Accueil S. C. U. M. en concert
Vendredi 14 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Post punk à la Joy Division et à la Cure... S. C. U. M. est un groupe anglais dans la mouvance de The Horrors... En concert en 2011 !

Site

S. C. U. M. en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

S. C. U. M. : l'historique des concerts

Ve.

17

Fév.

2012

La Route du Rock Collection Hiver en concert
Route Du Rock Collection Hiver 2012 : The Men, Caveman, S.c.u.m, Gauntlet Hair, Kim Novak, Magnetic Friends La Route du Rock Collection Hiver | Gauntlet Hair | The Men | Caveman | Kim Novak | S. C. U. M.
Salle Omnibus - St Malo (35)

Ve.

25

Nov.

2011

Midi Festival en concert
Baxter Dury + S.C.U.M. + Trailer Trash Tracys Midi Festival | Trailer Trash Tracys | Baxter Dury | S. C. U. M.
Opéra - Toulon (83)

Ve.

21

Oct.

2011

Bo Ningen en concert
S.c.u.m + Bo Ningen + Monster Children Bo Ningen | S. C. U. M.
La Terrasse de Petit Bain - Paris 13eme (75)

Je.

20

Oct.

2011

Bo Ningen en concert
Bo Ningen (japan - Uk / Stolen Recordings) & S.c.u.m (uk / Mute) Bo Ningen | S. C. U. M.
L'Heretic Club - Bordeaux (33)

S. C. U. M. : les dernières chroniques concerts 2 avis

The Kills + Cat's Eyes + S.C.U.M.

Critique écrite le 19 septembre 2011, par Coline Magaud

The Roundhouse, Londres 3 juin 2011

The Kills + Cat's Eyes + S.C.U.M. en concert

Dernier concert londonien pour probablement quelques mois, The Kills n'ont pas déçu... Comme à l'accoutumé en Angleterre, deux premières parties étaient chargée de chauffer la salle ce soir, S.C.U.M., jeune groupe londonien, et Cat's Eyes, nouveau projet du chanteur de The Horrors, Faris Badwan, en collaboration avec la soprano multi-instrumentiste Rachel Zeffira. S.C.U.M. Le moins que l'ont puisse dire c'est que l'ensemble est plutôt sombre, que ce soit visuellement ou encore au niveau du son. S.C.U.M. est un jeune quintette qui décrivent leur musique comme du punk psychédélique et dès le début du set, on ne peut s'empêcher de penser au second album de The Horrors, Primary Colors. On y pense peut-être même un peu trop tellement le premier morceau ressemble à la chanson Mirror's Image de leurs aînés. Même claviers, même voix grave pour le chanteur, même son compact et lourd. Derrière la batterie, la jeune fille blonde s'en sort incroyablement bien, pas un seul raté dans son jeu, concentration avant tout. Le chanteur quant à lui évoque une sorte de mante religieuse qui tenterait d'imiter la cigale de la célèbre fable, en dansant et balançant ses bras dans tous les sens. C'est... comment dire... inquiétant. Posez là-dessus la tête de... Lire la suite

Turzi + S. C. U. M. + Etienne Jaumet + Koudlam

Critique écrite le 30 octobre 2009, par Pierre Andrieu

Elysée-Montmartre, Paris 29 octobre 2009

Turzi + S. C. U. M. + Etienne Jaumet + Koudlam en concert

Les Français de Turzi conviaient leurs amis et leur public pour une release party de l'album B à l'Elysée-Montmartre à Paris, le jeudi 29 octobre 2009... Au programme, des dj sets et des live, avec en point d'orgue une prestation superbement planante et satanique de Turzi, très en forme malgré un public un peu éteint (quelle différence avec l'Olympia pour The Dead Weather la veille !). La soirée commence mollement, les gens mettant du temps à remplir la fameuse salle du boulevard de Rochechouart à partir de 19h30... C'est donc devant un public famélique que le groupe britannique S. C. U. M. fait une excellente prestation avec son rock gothique teinté de post punk. Au menu : guitares bruitistes, synthés Cure années 80, voix à la Ian Curtis, rien de vraiment neuf mais du très efficace pour ce groupe évoluant dans l'univers des excellents The Horrors (ils vont assurer sous peu de nombreuses premières parties du groupe). Peu après, Etienne Jaumet de Zombie Zombie permet de passer de très bons moments avec ses bizarreries sonores franchement singulières et ses titres superbement dansants... Puis, juste avant Turzi, Koudlam joue la provoc dans le style latin lover immobile croonant sur des mélodies synthétiques... Mais à part... Lire la suite