Accueil Chronique de concert Amar Sundy
Vendredi 6 décembre 2019 : 10555 concerts, 25827 chroniques de concert, 5280 critiques d'album.

Chronique de Concert

Amar Sundy

Baiser Salé - Paris 15 Aout 2002

Critique écrite le par

En ce jeudi 15 août après avoir bossé toute la journée (oui il y en a...) alors que quelque 50000 personnes se piétinaient sur l'unique promenade de Paris Plage lui donnant des allures de couloir de RER aux heures de pointe, je me suis dis qu'un petit concert me ferait du bien... Ca tombe bien quelques jours auparavant en claviotant sur Concert & Co j'avais vu quelques dates d'Amar Sundy... Et quoi de mieux que du bon Blues pour se remettre d'aplomb ! Et bien rien de mieux... Et Amar Sundy est un bluesman flamboyant... Ca commence par du Blues de Chicago, faut dire qu'il a ecumé les clubs de Chicago la bleue et qu'il y a croisé la six cordes avec quelques uns des plus grands (BB King, Albert King, Albert Collins...) et ça s'entend... L'homme maîtrise son sujet guitaristique et fait sonner sa guitare avec un son très personnel à propos duquel on sent des fois l'âme d'un Albert Collins (Amar joue un peu à sa manière sur une telecaster dont il a gardé le cache du micro et aux doigts...) ou d'un BB King...
Puis d'un coup Amar Sundy nous propose de revenir au bled... Et là le Bluesman devient Homme Bleu... Amar est Targi... Touareg... Et quand on croise Blues et influences Touareg... On comprend... On comprend les racines africaines du Blues... On comprend la poésie du Blues... On comprend Amar Sundy... La musique explose, oscille entre funk, blues, musique touareg, percussion furieuse entre Afrique et Amérique du Sud... Le soleil dans la voix... Et dans nos têtes... Chouette soirée... Deux regrets... Le pianiste qui jouait un peu trop fort (mes oreilles en bourdonnent encore)... Et le public trop peu nombreux pour un artiste si atypique (à peine trente personne) mais la salle du Baiser Salé est toute petite ce qui n'est pas un mal puisqu'on est juste à côté des musiciens... Chouette concert et Amar est quelqu'un de très sympa et disponible qui prend le temps de discuter avec les gens durant les pauses ou à la fin du concert, dédicace ses albums... Un type bien quoi... Ne le ratez pas s'il passe près de chez vous...

 Critique écrite le 16 août 2002 par sarssipius


Amar Sundy : les dernières chroniques concerts

Amar Sundy par chahrazad
le sonograph le thor, le 01/04/2009
J'ai découvert ce chanteur dont je ne connaissais même pas l'existence... Il était génial ! un génie de la guitare, avec sa philosophie, et une grande modestie... Sa musique m'a emporté, m'a ébloui et pourtant je suis assez difficile, j'ai passé une soirée sublime, j'ai pris le cd pour pouvoir prolonger ce voyage à travers le désert ! Croyez... La suite

Amar Sundy par armelle
Bailly Romaivillier, le 26/01/2008
un grand moment musical dans une salle de belle qualité acoustique. Amar mêle la culture du plus pur blues de Chicago à celle de ses origines sahariennes, alliées à une technique formidable. Un moment exceptionnel, original et sans prétention, à ne pas manquer ! La suite

Baiser Salé - Paris : les dernières chroniques concerts

Faïz Lamouri Quintet par danielle Lamouri
Baiser Salé PARIS, le 18/03/2008
La recherche irréprochable d'un projet musical structuré qui fait la part entre l'héritage des grands noms du hard bop et la personnalité du saxophoniste : cinq personnalités qui tissent une toile bleue de notes en perpétuel équilibre , portées par une technique parfaitement maîtrisée . Les compositions de Faïz Lamouri sont originales et... La suite

satine par stephane sarpaux
baiser salé paris, le 26 septembre 2004
le meme effet qu'un fisherman's friend La suite

Alinea par Sophie
Baiser Salé - Paris, le 11/04/2004
Franchement, j'ai adoré voir ce groupe sur scène. Ils ont bien bougé durant les 45 mins de leur concert et on sentait très bien la cohésion et la joie de ce groupe qui commence à faire parler lui à Paris. Ils étaient jusqu'à 7 sur la petite scène du Baiser Salé avec un violoniste et une chanteuse en plus du clavier. Mention spéciale à "L'étincelle"... La suite

Alinea + La gaillarde par Lionel
Baiser Salé - Paris 1er, le 04/01/2003
Très bonne affiche Pop Rock en ce début d'année 2004 qui réunissait Alinea et La Gaillarde dans ce club plus connu pour ces concerts de Jazz. 1h30 de concert avec Alinea : des chansons toujours aussi bonnes et un set très bien construit... Des titres énergiques ponctués de quelques très bonnes balades intimistes. Un mélange de leurs deux premiers... La suite