Accueil Tous les festivals Les Voyages Immobiles : les artistes en concert
Mardi 12 décembre 2017 : 10907 concerts, 24772 chroniques de concert, 5187 critiques d'album.

Les Voyages Immobiles

Rognes (13) le 21 Juillet 2010


Le 21 juillet 2010, l'association Les Voyages Immobiles posera la première pierre du festival éponyme. Pour cette première édition, Les Voyages Immobiles accueillera Coeur de Pirate, dans l'écrin naturel des Carrières de Rognes. Si la première édition ne dure que le temps d'un soir, les suivantes prendront place sur deux ou trois jours. Offrant un moment d'hédonisme et de convivialité à un public venu en famille ou entre amis. Ce festival s'inscrit dans le temps et dans une démarche qualitative et exigeante. Cela passera par un accueil attentionné des spectateurs, la possibilité de se restaurer sur place avec des produits de qualité en découvrant le terroir provençal et la possibilité de voir les concerts en places assises. Tous ces éléments feront donc du festival ‘Les Voyages Immobiles' un lieu de vie, une parenthèse enchantée pour chacun...

Les Voyages Immobiles : vos critiques de concerts

Les Voyages Immobiles : les dernières chroniques concerts 1 avis

Cœur de Pirate + Jay Malinowski (Les Voyages Immobiles)

Critique écrite le 30 juillet 2010, par Boby

Carrières - Rognes 21 juillet 2010

Cœur de Pirate  + Jay Malinowski (Les Voyages Immobiles) en concert

Voilà quelques mois déjà que Beatrice Martin alia Cœur de Pirate est partie à l'abordage de la France. Entre le matraquage opéré sur les ondes et son omniprésence présence sur les festivals, difficile d'ignorer la jeune québécoise. Escale pour la pirate d'eau douce dans les magnifiques carrières de Rognes histoire d'enrôler quelques mousses en plus... Ou pas. Au temps des pirates avoir une femme a son bord portait malheur, imaginez donc dans quelle panade aurait été le navire conduisant les fans de la blondinette avec plus d'un millier de spectateurs dont les trois quarts féminins. Public juvénile et familial pas vraiment de surprise de ce côté là il faut dire que Béa, comme l'appellent ses admiratrices, use et abuse du stéréotype qu'elle incarne . Rien de tel donc avant de déverser des flots de paroles amoureuses que de faire jouer en première partie son amoureux. Paye ton piston hein. Jay Malinowski, voilà comment se prénomme celui qui a su saisir le cœur de (la) pirate. Jeune homme propre sur lui avec un air niais qui ne le rend que plus séduisant ajouté à ses morceaux qui sonnent comme des balades Dylanniennes, il n'en fallait pas plus pour séduire les demoiselles des premiers rangs. Certes ce n'est pas non... Lire la suite