Accueil Tous les festivals Les Correspondances de Manosque : les artistes en concert
Samedi 18 août 2018 : 11705 concerts, 25130 chroniques de concert, 5221 critiques d'album.
Les Correspondances de Manosque

Les Correspondances de Manosque

25-29 Septembre
Manosque (04)


Lecture, performance, concerts littéraires, dédicaces, discussions ... Les Correspondances de Manosque croisent les arts autour de la littérature.

Les Correspondances célèbrent la littérature et ses résonnances, et construisent un lien entre la solitude de la création littéraire et l'effervescence de la rencontre collective.
Durant cinq jours, Manosque devient une scène où les écrivains nous offrent leur regard singulier sur la vie, où l'on écoute la musique des mots, où l'on débat, où l'on échange, où l'on écrit.
Durant cinq jours, Manosque devient un roman : roman social, historique, graphique, biographique, cinématographique, poétique, ludique, engagé, documentaire, expérimental, familial... et une fois de plus, cet "excès du roman" qui se joue des genres nous enchante. entre fiction et témoignage, entre invention et reportage, du tweet au roman-fleuve, les écrivains réunissent l'intime et l'universel.
Qu'il s'agisse d'entreprendre la description minutieuse de son appartement ou de convoquer les grands espaces, d'explorer la ville et sa périphérie, d'ausculter l'inquiétude contemporaine, cette littérature nous touche et nous rassemble car elle nous rend plus présents au monde. Une littérature de plain-pied avec la vie, à l'image du périple réalisé par François Beaune qui, dans le cadre de Marseille-Provence 2013, est parti durant plus d'un an collecter des histoires vraies tout autour de la Méditerranée.
Que toutes ces histoires soient vraies ou fausses, finalement peu importe, pourvu qu'elles révèlent ou interrogent notre monde avec justesse.
Source : Dossier de presse
Les Correspondances de Manosque : vos critiques de concerts
Site

Les Correspondances de Manosque : les dernières chroniques concerts 4 avis

Dominique A. (Les Correspondances de Manosque)

Critique écrite le 07 octobre 2012, par Aureza

Café Provisoire - Manosque 28 septembre 2012

Dominique A. (Les Correspondances de Manosque) en concert

Dominique A entame sa deuxième soirée à Manosque. Les Correspondances s'y déroulent jusqu'au dimanche. Au bar, la revue Décalage squatte une table tandis que des photos d'auteurs s'exposent sur les murs. Il est 22h30, l'heure de rejoindre le Café Provisoire au première étage de la MJC. Les gens se précipitent, l'impatience est palpable. La petite jauge promet un moment intime. En pénétrant à l'intérieur, on réalise qu'en fait la salle est archicomble. Quelques chaises, des gens assis par terre, du monde partout. Pour l'intimité il faudra privilégier la méthode Coué. Un coup d'œil panoramique laisse entrevoir des têtes connues : JP Nataf, Marie Modiano, Arnaud Cathrine, Oshen, Nevchehirlian, Olivier Adam... Les festivaliers se concentrent ici ce soir. Le site internet "Comment certains vivent" nous avait prévenu "ce n'est pas un concert". Une lecture donc. Mais à quoi s'attendre ? Des textes de chansons, des extraits de son dernier livre ? A voix basse, les uns et les autres spéculent. Sur scène : un pupitre, deux micros. Dominique A. entre sous les applaudissements. Les spots braquent une lumière constante sur lui. Guitare en bandoulière il entame la lecture d'"Y revenir". L'homme-paysage lit des pages... Lire la suite

Les Correspondances : Têtes Raides

Critique écrite le 04 octobre 2012, par Aureza

Théâtre Jean le Bleu - Manosque 26 septembre 2012

Les Correspondances : Têtes Raides en concert

Têtes Raides "Je suis sale. Les poux me rongent.". Corps de mots. Nous y sommes. La première du nouveau spectacle des Têtes raides a lieu à Manosque. Grande salle du théâtre Jean le Bleu en plein cœur de la ville. Le festival Les Correspondances s'est entouré de beau monde cette année encore. Les ponts entre littérature et musique se font ici naturels. Les artistes qui s'y produisent vouent aux textes et aux musiques une attention particulière. Du ciselage. Des choix. En journée les rencontres littéraires dessinent une ligne à la fois exigeante et généreuse. Dehors il pleut, des jeunes femmes cherchent des places, elles finiront par en trouver. L'âge du public est trahi par les chevelures grises qui dominent la salle. Les fidèles du groupe ne sont pas si nombreux. Chacun est confortablement assis, quelques enfants aussi. 21 heures passées. Les lumières s'éteignent. Les huit musiciens arrivent sur scène vêtus de noir. Christian Olivier s'installe silencieusement devant une table en bois, éclairé par un simple lustre. Les mots de Lautréamont surgissent : le mystérieux, le maudit, le suicidé prend corps devant nous. Le ton est donné. Les Têtes raides occupent une place à part dans le paysage musical français. Plus de... Lire la suite

Florent Marchet & Arnaud Cathrine : Frère Animal

Critique écrite le 04 octobre 2008, par McYavell

Les Correspondances - Manosque 28 septembre 2008

J'ai volontairement laissé passer une semaine avant d'écrire cette chronique. Je voulais savoir s'il allait rester quelque chose de cette soirée, si ça allait me faire réfléchir pendant la semaine, si ma vision de la société allait en être bouleversée. Si tel était le cas, j'aurais eu l'impression de n'avoir pas perdu une heure ce dimanche soir. Parce qu'au niveau musical, c'est pas trop ma tasse de thé. Un livre-disque est paru au printemps encensé par Télérama (ça aurait dû me rendre méfiant). Sur scène, ça donne un roman chanté par Florent Marchet,... Lire la suite

Festival les Correspondances : Rodolphe Burger

Critique écrite le 04 octobre 2008, par McYavell

Café provisoire, MJC - Manosque 28 septembre 2008

Un nid pour quoi faire ? est le titre du concert littéraire de Rodolphe Burger dans le cadre des Correspondances à Manosque. Il rassure tout de suite ceux qui (comme moi je l'avoue) redoutaient qu'il nous lise du Claudel : "La différence entre un concert rock et un concert littéraire, c'est que dans un concert littéraire, on joue à 15h30". Ouf ! Mais en disant cela, il nous laisse aussi comprendre que l'après-midi n'est pas son moment préféré pour être sur scène. Quelques signes le confirmeront : il s'est emmêlé les crayons dans les paroles de "Arabécédaire" et de "Je Tourne" et il a failli tomber de sa chaise lors d'un... Lire la suite