Accueil Tous les festivals Festival Garorock : les artistes en concert
Samedi 25 novembre 2017 : 11349 concerts, 24731 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.
Festival Garorock

Festival Garorock

28 juin au 1er juillet 2018
Marmande


22ème édition ! Traditionnel rendez-vous ayant lieu dans le Sud Ouest, à Marmande plus précisément, le festival Garorock se fait fort chaque année de réunir une programmation foisonnante avec de nombreuses têtes d'affiche et une foule de découvertes récentes... Le tout dans des styles particulièrement éclectiques.

Festival Garorock : vos critiques de concerts
Site

Festival Garorock : le programme

Jeudi 28 Juin 2018

Garorock : Indochine + ...

Presqu'île de la Filhole - Marmande (47) Ouverture de la billetterie le mardi 5 décembre 2017 !
Indochine en concert
Indochine Vos critiques de concerts Vos chroniques d'albums
Icône new wave des années 80, Indochine sera révélé au grand public grâce à son titre phare...

Plus d'infos

Moins d'infos

... l'Aventurier. Indochine est devenu un groupe incontournable de la scène rock française. Lesuccès du groupe de Nicola Sirkis dans les années 2000 bat tous les records : concertscomplets, Stade de France rempli, ventes de disques impressionnantes... Indochine est enconcert à l'AccorHotels Arena à Paris les 16 et 17 février 2018 et en tournée française (nomméele "13 Tour") en février, mars, avril et mai 2018...

Fin des concerts

Festival Garorock : les dernières chroniques concerts 4 avis

Pacovolume + Disiz + Alice Russell + Mass hysteria + Sepultura + Ce'cile + C-Mon & Kypski + De La Soul + Alborosie

Critique écrite le 09 avril 2010, par Bertrand 13rugissant

Festival Garorock - Marmande 04 Avril 2010

Pacovolume + Disiz + Alice Russell + Mass hysteria + Sepultura + Ce'cile + C-Mon & Kypski + De La Soul + Alborosie en concert

Réveil sous la pluie au camping du festival, j'émerge en regardant passer les gens emplis de boue, on se croirait à Woodstock... En prenant la navette vers le site, je remarque que certains arrivent aujourd'hui pour cette dernière journée du festival qui devient pour moi un marathon. En effet, je me croirais un peu comme dans Las Vegas Parano lors de la course de moto ("il faut couvrir l'événement..."). J'arrive lors du set de Pacovolume, bien entamé. Je peux quand même discerner l'univers rock teinté de nostalgie. Des mélodies efficaces, appuyées de guitare rythmée, et d'une pointe électro. Une musique dansante que les parisiens envoient sur des textes en anglais , très pop avec une voix qui rappelle assez The Cure. Je passe au petit chapiteau pour découvrir le nouveau projet de Disiz (la peste). Il est accompagné d'une formation rock, avec un DJ. Un son rock, electro avec une basse martelante. Le flow de Disiz à du coup évolué, mais les textes restent dans la dérision. On a droit à une version de son succès populaire : j'pète les plombs version ska. Bien sympa ! On s'éclipse sur le titre éponyme de son prochain album : dans le ventre du crocodile (Peterpunk). Une reconversion qui me fait... Lire la suite

Interview de Bloody Beetroots

Interview réalisée le 08 avril 2010, par Boby

Garorock - Marmande 04 Avril 2010

Interview de Bloody Beetroots

Malgré un retard de deux heures, un sale temps indissociable de Marmande j'y serai finalement arrivé ! Bloody Beetroots en interview. Il faut dire que ça n'a pas été évident, si Bob porte le masque de Venom c'est avec la rapidité de Flash que le principal membre du groupe s'exprime en anglais, et comme si la difficulté n'était pas déjà élevée c'est à la dernière minute que l'on m'apprend que l'interview ne pourra être enregistrée et ne devra comporter que 5 questions. Pour faire court une interview de SuperHero faite par un SuperHero, la classe non ? BOBY: Bonjour BoB, Bloody Beetroots c'est un nom pour le moins original, quelle est son origine ? BoB : Simplement parce que nous sommes de gros consommateurs de betteraves. Non, plus sérieusement je cherchais un nom. J'ai tapé sur Google Bloody et Beetroots, parce que le Bloody symbolisait à merveille les betteraves, et j'ai vu que ça ne donnait rien du tout. Par conséquent comme personne n'avait pris ce nom je me le suis approprié. Le Bloody est aussi une référence à une histoire gore qui a pesé dans nos vies... BOBY: Et les masques c'est la garantie d'avoir une vie privée ou simplement une référence à vos héros ? Ce n'est pas trop compliqué pour brancher les filles ? BoB... Lire la suite

Danakil + Nneka + The Beatnuts + Wax Tailor + Eiffel + Ghinzu...

Critique écrite le 16 avril 2010, par Audrey H

Festival Garorock - Marmande 3 Avril 2010

Danakil + Nneka + The Beatnuts + Wax Tailor + Eiffel + Ghinzu... en concert

Première nuit de camping un peu frileuse et réveille avec un temps bien mitigé, alternant soleil et pluies. Après une ballade bien boueuse dans le camping pour voir l'ampleur de la foule venue à Garorock et un détour bien glissant vers le coin des teuffeurs, dont certains dansent encore d'ailleurs (à 15h !!!) ; nous nous dirigeons sur le site. Et cette fois-ci, nous apprécions le confort du bus. Arrivés sur place, on a déjà loupé Rebelution , des américains qui font un mélange de reggae roots et de rock . Dommage pour nous, mais faut dire qu'aujourd'hui on a de quoi écouter car entre les 1er et le dernier concert de la journée, il y a 14h de sons... C'est donc par le son d' Hypnotic Brass Band que nous serons guidé en premier. Venus tout droit de Chicago, les huit frères, aux cuivres de toutes sortes, sont accompagnés d'un batteur et alternent des thèmes d'Acid Jazz, et de titres plus hip hop dont certains posent sur la musique. Un ensemble bien festif qui nous met en bouche pour cette journée à Marmande. Ca continue avec The bewitched on the top of our heads ! Pour un nom de groupe, ils auraient pu faire plus court... Ce groupe originaire de Reims propose de la pop rock anglaise un peu psychédélique.... Lire la suite

Raggasonic + Deliquent Habits + Rootz underground + Le peuple de l'herbe + Heavy Trash + Poni Hoax

Critique écrite le 11 avril 2010, par Audrey H

Festival Garorock - Marmande 2 Avril 2010

Raggasonic + Deliquent Habits + Rootz underground + Le peuple de l'herbe + Heavy Trash + Poni Hoax en concert

Après 5h de route, nous découvrons tout d'abord le camping qui nous est réservé pour 3 jours : vaste étendue de verdure bientôt totalement recouverte par les tentes d'un côté et les camions plus loin. L'ambiance est déjà là : un badot cri et tout le mode suit !. Et c'est dans cette ambiance joyeuse et chaleureuse que nous commençons notre premier apéro avant de nous dirigé sur les lieux. Tout est très bien organisé : des navettes nous attendent pour nous emmener sur le site (à 20/30 min à pied). Les gens se ruent sur les navettes ; comme beaucoup nous décidons de faire le chemin à pied. Il n'y a qu'à suivre la foule ou les canettes de bières semées tout le long du chemin tel le petit poucet (pas cool les festivaliers, pas écolo du tout !). Arrivé sur le site, nous faisons vite un petit repérage des lieux : les 3 scènes, les stands, et passage au stand de prévention pour choper des "bouchons d'oreilles" (qui nous servirons aussi la nuit pour camoufler le boum boum des teuffeurs du camping !). Tout ça accompli, j'ai juste le temps d'entrevoir Poni Hoax un groupe de Barbès, proposant un rock aux influences des années 80 ! Un moment à la fois dansant, planant. Nous continuons notre route et tombons sur Heavy Trash , des... Lire la suite