Accueil Chronique de concert Eros Parjure + Widayaman + Zurribanda + Torpedo Deluxe + Ecstatic Frog
Dimanche 23 février 2020 : 10611 concerts, 25928 chroniques de concert, 5287 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eros Parjure + Widayaman + Zurribanda + Torpedo Deluxe + Ecstatic Frog

Festival des Collines, St Julien le Montagnier 29 juillet 2004

Critique écrite le par

C'est avec une joie, et une exaltation retrouvée, que je me retrouve sur la route menant de Vinon sur Verdon à St Pierre commune de St Julien le Montagnier, il est 18h, et je vois en contre bas les camions et les voitures déjà garée autour du Festival des Collines.
C'est un peut comme retrouver un vieil amis, perdu de vue, mais avec qui il n'y aucun tabou dès les premières secondes, nous nous sommes jamais quittés en fin de compte...
Je retrouve mon petit champ, ma petite place de tente, les voisins avec qui on échangent a mieux mieux un Rhum contre un pastis frais ou un pet contre une bière...
Comme à chaque fois le premier soir est difficile, il faut retrouver des automatismes perdus en hiver alors que les concerts se font en salles et que la tente sur le parking en béton ça le fait pas, comme la première journée de Ski, ont y va tranquille, on chauffent les muscles pour les jours suivant...

Et donc pour cause d'échauffement rhumatique, nous rentrons sur le lieu du festival vers ce qui doit être une heure avancée, raté Eros Parjure (et merde, je n'arriverai pas à les voir !! c'est la 3eme fois que je les rate), raté Widayaman, et alors que nous pénétrons sous le chapiteaux, Zurribanda commence...
Je les découvre ce soir, malgré le fait qu'ont m'a parlé d'eux assez souvent, surtout pour leur coté militant.
C'est une formation Ska Rock typique batterie basse guitare chant cuivre.
Et c'est clair il n'y a rien d'original, nous sommes en terrain connu, mais Zurribanda possède ce petit plus utile aux groupes pour se faire remarquer, surtout dans un festival.
La voix rappelle beaucoup Manu Chao, et musicalement la Mano est certainement une influence, une grosse énergie ce dégage de la petite scène du chapiteau, une prestation qui me fera acheter leur Cd sur place (pour ma part c'est rare), je regrette même pour eux qu'ils n'aient pas été programmé le lendemain sur la grosse scène, mais en même temps, tant mieux pour nous.

Après un passage des plus énergique de la batuc Torpedo deluxe, qui mêle des sonorités brésiliennes et africaines, sur des airs connus de tous, nous nous asseyons devant le chapiteau histoire de suivre Ecstatic Frog à l'intérieur. Je suis fan de Hexstatic du label Ninja Tune, et je pensé que les noms se rapprochant, les sons se rapprocheraient.
"Et là, c'est le drame..." en fait aucun rapport, et autant Zurribanda m'a convaincu, autant Ecstatic Frog m'a déçu, une musique électronique des plus sirupeuse (je suis gentil je ne dirai pas que c'est de la house de boite de nuit), finalement ils arriveront même à me faire avoir sommeil (a moins que ce ne soit le Rhum ?), et donc je finis cette première journée, avec le soleil qui se lève au loin, et qui nous promet une journée des plus écrasantes, nos voisins qui nous demande pour la énième fois de parler moins fort (encore des touristes qui "profitent" du festival pour avoir une nuit de camping gratuit, toutes les années je m'en chope un, s'il vous plait allez au camping, tout le monde sera content, vous dormirai tranquille, et nous ont ne vous rendra pas fou (exemple de discours tenu à 5h30 :
-"oh les gars, il y a des gens qui dorment !!!"
-"ou ? tu dors pas puisque tu nous parle !"
-"non, sérieux nous sommes fatigués et nous levons tôt pour aller visité le...."
-"et viens boire un coup avec nous !!!")
Pendant que les voisins d'à coté mettent Charlélie Couture à fond...
Comme c'est bon, et comme il y a quelque chose de mystique profond dans ces rassemblements, me dis-je, en m'endormant dans ma tente....

 Critique écrite le 02 août 2004 par Goabanda


Festival des Collines : les dernières chroniques concerts

De la Colline + Java + Batucada Bosinaire + JMPZ + Supermercado par Goaoût
Festival des Collines, Saint Julien le Montagnier (83), le 01/08/2003
Le réveil, est difficile. La nuit derniére beaucoup de camion sont arrivée et pas mal de son ont été monté, donc la nuit trés courte (en fait je ne me rapelle même pas dormir). La chaleur écrasante pour qui n'a pas d'ombre rend le parking invivable dés le soleil levée (heureusement cette année j'ai de l'ombre). Vers 13h c'est carrément sous la... La suite