Accueil Chronique album : Heidi - First Commercial flight, par Pirlouiiiit
Mercredi 25 mai 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Heidi : "First Commercial flight"

Heidi :

Rock

Critique écrite le 29 septembre 2004 par Pirlouiiiit

Après les avoir découvert dans la jolie compilation des Chroniques Sonores revoici quelques titres supplémentaires pour découvrir ce nouveau groupe de pop française en anglais venu de l'une des villes les moins pop de l'hexagone (en réputaiton) : Marseille. Comme souvent lorsque je chronique un disque/groupe de "pop anglaise" je céderai à la tentation du jeu des "le chant me fait un peu penser à ...", "ils ont une petit côté de ..." et autres comparaisons (souvent flatteuses d'ailleurs). Le premier morceau Psychedelia entertains un premier morceau où le chant a des petits accents à la Strokes mais où la musique titre plutôt vers l'electro avec des sons à la Air. Cette deuxième tendance se confirme dans le deuxième morceau, le sympathiquement disco First Commercial fligth qui a donné son nom a cet EP. Le suivant Competition stripes en revanche lorgnait plutôt de coté de Tahiti 80, Acetone ou de Bluetones de l'époque Expecting to fly. Pour finir Another whim qui part comme un long instrumental avant qu'un chant avec un tout petit côté Silvain Vanot dans la façon légèrement gémissante de chanter ne surgissent avant de prendre des accents à la Samshing Pumpkins et finir en quasi folk festif. Zut c'est déjà fini ? 21.6 minutes se sont déjà écoulées. A la première occas' je vais voir ça sur scène !

2004 (Heidi)
Vignette Pirlouiiiit

 Critique écrite le 29 septembre 2004 par Pirlouiiiit
 Envoyer un message à Pirlouiiiit

Heidi von Heidi : les chroniques d'albums

Heidi : Points Of View

Heidi : Points Of View par Pirlouiiiit
29/09/2008
Presque 3 ans après leur très aérien premier EP First Commercial flight revoici Heidi avec un quatre titres qui pourrait bien faire changer d'avis ceux qui comme moi les avaient réduit a la pop planante proprette de leurs débuts. Il m'a d'ailleurs... La suite