Accueil Chronique de concert Ensembles vocaux Vincent d'Indy + Mecs Plus Ultra
Samedi 23 février 2019 : 11513 concerts, 25376 chroniques de concert, 5244 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ensembles vocaux Vincent d'Indy + Mecs Plus Ultra

Ensembles vocaux Vincent d'Indy + Mecs Plus Ultra en concert

Eglise de Carry-le-Rouet 13 mars 2011

Critique écrite le par

Eglise de Carry-le-Rouet by Pirlouiiiit 13032011

Ce n'est pas seulement pour voir, depuis la jetée de son petit port, une magnifique mer démontée que nous nous retrouvons à Carry-le-Rouet en ce dimanche pluvieux. Mais aussi parce qu'une copine y chante en fin d'après-midi à l'église du village, un requiem "paritaire", comme l'a joliment titré la Marseillaise : un ensemble vocal de messieurs, un ensemble vocal de dames, puis les deux de concert pour la pièce maîtresse.

Mecs Plus Ultras by Pirlouiiiit 13032011

Coup d'envoi donné par les Mecs Plus Ultra, qui n'est pas comme son nom semblerait l'indiquer une fine équipe de bellâtres bodybuildés, mais une bande de chanteurs d'âges et de look divers, (très bien) dirigée par un certain Clément Esposito. Le groupe enchaîne des petites pièces à caractère assez ludique et varié : d'abord pour s'échauffer, le gospel Down by the River to Pray issu du film O'Brother (amusant, on nous l'a fait chanter à un mariage il y a quelques années !).

Ensemble Vocal Vincent d'Indy & Mecs Plus Ultras by Pirlouiiiit 13032011

Puis, plus balèze, 4 prières de Francis Poulenc aux dissonances soigneusement étudiées et aux harmonies surprenantes, suivi de The Great Pretender, slow archi-connu des Platters et un peu plus tard, du pas du tout facile Day Tripper des Beatles (entendez, pas du tout facile quand on y joue tous les instruments à la voix !).

Mecs Plus Ultras by Pirlouiiiit 13032011

Ensuite, le point culminant pour moi, John Williams is the Man qui est un medley arrangé par le chef de choeur lui-même, des musiques les plus connues de Mr Williams et de paroles des films qu'elles illustrent (Star Wars, Indiana Jones and co), avec l'intervention de grognements de Chewbaca et autres "Luke, I'm your father", une pièce très amusante, vraiment ! Tout comme le rappel, un titre habité de nombreux bruits de bouche, borborygmes, glottes tapées et autres doigts dans la bouche ! Vraiment chouette, ces Mecs Plus Ultra, c'est un groupe iconoclaste et drôle tout en étant parfaitement "église-compatible" : le chant choral du 21ième siècle en somme ?

Ensemble Vocal Vincent d'Indy by Pirlouiiiit 13032011

L'ensemble Vincent D'Indy lui, n'est pas non plus comme son nom semblerait l'indiquer un autre choeur d'hommes ou même dirigé par un homme, mais un groupe de jeunes femmes au répertoire plus classique, et néanmoins maîtrisé et très plaisant, dirigé par une certaine Jeanine Prosper dont le gros collier fait parfois un peu de bruit quand elle s'anime trop...

Ensemble Vocal Vincent d'Indy by Pirlouiiiit 13032011

Ces demoiselles commencent par un "best of" du Stabat Mater de Pergolese, trois airs magnifiques qu'à ma grande surprise je reconnais tous parfaitement (il faut dire que mes parents ici-présents m'ont fait baigner dans le classique toute mon enfance) et que je réentends donc avec plaisir : c'est toujours plus facile d'écouter un concert classique dans une église quand on en connaît déjà le répertoire !

Ensemble Vocal Vincent d'Indy & Mecs Plus Ultras by Pirlouiiiit 13032011

Suivent deux airs inconnus dont le premier me fera plus d'effet : Adoramus Te de Roland de Lassus et l'Alleluia d'Azzopardi, un air exhumé récemment des sous-sols d'une église, mais qui ne m'a pas passionné. Et un morceau joué avec le prompt renfort des Mecs de la première partie, pièce contemporaine assez surprenante de l'américain Morten Lauridsen où tout ce petit monde se mélange pour un résultat très réussi.

Ensemble Vocal Vincent d'Indy & Mecs Plus Ultras by Pirlouiiiit 13032011

Après un interlude de quelques minutes, qui permet de saluer la moitié de Marseille qu'a rameuté notre photographe préféré, place à la pièce maîtresse dirigée par Mme Prosper, le Requiem de Gabriel Fauré, divisé en une dizaine de morceaux dont au moins un air (celui de la soliste) qui est archi-connu. Ah oui, car le groupe est renforcé pour l'occasion d'un soliste de chaque sexe, qui s'acquitteront très bien de leur tâche : on ne savait pas trop à quoi s'attendre mais le tout était d'un niveau très professionnel !

Ensemble Vocal Vincent d'Indy & Mecs Plus Ultras by Pirlouiiiit 13032011

J'avoue que l'opus ne m'a pas passionné du début jusqu'à la fin, mais je l'ai écouté sans déplaisir et je n'ai pas senti passer ses quelques 40 minutes. Il y manque peut-être (mais M. Fauré s'en fout un peu de mon avis, là où il est, je pense), un ou deux morceaux plus pétaradants comme Mozart en a truffé son propre Requiem (le Dies Irae ou le Confutatis par exemple). Quoi qu'il en soit les deux ensemble étaient parfaits et la chorale générale aussi : un bien beau concert réalisé au profit de l'église de Carry-le-Rouet, et une chouette façon de finir le week-end.

Plus de photos par Pirlouiiiit en cliquant ici

Bonus vidéo :


Ensemble Vocal Vincent D'Indy : les dernières chroniques concerts

Ensemble Vocal Vincent d'Indy  en concert

Ensemble Vocal Vincent d'Indy par Pirlouiiiit
Eglise Saint Laurent, Marseille, le 12/01/2014
Déjà la troisième fois que j'assiste à un concert de l'Ensemble Vocal Vincent d'Indy. La première fois c'était ici même en 2009, et la deuxième à Carry le Rouet avec Les Mecs... La suite

Ensemble Vocal Vincent d'Indy en concert

Ensemble Vocal Vincent d'Indy par Pirlouiiiit
Eglise Saint Laurent - Marseille, le 06/12/2009
Dimanche le jour du repos ... enfin c'est ce que je croyais ... après deux soirs assez intenses (5 concerts pour 12 groupes) je voyais arriver le dimanche comme un jour de repos.... La suite