Accueil Shannon Wright en concert
Mercredi 27 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Indie folk pop rock, minimal, tranchant et émouvant. Shannon Wright écrit des morceaux versatiles pouvant être soit très punk soit très pop... Le songwriting, la voix, le jeu de piano et de guitare de cette artiste à part sont véritablement exceptionnels. En concert en France en 2017 pour promouvoir en live la sortie de l'album Division, (1er extrait The Thirst, sortie du disque le 3 février 2017 chez Vicious Circle). Shannon Wright était en concert à la Gaité Lyrique à Paris le 14 novembre 2017 et en tournée. Nouvel album ("Providence") à l'automne 2019 via Vicious Circle Records et release party au Trianon à Paris le 14 octobre 2019 avec un concert piano solo. En tournée française fin 2020 (report de ses dates initialement prévues en avril 2020) !

Shannon Wright : vos chroniques d'albums
Site

Shannon Wright : l'historique des concerts

Sa.

26

Oct.

2019

Les Rockomotives en concert
Shannon Wright + Edouard Ferlet Les Rockomotives | Shannon Wright | Edouard Ferlet
Chapelle St Jacques - Vendôme (41)

Ve.

25

Oct.

2019

Shannon Wright Rotondes - Luxembourg

Je.

24

Oct.

2019

Shannon Wright Le Botanique - Bruxelles

Ma.

22

Oct.

2019

Shannon Wright (piano Solo) + Tiny Ruins (solo) Krakatoa - Mérignac (33)

Di.

20

Oct.

2019

Sa.

19

Oct.

2019

Troy Von Balthazar en concert
Shannon Wright + Troy Von Balthazar Shannon Wright | Troy Von Balthazar
Paloma - Nîmes (30)

Ve.

18

Oct.

2019

Shannon Wright + Grandes Mothers AJMI La Manutention - Avignon (84)

Je.

17

Oct.

2019

Shannon Wright + Camilla Sparksss Shannon Wright | Camilla Sparksss
Salle J. Carmet - Allonnes (72)

Shannon Wright : les dernières chroniques concerts 16 avis

Shannon Wright

Critique écrite le 20 octobre 2019, par Sami

Café Julien, Marseille 12 Octobre 2019

Shannon Wright en concert

Pari osé que de programmer l'intransigeante et somme toute confidentielle Shannon Wright dans une salle aussi grande que l'Espace Julien, fut-elle en configuration places assises. Annoncée tardivement, c'est néanmoins une alternative aux concerts blockbuster du weekend, de Soprano au Vélodrome à Skip The Use et d'autres à la Fiesta. Ce n'est évidement pas le même cœur de cible mais visiblement peu de motivés, ou au courant, pour cette chanteuse intègre qui a autant joué avec Yann Tiersen que Steve Albini. Avec un tarif plutôt élevé et sans première partie, je ne serai pas vraiment surpris lorsque l'ami Pirlouiiiit m'annonce le matin même que ce sera finalement au Café Julien, ce qui est plus raisonnable mais beaucoup moins confortable pour apprécier debout ce concert en formule solo piano. Mais pour les happy few du soir, que l'on soit fidèle de la chanteuse passée à de nombreuses reprises dans le coin, ou simplement curieux comme votre chroniqueur du soir, ce fut souvent passionnant. Après les papotages entre habitués des concerts, l'Américaine investit la scène trop petite pour un si grand piano, dans un style qui tranche avec le look habituel des chanteuses un minimum connues. Entre son classique "Defy This Love" et... Lire la suite

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017)

Interview réalisée le 19 mai 2017, par Pierre Andrieu

Chicago Mai 2017

Interview avec Steve Albini du groupe Shellac (en tournée en mai 2017)

Inutile de tourner autour du pot, Steve Albini est une légende vivante du rock, une légende hautement respectable pour son travail d'ingé son/producteur réalisé sur des disques qui n'ont pas pris une ride (ce n'est pas une expression, c'est VRAI !) comme " In Utero " de Nirvana, " Surfer Rosa " des Pixies, " Rid of Me " de PJ Harvey, " Over the sun " de Shannon Wright, " Strike " des Thugs ou encore " Plug " et " Planet Of Tubes " de Sloy, mais aussi pour sa participation marquante dans le groupe de noise rock Shellac, qui enregistre des disques qui tuent et donne des concerts de malade depuis les années 90. En plus, Albini a l'immense mérite a de ne pas avoir sa langue dans sa poche et d'appeler un chat un chat. Lui poser des questions à l'occasion de la tournée 2017 de Shellac, de la sortie du dernier disque de Ty Segall (sur lequel il a œuvré) et sur sa vision du music business est donc un véritable bonheur ! Le dernier album " enregistré par Steve Albini " que j'ai écouté (et aimé!) est celui, éponyme, de Ty Segall, qui est sorti début 2017... J'ai l'impression que vous étiez faits pour vous rencontrer et travailler ensemble ! Tu suivais sa carrière avant de bosser avec lui ? Je ne connaissais pas trop ce qu'il... Lire la suite

Shannon Wright + Heymoonshaker

Critique écrite le 11 juin 2013, par Pierre Andrieu

Le Tremplin, Beaumont 16 Avril 2013

Shannon Wright + Heymoonshaker en concert

Après une première partie appréciée par un pourcentage conséquent de l'assistance mais à oublier rapidement en ce qui nous concerne, j'ai nommé Heymoonshaker, les rois incontestés du blues hip hop méga démonstratif (morceaux décousus propices aux solos à n'en plus finir, beaucoup trop de bla bla, concert vraiment interminable... ), Shannon Wright a réussi à enflammer le Tremplin, à Beaumont le 16 Avril 2013, avec un concert sec comme un coup de trique, près de l'os, à la fois émouvant et acide... Chronique : Malgré un son perfectible et une scène trop basse quand il y a beaucoup de public (ce qui est le cas aujourd'hui, bonne nouvelle, mais du coup il est difficile de voir autre chose qu'une touffe de cheveux en furie), la très petite et menue Shannon Wright se lance dès son arrivée sur scène dans un set à son image : sans compromis, inspiré au plus haut point et un tantinet schizophrène (entre punk rock défouraillé en trio et pop songs en piano solo). Cette tournée organisée à l'occasion de la sortie chez Vicious Circle de l'excellent album In Film Sound permet à Miss Wright et à ses fidèles batteur et bassiste de se lancer dans une... Lire la suite

Shannon Wright + Phantom Buffalo + Cyann

Critique écrite le 25 novembre 2010, par Pierre Andrieu

La Maroquinerie, Paris 21 novembre 2010

Shannon Wright + Phantom Buffalo + Cyann en concert

Si l'on ajoute une très bonne prestation de Cyann en ouverture de programme, un set particulièrement catchy de Phantom Buffalo et un concert très tranchant de Shannon Wright, on obtient une excellente soirée passée dans la salle de la Maroquinerie à Paris, le dimanche 21 novembre... Cyann Échappée des excellents Cyann & Ben, le set " piano solo " de Cyann place d'entrée de jeu le niveau artistique à une hauteur remarquablement élevée... Voix torturée, piano caressée ou trituré par des effets, univers troublants, morceaux à la fois planants et dérangeants, la panoplie complète du songwriting indé classieux est de sortie. Certes on ne peut pas dire que ce soit consensuel - ça tombe bien, on n'aime pas ça du tout le consensuel ! -, mais si l'on met ne serait-ce qu'un seul doigt dans l'engrenage de ces chansons à la fois directes et complexes, on ne peut s'en défaire. Signalons également un sublime titre en duo interprété avec une invitée déclamant le texte en décalé au micro : très trippant ! A découvrir ! Phantom Buffalo Place ensuite à un set des plus bouleversifiants par un groupe américain de pop indé comme on aimerait en voir plus souvent : Phantom Buffalo (ex The Ponys). Un quatuor de... Lire la suite

Shannon Wright : les chroniques d'albums

Shannon Wright : Division

Chronique écrite le 23/01/2017, par Pierre Andrieu

Shannon Wright : Division

Annoncé depuis la fin de l'année 2016 par l'immense premier titre révélé, l'envoûtant The Thirst, le nouvel album de la toujours bouleversante Shannon Wright est une pure merveille, à la fois aventureuse, intemporelle et apte à séduire les fans de la première heure de la torturée demoiselle... Pour enregistrer ses huit nouvelles perles rares exhalant des atmosphères hyper spleenétiques et totalement troublantes, la songwriteuse basée à Atlanta a saisi l'opportunité qui lui était offerte par la pianiste Katia Labèque d'utiliser son studio à Rome pour démarrer un nouveau projet, qui a été finalisé ensuite pendant plusieurs mois en compagnie du musicien, producteur et ingé son David Chalmin. Le résultat est sidérant de beauté, celle à qui l'on doit toute une pile de disques importants depuis ses débuts tutoyant ici à nouveau des sommets provoquant moult émotions, et ce avec relativement peu de moyens mis en œuvre. A part le titre inaugural, le superbement électrique Division, Shannon Wright et sa voix toujours aussi expressive s'épanouissent à plein régime sur des musiques majoritairement dominées par un piano aérien et sobre, le... Lire la suite

Shannon Wright : In Film Sound

Chronique écrite le 18/03/2013, par Pierre Andrieu

Shannon Wright : In Film Sound

Evoluant sans cesse entre colère viscérale et sensibilité sur le fil du rasoir, Shannon Wright en a fait voir des vertes et des pas mures à son public, qui la suit toujours de très près malgré une carrière déjà longue en rebondissements discographiques... Et ce n'est pas fini puisque l'hyper active, insoumise et très perturbée "songwriteuse" basée à Atlanta, Georgia revient en mars 2013 avec un nouvel opus (le dixième !), plus que jamais schizophrène et riche en émotions fortes. Publié par le précieux label français Vicious Circle (qui fête ses vingts ans cette année, happy birthday !), l'album s'appelle In Film Sound, il a été enregistré en 2012 au studio La La Land à Louisville, Kentucky, par Kevin Ratterman avec Kyle Crabtree à la batterie et Todd Cook à la basse, et c'est une véritable tuerie ! En neuf titres tous plus percutants et émouvants les uns que les autres, Shannon Wright ajoute un brillant nouveau chapitre à son crédit. L'auditeur - ravi ! - découvrira ici des décharges... Lire la suite

Shannon Wright : Secret Blood

Chronique écrite le 15/10/2010, par Pierre Andrieu

Shannon Wright : Secret Blood

Toujours hyper prolifique, l'insoumise américaine Shannon Wright revient en novembre 2010 avec un neuvième album intitulé Secret Blood... Sur celui-ci, les nombreux fans de ses disques d'humeurs très changeantes et de ses concerts aussi impressionnants qu'imprévisibles retrouveront intactes les qualités qui font de l'insaisissable Shannon une artiste à part : compositions versatiles pouvant être tout à tour presque " hardcore punk viscéral " ou très " pop atmosphérico angoissée ", voix hyper émouvante transperçant l'auditeur de part en part, mélodies ensorcelantes... Si elle reste dans un univers reconnaissable entre mille, l'auteure de Secret Blood écrit plus que jamais des morceaux aussi intenses que beaux, des compositions qui font passer le temps plus vite ou au contraire suspende sa course effrénée... Qu'elle utilise une... Lire la suite

Shannon Wright : Honeybee Girls

Chronique écrite le 24/09/2009, par Pierre Andrieu

Shannon Wright : Honeybee Girls

Long en bouche, avec du caractère, agréablement versatile et parfaitement produit avec des ingrédients naturels, le nouvel album de Shannon Wright est un très bon cru en provenance directe d'Atlanta, Georgia... Les fans de la taciturne et surprenante américaine qui avaient apprécié à leur juste valeur les précédents opus de sa foisonnante discographie ne seront aucunement perdus ici ; ils retrouveront en effet sur le très beau Honeybee Girls une voix qui donne des frissons, des compositions superbement écrites et des ambiances aussi troubles que prenantes. Ces points forts très largement présents sur les autres albums de Shannon Wright - recommandés eux aussi, comme ses concerts, souvent extraordinaires ! - sont cette fois rejoints par une production... Lire la suite

Shannon Wright : Vidéo



Shannon Wright : écoute