Accueil Théâtre le quai - Angers
Lundi 20 novembre 2017 : 11546 concerts, 24720 chroniques de concert, 5186 critiques d'album.

Théâtre le quai - Angers

quai de la Savatte
49000 Angers

Plus d'info :

Théâtre le quai - Angers : les concerts

Il n'y a pas concert actuellement annoncé dans ce lieu.

Théâtre le quai - Angers : l'historique des concerts

Sa.

16

Sept.

2017

Levitation France en concert
Levitation France 2017 - 16 septembre : THE BLACK ANGELS BEACH FOSSILS A PLACE TO BURY STRANGERS BLACK DEVIL DISCO CLUB PETIT FANTOME VILLEJUIF UNDERGROUND CFM THE HOLYDRUG COUPLE ELEPHANT STONE MOON GOGO Levitation France / Black Devil Disco Club / The Black Angels / Le Villejuif Underground / Petit Fantôme / A Place To Bury Strangers / Elephant Stone / Beach Fossils

Ve.

15

Sept.

2017

Levitation France 2017 - pass 2 jours : THE BLACK ANGELS, SLOWDIVE, GROUP DOUEH & CHEVEU, ACID MOTHERS TEMPLE, BLACK DEVIL DISCO CLUB, KIKAGAKU MOYO, ULRIKA SPACEK, CFM etc

Ve.

15

Sept.

2017

Levitation France 2017 - 15 septembre : SLOWDIVE FOREST SWORDS ACID MOTHERS TEMPLE GROUP DOUEH & CHEVEU THE KVB BO NINGEN ULRIKA SPACEK COSMONAUTS VEDETT

Ma.

15

Déc.

2015

The Color Bars Experience present Elliott Smith "Figure 8" feat. Ken Stringfellow, Jason Lytle & Troy Von Balthazar

Di.

31

Mai

2015

Antoine Pamaran - Arno Gonzalez - Oh Yeaaah - From A

Sa.

23

Mai

2015

Spectateur - Senbeï - Atoum Zeki

Ve.

22

Mai

2015

G BONSON - MONSIEUR GRANDIN- HUGO KANT

Je.

30

Avril

2015

Afro Groove Session

Je.

02

Avril

2015

FOREVER PAVOT + THEE LITTLE BASTARD

Sa.

03

Avril

2010

Dominique A

Sa.

06

Oct.

2007

Fado : Misia

Me.

22

Août

2007

The Sungazers

Théâtre le quai : les dernières chroniques concerts 8 avis

Jen Cloher (Festival Levitation France 2017)

Critique écrite le 02 octobre 2017, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 16 septembre 2017

Jen Cloher (Festival Levitation France 2017) en concert

C'est à peu près à l'heure du thé (17h35) que l'Australienne Jen Cloher et son groupe déboulent sur la petite scène du Quai à Angers dans le cadre de la deuxième soirée du festival Levitation France 2017 (avec les Black Angels en tête d'affiche ce soir)... Beaucoup de monde pour assister au concert de " la copine de Courtney Barnett ", qui joue d'ailleurs de la guitare avec elle sur scène et qui participe à son très réussi nouveau disque éponyme paru durant l'été 2017. Instantanément on constate que cette débutante n'en ai pas une puisqu'elle tient la scène comme un vieux briscard, chante divinement d'une voix androgyne (qui évoque celle d'un certain Lou Reed), enchaîne magistralement les riffs à la guitare électrique et se présente en totale osmose avec son groupe. Un groupe où règne une complicité qui fait plaisir à voir et à... entendre. Dans celui-ci, Courtney Barnett (qui s'apprête à sortir un excellent disque en compagnie de Kurt Vile, chronique à lire ici) se tient en retrait mais décoche de nombreux solos ou gimmicks très percutants, le tout en assurant des chœurs bienvenus. La section rythmique, où officie l'excellent Bones (du groupe de Miss Barnett) à la basse, fait, quant à elle, admirablement le job, toutes... Lire la suite

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017)

Critique écrite le 29 septembre 2017, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 16 septembre 2017

The Black Angels + A Place To Bury Strangers (Festival Levitation France 2017) en concert

Point d'orgue (électrique) d'une très belle édition du festival Levitation France au Quai, à Angers, le trippant concert des Black Angels a permis de conclure sur une superbe note psyché deux jours idylliques passés à planer sur les prestations de Cosmonauts, Ulrika Spacek, Bo Ningen, The KVB, Group Doueh & Cheveu, Slowdive, Acid Mothers Temple, Moon Gogo, Jen Cloher, Elephant Stone, CFM et The Murlocs (oui, tout ça !)... A Place To Bury Strangers Juste avant le set des créateurs du festival dans la grande salle, le groupe de noise extrémiste A Place To Bury Strangers (choisi par Alex Maas & Co pour faire les premières parties du Death March Tour) se charge d'envoyer du très lourd pendant un peu moins d'une heure. " Eclairé " sauvagement au stroboscope, évoluant dans une épaisse fumée, les trois musiciens attaquent fort avec un titre où le chanteur guitariste saccage son instrument de travail avec délectation. Dans un fracas de tous les diables, on voit passer une guitare volante qui finit par s'écraser au sol dans un grand bruit amplifié par les multiples pédales d'effets distordus. La suite s'avérera du même acabit, c'est à dire déconseillée aux épileptiques notoires, aux oreilles sensibles et aux amoureux de belles... Lire la suite

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, La Hell Gang, Yeti Lane (Festival Levitation France 2016)

Critique écrite le 28 janvier 2017, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 16&17 septembre 2016

Thee Oh Sees, Dead Meadow, Liminanas, Yak, Alex Maas, Follakzoid, Rats On Rafts, Marietta, Golden Dawn Arkestra, Sonic Boom, Silver Apples, La Femme, Bantam Lyons, The Underground Youth, Zombie Zombie, Sheraf, La Hell Gang, Yeti Lane  (Festival Levitation France 2016) en concert

Impeccable quatrième édition pour Levitation France, les 16 et 17 septembre à Angers, au Quai, une nouvelle salle très classe et beaucoup plus grande que le Chabada où avaient lieu les concerts les années précédentes. Ce changement de lieu a permis d'accueillir parfaitement les 3500 personnes qui se sont ruées pour participer à cette excellente version française du festival Levitation, qui se tient à Austin, Texas... Durant deux jours de rêve, les deux salles situées à l'intérieur du Quai, l'immense forum et la plus intimiste T 400 voient défiler une prog bien foutue dans laquelle on ne regrette que la présence de La Femme, un groupe très moyen sur disque et en concert, qui ne mérite pas l'engouement qu'il suscite, à notre humble avis. Bref, il y avait néanmoins largement de quoi léviter même sans apprécier le soi-disant groupe de l'année, selon Les Inrocks et Rock & Folk (rires). De toute façon, le seul et unique passage météorique de Thee Oh Sees le vendredi soir justifie à lui seul le déplacement à Angers : avec un John Dwyer impérial, un groupe au taquet - deux batteurs déments, plus un bassiste au diapason - et un répertoire idéal pour hurler de joie ! Résultat des courses : une heure de pogo et de slams, des litres... Lire la suite

Yak (Festival Levitation France 2016)

Critique écrite le 02 octobre 2016, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 16 septembre 2016

Yak (Festival Levitation France 2016) en concert

La prestation ultra rock 'n roll et foutrement intense du trio anglais Yak étaient incontestablement un des grands moments du festival Levitation France, qui se tenait au Quai, à Angers, les 16 et 17 septembre... C'est en prime time, à 20 heures 40, que les jeunes et jolis à regarder Oliver Burslem (gueule d'ange à la Mick Jagger dans les années 60, chant survolté, guitare malmenée), Andy Jones (bassiste en forme olympique) et Elliot Rawson (batteur pour le moins efficace) font leur apparition sur la scène du club du Quai pour tout déglinguer avec leur show en forme de boulet de canon... Autant l'avouer, on était un peu sceptique sur les qualités scéniques du combo britsh, le faute à une prestation un peu fake/poseuse au This Is Not A Love Song Festival de Nîmes début juin. Mais là, à Levitation, malgré des problèmes de matos vite expédiés, force est de constater que l'ensemble du public s'est fait magistralement botter le cul par un set d'une roborative intensité : titres tubesques joués violemment, grosse communion avec les fans via moult sauts dans la fosse du leader du groupe guitare à la main, sens de la dynamique permettant de travailler au corps l'assistance avant de tout lâcher sans crier gare...... Lire la suite

Dead Meadow (Festival Levitation France 2016)

Critique écrite le 27 septembre 2016, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 17 septembre 2016

Dead Meadow (Festival Levitation France 2016) en concert

Le dernier concert du deuxième et dernier jour de la quatrième édition du festival Levitation France était également le meilleur... Il s'agit de celui des trop méconnus américains stoner psyché de Dead Meadow dans l'excellente " petite " salle T400 du Quai, à Angers, le samedi 17 septembre, vers une heure du matin. Après un week-end de rêve passé à tripper très haut sur des prestations souvent plus qu'excitantes (Thee Oh Sees, The Liminanas, The Underground Youth, Follakzoid, Marietta, Yak, Sonic Boom etc), le show de la tête d'affiche du deuxième jour, les fades français de La Femme pour lesquels on ne comprend pas l'engouement actuel, se charge de réjouir la plupart du public et de nous faire un peu retomber. Mais pas question de partir, juste après il reste la grand messe ourdie par Dead Meadow, une heure et quart de rock stoner menaçant et suicidaire proposé par un très agressif trio évoluant dans la pénombre et les projections psychédéliques. Le terrifiant gang composé de Jason Simon (chant drogué, guitare en forme de machine à usiner des riffs de blues électrique), Steve Kille (basse vrombissante, le mec étant capable de s'envoyer des shots tout en jouant, bravo !) et Mark Laughlin (batterie démontée) s'attache à... Lire la suite

The Liminanas (Festival Levitation France 2016)

Critique écrite le 23 septembre 2016, par Pierre Andrieu

Le Quai, Angers 17 septembre 2016

The Liminanas (Festival Levitation France 2016) en concert

Après la monumentale gifle administrée la veille par Thee Oh Sees, le deuxième jour du festival Levitation France, au Quai à Angers, la prestation mutique, classe et rock 'n roll des Limiñanas en a transporté plus d'un au paradis du garage foutraque et bricolo... Armé d'une bonne chanteuse interprétant les morceaux en anglais avec un accent légèrement frenchy, le combo emmené par Lionel Limiñanas, à la guitare sauvage, et Marie Limiñanas, à la batterie giflée lourdement, joue soudé, carré et de manière plus que tonitruante ses morceaux admirablement teintés de sons sixties, d'humeurs gainsbouriennes et de surf. Ce show, c'est une sorte de rêve humide pour tout fan de rock régressif inspiré, les chansons foutrement bien écrites propulsent dans une sorte de machine à remonter le temps créant des sons paradoxalement actuels et adaptés au 21ème siècle. Autre tour de magie, la troupe habituellement à voir en live dans de petits clubs intimistes sonne admirablement bien dans la cathédrale très haute de plafond du Quai, et ce devant plus de 1500 personnes ! La fuzz claque comme il faut et au moment opportun, le maelström sonore ouvragé par les six musiciens tape fort là où ça fait du bien, les arrangements finement ciselés ne sont... Lire la suite

Accès