Accueil Marie Espinosa en concert
Dimanche 18 avril 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Chansons sentimentales sur des envolées de piano, des airs d'accordéon, des ballades countrysantes, des ritournelles radieuses.

Marie Espinosa se présente :Les chansons naissent parfois d'un chagrin d'amour.
C'est le cas de Marie Espinosa, "charmante jeune fille de 26 ans" qui a écrit et composé un premier disque éclatant, La démarrante, après une rupture sentimentale.
Marie connaît bien la musique puisqu'elle a suivi une scolarité musiques/études très classique (piano, chant lyrique) à la maison d'éducation de la légion d'honneur avant de craquer, belle rebelle, pour un amoureux rock'n'roll. On la suit adolescente en Angleterre où elle découvre Emily Dickinson - citée dans son morceau ambigu Elle couche - et à Rio où elle passe son bac et découvre la bossa et la samba.
Son disque sera la bande-annonce de ses dernières années. Marie Espinosa est également actrice. Elle a tourné dans un film américain, The Keeper, de Kayvan Mashayek, et dans C'est Gravida qui vous appelle d'Alain Robbe-Grillet. Elle a aussi joué dans Le Temps des gitans, l'opéra d'Emir Kusturica et beaucoup écouté Barbara, Gainsbourg et Michel Berger, Nico, Radiohead, Lennon ou Nancy Sinatra. Mine de rien, elle lance à tous ces modèles des clins d'œil malicieux dans La démarrante. Une batterie qui sonne comme dans un Sean Lennon, une basse made in Gainsbourg, des messages personnels chers à Hardy.

Dans cet album où se succèdent les photographies sentimentales de sa vie, Marie se raconte en onze titres sur des envolées de piano, des airs d'accordéon, des ballades countrysantes, des ritournelles radieuses. Chacune de ses chansons a une humeur et un climat.
Coup de foudre, course aux auditions, "rêves sans emploi", histoires d'un soir. C'est un autoportrait avec des larmes et des pastels, des rires et des soupirs et bien sûr des mots tendres et choisis chantés d'une voix mutine. Marie a collaboré avec Philippe Uminski pour les premiers refrains, au début de cette aventure, en 2007. Mais c'est toute seule qu'elle a posté L'Annonce sur MySpace. Une semaine plus tard, la salle parisienne Le Réservoir la programmait pour jouer dans un tremplin. Le producteur Marc Lumbroso ( JJ Goldman, Vanessa Paradis, Raphael) la découvre, et de fil en aiguille... voilà que déboule La démarrante, composé au piano, un vieux Gaveau, ou à la guitare, enregistré en partie à Nashville avec Joe Hardy ( ZZ top, Steve Earl) et en partie à Paris avec Jacques Ehrhart (Camille, H.Salvador). Un jour, Roman Romanelli (accompagnateur, entre autres, de Barbara pendant plus de 15 ans) est passé en studio. Marie s'en souvient encore, des sourires pleins la tête. C'est ça La démarrante. Ca commence sur un coup de blues, ça finit par un éclat de rires.

Site

Marie Espinosa en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Marie Espinosa : l'historique des concerts

Je.

28

Mars

2019

Marie Espinosa - Marsu Les Trois Baudets - Paris (75)

Je.

21

Mars

2019

Marie Espinosa - Marsu Les Trois Baudets - Paris (75)

Ve.

20

Mai

2011

Daphné en concert
Daphne + Marie Espinosa Daphné | Marie Espinosa
Tanzmatten - Sélestat (67)

Sa.

20

Nov.

2010

Joyce Jonathan en concert
Marie Espinosa - Joyce Jonathan Marie Espinosa | Joyce Jonathan
Théâtre Municipal - Colmar (68)

Me.

01

Sept.

2010

Marie Espinosa,paul Et Louise Les Trois Baudets - Paris (75)

Lu.

17

Mai

2010

Lu.

26

Avril

2010

Je.

18

Fév.

2010

Marie Espinosa : les dernières chroniques concerts 2 avis

Calogero/Marie Espinosa

Critique écrite le 14 décembre 2009, par Damnation Game

Le Dôme - Marseille 11 décembre 2009

Calogero/Marie Espinosa en concert

En me rendant ce vendredi soir au Dôme, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Je connaissais Calogero grâce à ma mère et grâce à quelques titre entendus sur les ondes. 20h00 tapantes entre en scène Marie Espinosa, petite brune visiblement très émue de se trouver face à une salle quasi comble.. Installée derrière son piano, accompagnée à la guitare et auréolée de lights très intimistes (6 spots de lumière blanche braqués sur sa personne), elle nous fait découvrir son univers, ses chansons à texte, dont. pour ma part je ne suis pas très friande.. Pas de grande voix, pas de musique très élaborée, mais la demoiselle à su faire passer ses messages, et je pense, charmer le public le public pendant son set de 25 minutes. A 20h45 Calogero entre en scène sous les applaudissements du public déjà bien en forme. Gros son d'entrée, (je ne m'attendais pas à sortir les bouchons pour ce concert !), ce qui ne l'empêche pas d'être, une fois n'est pas coutume dans cette salle, très bon. L'agencement de la scène est quant à lui bien spécial. Au centre se trouve une estrade haut perchée où trônent batterie et percussions, reliée à deux autres estrades sur lesquelles... Lire la suite

Calogéro + Marie Espinosa

Critique écrite le 12 décembre 2009, par -lexxx

Le Dôme - Marseille 11 Décembre 2009

Calogéro + Marie Espinosa en concert

Tout le monde le connait, 5 albums au compteur et un album Live, Calogéro fait partie de la grande famille de la scène pop rock à la française. De passage dans notre région pour sa tournée de nouvel album "L'embellie", Calogéro a mis le feu dans le Dôme ce vendredi 11 décembre. Avec un jeu de lumière unique et des musiciens grandioses, Calo arrive sur scène avec son dernier single "la fin de la fin du monde". Le show est lancé.. Hurlement général. Tantôt au piano, à la guitare sèche ou électrique, et la basse son instrument fétiche, ce gaucher de talent nous a refait ses classiques "En... Lire la suite