Accueil Trevor en concert
Lundi 10 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.


Loud rock. Des riffs au son puissant, un batteur qui tape fort (bouchons conseillés) et une voix plutôt aérienne définissent assez bien l'univers de ce duo.
La tonitruante performance scénique de 2 musiciens produisant quelque chose dont l'ampleur n'est pas sans rappeler celle d'une armée en marche.
Grâce au fruit d'expériences sonores dans les basses fréquences ce duo électrique a trouvé son son en synthétisant la guitare et la basse dans une Gibson SG.


Influences:
-Insomnies en folies

-Drogues et Rock'n'Roll !!!!

Site

Trevor en concert

Il n'y a pas de concert actuellement annoncé pour cet artiste.

Trevor : l'historique des concerts

Ve.

11

Mars

2011

Teojira + Trevor + Furiapolis Trevor | Teojira | Furiapolis
Muzikomania - Marseille (13)

Je.

10

Fév.

2011

Anae Mnesz en concert
Trevor + Anae Mnesz + Rayon X Rayon X | Trevor | Anae Mnesz
Le Paradox - Marseille (13)

Sa.

29

Janv.

2011

Anae Mnesz en concert
Trevor + Anae Mnesz + The Real Mc Coy The Real Mac Coy | Trevor | Anae Mnesz
Le Lounge - Marseille (13)

Je.

20

Janv.

2011

Trevor + the Real Mac Coy The Real Mac Coy | Trevor
Passagers du Zinc - Avignon (84)

Sa.

04

Déc.

2010

Anae Mnesz en concert
Trevor + Anae Mnesz Trevor | Anae Mnesz
Dan Racing - Marseille (13)

Trevor : les dernières chroniques concerts 1 avis

Trevor + The Real Mc Coy

Critique écrite le 30 janvier 2011, par Philippe

Le Lounge, Marseille 29 janvier 2011

Trevor + The Real Mc Coy en concert

Généreux concert de visiteurs avignonnais, ce samedi soir au Lounge, où j'accompagne un ami qui est de leur coin. Les musiciens avignonnais se déplacent apparemment en bande et continuent a priori ce soir une tournée commencée quelques jours plus tôt aux Passagers du Zinc. En première partie, Trevor, un duo de rock metalloïde pas manchot du tout, sous influence Tool, m'a-t-il semblé. Le chanteur a l'air parfaitement cool et détendu et on l'aurait sans doute pris pour un rasta (il faut dire qu'il porte des dreadlocks et compose des chansons sur le THC), si on ne l'entendait pas ce soir, jouer des riffs metal rageurs et telluriques (quelques pédales d'effet lui permettent de muscler son son d'une basse imaginaire), et vocaliser dessus d'un bel organe grave. Le batteur, parfait et très technique, affiche pourtant la même décontraction que l'autre : tout ça a l'air très facile pour lui. La salle raisonnablement peuplée (il faut dire qu'à partir de 20, on se sent déjà nombreux au Lounge !), n'est pas hystérique mais apprécie ces duettistes de talent. 50 minutes avec eux passent donc sans dommage et sans ennui, pour un duo, chapeau, c'est du beau boulot et ça sonne, c'est de sacrés musiciens et leurs compos tiennent la distance !... Lire la suite