Accueil Chronique album : Saïd - De Swing et De Soul, par Java Jazz
Lundi 18 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

Saïd : "De Swing et De Soul"

Saïd :

Soul Funk Rap

Critique écrite le 31 octobre 2006 par Java Jazz

Dans le paysage musical français, on nous sert bien souvent en guise de soul une mauvaise soupe que certains appellent RnB. Les voix mielleuses et les textes mièvres ont fait saturer nos têtes et nous vient la furieuse envie de tout jeter à la poubelle. Saïd, chanteur soul marseillais, l'a bien compris et ouvre son album sur les mots suivants : "Je sais ce que tu vas dire, t'as déjà entendu ça, tu tends l'oreille mais tu crains le pire et là c'est la surprise, tu t'attendais pas à ça, mais reste là, j'ai pas fini".
La surprise, c'est exactement ça que l'on ressent à l'écoute de "De Swing et de Soul", le 1er album de Saïd, qui n'est pourtant pas un nouveau venu. On l'a déjà vu avec Namor, 3eme il ou même Akhenaton. Il nous livre ici un album personnel, avec des textes très intimes et une excellente production musicale.
Saïd parle beaucoup (certains diront peut-être trop ?) de lui, de son univers, de son entourage et nous offre en prime quelques tranches de vie assez sympa. C'est bien écrit, c'est sincère, c'est réaliste et sensible.
Niveau textes, mention spéciale à "Charlie", portrait blues-rock d'un gars qui vire mal, à "Maudite Bouteille", métaphore réussie sur l'alcoolisme et "Seul sans elle", complainte touchante sur la perte d'un être cher.
A la lecture du livret (au graphisme réussi), on s'aperçoit avec surprise qu'il y a un nom derrière une grande partie des textes, et pas des moindres : Shurik'n de IAM. Shurik'n est omniprésent sur cet album car il signe l'essentiel de la musique, dont je ne tarirai pas d'éloge. Le son est bon, vraiment bon. Les basses sont lourdes et efficaces, les nappes et les samples sont bien trouvés, ça groove. La musique, c'est la force de cet album, et l'interprétation de Saïd est à la hauteur car vraiment, le garçon a une belle voix et il se pose bien.
C'est cette alchimie qui fait toute la qualité de l'album, entre des textes bien écrits, bien chantés et une musique super efficace. Du coup, certains morceaux sont des bombes : difficile de rester de marbre sur "Le Temps passe", de ne pas bouger la tête sur "C'est ce qu'on est".
Au final, c'est une vrai production de qualité que ce "De Swing et de Soul". Du bon boulot. Malgré les difficultés, la clique IAM ne baisse pas les bras, reste artistiquement exigeante et continue de mettre en avant de très bons artistes locaux. Ca fait plaisir.
(2006, 361 Records)

 Critique écrite le 31 octobre 2006 par Java Jazz