Accueil Chronique de concert Fat Society + Full in your face + Unfit + Try To Win
Lundi 30 mars 2020 : 9992 concerts, 25960 chroniques de concert, 5290 critiques d'album.

Chronique de Concert

Fat Society + Full in your face + Unfit + Try To Win

La Machine à Coudre, Marseille 12 Novembre 2005

Critique écrite le par

Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/

Un des labels le plus important de la région sans qui le punk et le hardcore n'en serait sûrement pas là aujourd'hui à Marseille fêter son anniversaire. Et vu que 10 ans ça ce fête, c'est dans la salle la plus rock'n roll de Marseille que ça devait avoir lieu. Disagree fête donc ses 10 ans dans une Machine à Coudre décorée par les affiches des concerts organisés par Momo, l'occasion de constatés à quel point justement le label à offert à Marseille des putain de bons concerts. Malgré la concurrence du Sud Side (qui aura attiré lui toute la scène punk'n roll), la salle est pour ainsi dire pleine et toute la scène hardcore marseillaise est représenté.

Le premier groupe de la soirée à attaquer les hostilités, c'est Try To Win, nouveau groupe de l'ancien chanteur de Disturb/NSBS. Ils avaient annulés pas mal de concert ces derniers temps et on ne les avait plus vu depuis leur seul concert marseillais à l'Hôtel de la musique en Mai. Malgré un son comme d'habitude pas terrible à la Machine (instru trop forte et chant quasi inaudible), le groupe marseillo-montpellierains a balancé un set rageur, énergique et hyper-efficace. Arangué par un Greg comme un lion dans une arène au milieu de la salle, le public a démarré doucement avec une ou deux démo de KDS. Les morceaux claquent bien (mention spéciale à All is illusion) avec un hardcore qui envois et un chant excellent. Le set se clot sur Where is the word hardcore qui achève de convaincre sur le potentiel du groupe qui aurait du sortir son maxi ce soir (sur Custom Core).

Place à Unfit, un des groupes majeur de la scène marseillaise que je n'avais plus vu sur scène depuis plus de deux ans et qui a connus pas mal de soucis de line-up ces derniers temps. C'est désormais le batteur de Take Shit Back / ex-Gasolheads qui assure la batterie, ce qui est ma foi une bonne chose. Malgré un public toujours aussi mou, Unfit a mis la guerre avec son hardcore qui déboîte bien sec. La grande présence que dégage le groupe sur scène compense sa relative staticité comparée aux autres groupes de la soirée. Tous les classiques y sont passés avec bien sur un engouement particulier du public pour la célèbre Cosa Nostra.

Pas de répits puisque les salonnais de Full in your face (qui fête eux aussi leur dix ans) montent sur scène. Toujours pas d'ambiance dans le public mais un bulldozer sur scène. FIYF c'est une grosse claque de puissance et de vitesse, avec un chant hurlé d'une efficacité redoutable secondé par un chant secondaire plus punk assuré par le guitariste (ex-Inflate). Ca va vite, c'est hyper brut de décoffrage et ça décoiffe tout. Un bulldozer, y a pas d'autres mots. Le seul point noir du groupe vient de leur condition physique (et aussi de l'énergie dépensée sur scène) qui les obligent à faire des pauses un poil trop longues entre les morceaux. Mais ces morceaux justement, issus du maxi, plus anciens ou nouveaux pètent suffisamment (mention là à Hooligan notamment) pour compenser haut la main ce défaut. A noter que le batteur pestera contre le ramollissement de la scène avec les années, et il est difficile de lui donner tort tant le public aura été léthargique ce soir.

Pour conclure la soirée, les excellents toulousains de Fat Society nous ont pondu un set de hardcore tout en puissance souvent rejoint par de nombreux guest (Obispo et Mich de Disturb, Greg de Try To Win, ...). Si il n'avait pas étaient toulousains les Fat So auraient très bien pu être marseillais tant leur hardcore rejoint celui pratiqué notamment par Disturb avec qui ils vont bientôt sortir un split. En guise de petite surprise, Disturb est d'ailleurs monté sur scène en plein milieu du set de Fat Society pour jouer deux morceaux du split justement. L'ambiance décollera enfin avec une Machine à Coudre complètement à l'envers à la fin du set.

Il n'y a pas énormément de truc à dire sur ces groupes car ma foi, ce sont quatre valeurs sures de la scène hardcore française à qui on n'a plus grand chose à apprendre sur l'art d'animer une scène. L'ambiance festive de la soirée avec de nombreux guest et tout et tout a rajouté une petite touche super agréable à des sets qui l'étaient déjà beaucoup à la base. Quatre excellents groupes de hardcore, une bonne ambiance (quoique molle et qui a mis du temps à démarrer), voila une belle façon de fêter l'anniversaire de Disagree.

Full In Your face : les dernières chroniques concerts

Full in your face + Enkindle + Mindlag Project + GTI par Simonelux
Le Korigan - Luynes, le 26/03/2005
Troisième soirée au Korigan cette semaine, j'ai l'impression d'habiter ici... On arrive en retard, pour pas changer, mais on réussit tout de même à voir Full in your face. Et c'est tant mieux, parce que je ne me lasse pas de voir un bon groupe de HXC qui envoie. Cette nouvelle formation est à la hauteur, et ce soir, le son est avec eux. Je... La suite

Full in your face + Enkindle + Mindlag Project + GTI par Zhou
Le Korigan, Luynes, le 26/03/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Nouveau festival Metal-HxC organisait au Korigan par Custom Core avec une fois de plus une belle affiche puisque sont présent les ambassadeurs du Pitbull Hardcore Full in your face, les vitrollais de Mindlag Project ainsi que deux invités à savoir Enkindle... La suite

Eulogy + Tears Eviction + Kamran + Full in your face + Ira Nascente + None shall be saved par Zhou
Maison de quartier du Roucas, Vitrolles, le 11/02/2005
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Grosse soirée Métal-HxC en perspective à la maison de quartier du Roucas de Vitrolles ce soir avec pas moins de six groupes de la région. Lâchés par un peu tout le monde (entre ski et Rammstein) c'est seulement à deux qu'on fait le 'périlleux' déplacement... La suite

Try to Win : les dernières chroniques concerts

Try To Win + Time Out + Irisia + Hurt par Zhou
Le Korigan, Luynes, le 14/01/2006
Live report initialement posté sur Massilia's Burning : http://massilia.burning.free.fr/ Long débat et longue hésitation pour connaître la sortie de notre samedi soir. Personnellement j'était bien tenté par les Dirteez, mais Vand et Gas penchant vers un petit concert de hardcore, c'est donc finalement au Korigan que nous sommes aller. Je... La suite

La Machine à Coudre, Marseille : les dernières chroniques concerts

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre en concert

Sing or Die ! Karaoke (special Halloween), à La Machine à Coudre par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 11/11/2018
Petite chronique-prétexte en forme d'hommage et de soutien, à la Machine à Coudre et à ce qu'elle représente pour tout le public "underground" de Marseille. A l'heure où j'écris,... La suite

Jeffrey Lewis & Los Bolts en concert

Jeffrey Lewis & Los Bolts par Philippe
La Machine à Coudre, Marseille, le 17/09/2018
On devrait toujours faire confiance à ce magnifique outil qu'est le site Concertandco ! Grâce à son agenda bien à jour (et à quelques critiques déjà élogieuses trouvées sur le... La suite

Parade - Welcome to the Parade en concert

Parade - Welcome to the Parade par Catherine B.
La Machine à Coudre Marseille, le 14/09/2018
... Parade. La musique prend tout son sens. Le truc authentique. Je suis simplement conquise pour la deuxième fois. Le meilleur reste à venir et comme me glissait un Pro à... La suite

Stella Pire + Jawohl Mi Amor en concert

Stella Pire + Jawohl Mi Amor par pirlouiiiit
Machine à Coudre, Marseille, le 24/03/2018
Après superbe concert de Bögö au théâtre du Têtard, pas assez de temps pour aller manger un bout, mais largement assez de temps pour repasser à la maison pour raccompagner notre... La suite