Accueil Montpellier Phare de Sète - Sète
Lundi 17 juin 2019 : 9467 concerts, 25522 chroniques de concert, 5257 critiques d'album.

Phare de Sète - Sète


34200 Sète

Plus d'info :

Phare de Sète - Sète : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Phare de Sète - Sète : l'historique des concerts

Sa.

31

Juillet

2010

Sheyla Costa trio + DJ RKK & DJ Caroll

Je.

29

Juillet

2010

Le Gotta + Septeto Nabori

Sa.

10

Juillet

2010

dOP + Josh Wink + Kyle Hall + Jeremy Boon

Ve.

09

Juillet

2010

Flying Lotus + The Gaslamp Killer + Gonjasufi + Theophilus London + Joy Orbison + Mc Dynamite

Je.

08

Juillet

2010

Floating Points feat. Fatima + Foreign Beggars + Gil Scott Heron + Gilles Peterson & Mala & Lefto & Mc Dynamite

Sa.

04

Juillet

2009

Laurent Garnier live + Fulgeance + Jazzanova + Boozig

Ve.

03

Juillet

2009

Carl Craig + Martyn + Doryan Concept

Je.

02

Juillet

2009

Diplo + Theo Parrish + Principles of Geometry + Sundae + Stereotyp's Ku Bo Project live

Phare de Sète : les dernières chroniques concerts 1 avis

Worldwide Festival 2010 : Josh Wink, Laurent Garnier, SBTRKT, Theophilus London...

Critique écrite le 12 juillet 2010, par Sami

Phare du Mole - Sète 9 et 10 juillet 2010

Worldwide Festival 2010 : Josh Wink, Laurent Garnier, SBTRKT, Theophilus London... en concert

Cela fait plusieurs années que j'avais envie de me rendre au Worldwide Festival, qui propose chaque été des affiches très classe concoctées par le grand Gilles Peterson, fidèle à l'esprit de ses émissions sur la BBC (diffusée en France sur Nova) avec des artistes soul, funk, hip hop, electro, pour la plupart peu connus ou rares dans le sud. Les concerts étant déjà complets, ce sera entre deux après midi plage l'occasion d'aller aux plateaux dj's qui se déroulent au Phare du Mole, dans un cadre à taille humaine, plein à craquer avec une forte proportion d'Anglais en vacances. Grosse déception en arrivant, l'annulation de dernière minute de deux artistes qui avaient motivé ma venue, les très doués Flying Lotus et Joy Orbison qui font suite au désistement la veille de Gil Scott Heron, une vraie série noire. Qu'à cela ne tienne, il reste quand même du beau monde pour ce vendredi soir à commencer par Theophilus London, rappeur New Yorkais au flow felin et au jeu scénique très remuant. Il n'a pas de dj avec lui mais les sons qu'ils proposent sont très variés, ses morceaux puisent autant dans la synth pop que les rythmes afro, quand ils ne détournent pas façon Spank Rock une vielle scie de Whitney Houston. La suite est assez... Lire la suite

Accès