Accueil Chronique album : The Bloody Beetroots - Best Of... Remixes, par Boby
Vendredi 10 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

The Bloody Beetroots : "Best Of... Remixes"

The Bloody Beetroots :

Pop - Rock

Critique écrite le 25 février 2011 par Boby

2011, la déferlante Bloody Beetroots s'apaise. Après une longue tournée dans les plus prestigieux festivals de l'hexagone et d'Europe, les italiens masqués sortent leur " best of ... remixes", un exercice maîtrisé à la perfection. Délesté du Death Crew 77, Sir Bob Cornelius Rifflo et Dj Tommy se retrouvent de nouveau derrière les platines renouant avec leurs premières amours. Plus electro moins hardcore, les puristes des betteraves et autres déçus des récentes grandes messes mainstream devraient revêtir leur costume de Venom. Un best of confectionné sur mesure pour les nostalgiques du " Bloody c'était mieux avant ... ". Entre les rythmes étriqués des Chemical Brothers, les pulsions chaotiques de Goose, ou encore le génie d'Etienne de Crécy, tout a été mis en œuvre pour séduire les clubbers d'hier et ceux d'aujourd'hui. En guise d'incipit, un avertissement, celui de "Can't stop me now", à assimiler comme un "Prévois tes pansements, ce qui va suivre va te faire pisser le sang par tous les orifices de ta personne, tu vas finir betterave !" Et en effet, chaque piste donne l'occasion aux tympans de "prendre cher ". Alimenté une bande son électro épileptique l'album ne connaît que difficilement l'accalmie. Témoin prosélyte et militant impuissant du ressourcement des initials BB, "Escape ", emprunté au mystérieux Toxic Avenger. Mais que l'on ne s'y trompe pas, rien de nouveau au pays de la Margarita. Parmi les 23 morceaux que referme " Best Of Remixes", rien d'exclusif et une maigre promesse, celle de replonger dans le bloody vieux temps... Anorexique argument, qui aisément peut être comblé par une réécoute prolongée de "Warp" et ses "Woup Woup", grands absents de ce best of. Finalement, il ne faut pas grand chose pour être en plein dans... le "chant" de betteraves.
Vignette Boby

 Critique écrite le 25 février 2011 par Boby
 Envoyer un message à Boby