieLe festival Les Oreilles En Pointe : concerts et billetterieLe festival Festival Bbmix : concerts et billetterieLe festival Black XS Festival : concerts et billetterieLe festival Les Transmusicales de Rennes : concerts et billetterieLe festival Winter Camp Festival : concerts et billetterie
Copyright © Neolab Production 2000-2014. Reproduction totale ou partielle interdite sans accord préalable.
Conditions générales d'utilisation