Accueil Chronique de concert Derobert and the Half Truths + Mofak
Lundi 27 janvier 2020 : 11178 concerts, 25891 chroniques de concert, 5285 critiques d'album.

Chronique de Concert

Derobert and the Half Truths + Mofak

Derobert and the Half Truths + Mofak en concert

Nomad Café, Marseille 24 novembre 2018

Critique écrite le par



C'est Tighteen Up édition 24 ce soir au Nomad Café. On s'attend à du bon, tant la tête d'affiche, Derobert and the Half Truths commence à  se faire sa petite renommée et que le festival nous habitue à des concerts de qualité. Bonne nouvelle aussi, le public est bien présent, ça fait plaisir !


La soirée démarre plutôt bien avec Mofak & The Mofeezy Band, le combo G-funk phocéen emmené par Mofak à la voix, SC à la basse, Labo Klandestino à la guitare et David Dubakom à la batterie.



Une belle ouverture pour se mettre en oreille et en jambes avec un chanteur expert en talkbox, un effet vocal avec un tube en plastique dans la bouche rattaché au synthé, comme Peter Frampton, le faisait avec sa guitare.



L'effet se marie parfaitement au groove du groupe. Par moments, on croirait du Jamiroquai on stage, vraiment dansant et très fun !


La soirée démarre vraiment fort et on est un peu inquiet pour Derobert and the Half Truths qui va avoir la lourde tâche de monter le niveau, ce qui est parfois délicat quand la 1ère partie fait plus que le job. Et là faut être honnête, ce qui arrive derrière, c'est une véritable claque dans la gueule. Le résident de Nashville (Tennessee /USA) aurait pu faire de la musique country... Et bien non ! Il fait de la soul classieuse et chaleureuse d'inspiration gospel, avec sa voix toujours au fil du rasoir. On frôle les maîtres du genre James Brown, Sam & Dave et consorts...



Des très percutants titres nommés 100 Yard Dash, Wake On Up et It's all The Time jusqu'à la reprise de Whole Lotta Love de Led Zeppelin, complètement revisitée, tout marche, ou devrais-je dire, tout danse ! C'est d'autant plus remarquable que la section basse batterie guitare tourne à fond les ballons et que la section cuivre vient apporter la petite chose en plus qui fait la différence.



On a droit à des moments de pure soul music avec Freedom Sound, Stay In You Lane, I Have Nothing, Mind Your Own Business. Le concert nous propose plus d'une vingtaine de morceaux où le groupe et le public s'en donnent à cœur joie.



Avec Myles Sanko ou encore Sampha, Derobert incarne le retour aux sources de quelques jeunes musiciens black, qui se dirigent vers le cœur de ce que la black-music a apporté à la musique de façon plus globale. On a passé une super soirée et on file vite au Café Julien pour la fin de la soirée du Tighteen Up où on s'attend entre autres à d'autres bons moments, notamment le live d'African 808 qui s'annonce explosif.


DeRobert & The Half-Truths : les dernières chroniques concerts

DeRobert & The Half-Truths en concert

DeRobert & The Half-Truths par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 04/12/2018
Début de semaine en fanfare le mardi 4 décembre à La Coopé avec la soul music sexy de l'infernal groupe de Nashville, Tennessee, DeRobert & The Half-Truths... Cette... La suite

Nomad Café, Marseille : les dernières chroniques concerts

Tahiti 80 + Nation + Queen Of The Meadow en concert

Tahiti 80 + Nation + Queen Of The Meadow par Sami
Nomad Café, Marseille, le 23/11/2018
Cette soirée, elle se mérite ! Le retour d'un groupe comme Tahiti 80 à Marseille c'est un petit événement pour les quelques nostalgiques d'une certaine pop indé, un style qui... La suite

NATION (interview à l'approche de leur concert au Nomad Café) en concert

NATION (interview à l'approche de leur concert au Nomad Café) par Pirlouiiiit
Nomad Café, Marseille, le 01/11/2018
Nation n'est pas un groupe du Sud de la France, je crois même qu'ils n'y sont pas encore passés, mais comme ils nous ont été chaudement recommandés par Musigamy (à qui l'on doit... La suite

Chapelier Fou + Meandres en concert

Chapelier Fou + Meandres par Sami
Nomad Café, Marseille, le 02/12/2017
Content de retrouver le Nomad Café, une de mes petites salles que je préfère, que ce soit pour l'accueil, le coté intimiste avec les artistes et le coté pratique pour y aller... La suite

R-CAN, Hippocampe Fou en concert

R-CAN, Hippocampe Fou par Olivier Ponzio
Nomad Café, Marseille, le 03/02/2017
Le Nomad' propose une soirée Hip Hop en ce premier vendredi de février. A peine garé, force est de constater que le public sera la ce soir. Les gens auront préféré sortir ce soir... La suite