Accueil Chronique album : The Horrors - Skying, par Pierre Andrieu
Mardi 19 octobre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

The Horrors : "Skying"

The Horrors :

Pop - Rock

Critique écrite le 07 juillet 2011 par Pierre Andrieu

Quoi encore avec The Horrors ? Ils ont une fois de plus changé de style sur leur dernier album, Skying ? Et ben ça fait trois fois en trois albums maintenant... En gardant la même intensité malsaine dans leurs morceaux ? Oui, nom de Dieu ! Étudions ce cas d'école si vous le voulez bien... Le groupe emmené par le plus en plus calme (mais rien de grave, hein) Faris " Rotter " Badwan - récent auteur avec Cat's Eyes d'un disque très pop sixties en duo avec une chanteuse lyrique chère à son cœur - poursuit en effet sa route avec un opus où il réussit à conserver son inquiétante personnalité (chant dramatique, guitares sachant hausser le ton quand il le faut, atmosphères suicidaires) en s'inspirant cette fois des ambiances étrangement pénétrantes et planantes des Cocteau Twins, d'Echo and The Bunnymen et des Stone Roses, entre autres. Ah ben merde alors ! The Horrors ne ménage pas sa peine (c'est le cas de le dire) pour tutoyer ses glorieux ainés tout en affirmant son originalité : claviers tournoyants à la Brian Eno, bruitages concassés à la My Bloody Valentine, chant emphatique et désespéré à la Ian McCulloch, Bowie et Brett Anderson, rythmiques massives, dérapages sonico bruitistes à la Jesus And Mary Chain... Résultat des courses, The Horrors s'éloigne encore du rock garage de ses débuts (en conservant les mêmes valeurs rock et roll, même sur le slow final Oceans Burning) pour faire dans le rock 'n pop psychédélique n'omettant pas d'être gothique. Signalons pour conclure que l'énième métamorphose des dangereux psychopathes de The Horrors n'empêche pas de fonctionner à plein régime leur machine à faire des tubes permettant de se sentir très vivant, hyper sensible et d'humeur rebelle. I Can See Through You, Still Life, Moving Further Away, Changing The Rain, Endless Blue et Monia Gems, sont là pour en témoigner...

A lire également, des chroniques de concerts de The Horrors au festival Rock en Seine 2011, au festival Rock en Seine 2009 et aux Transmusicales de Rennes 2006.

Liens : www.facebook.com/horrorsofficial, www.thehorrors.co.uk (album entier en écoute), https://twitter.com/#!/horrorsofficial, www.myspace.com/thehorrors.

11 juillet 2011 (XL - Beggars Banquet)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 07 juillet 2011 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu

The Horrors : les chroniques d'albums

The Horrors : Primary Colors

The Horrors : Primary Colors par Pierre Andrieu
09/05/2009
Nouvel album très surprenant pour les fous furieux de The Horrors, qui s'aventurent sur d'autres terrains de jeu que le garage tétanisant avec leur producteur, Geoff Barrow de Portishead. Le dangereux gang d'hommes en noir qui nous avait sidéré par... La suite

The Horrors : Strange House

The Horrors : Strange House par Pierre Andrieu
29/05/2007
Du garage psychotique par une bande de dangereux malades aux idées noires... Strange House par The Horrors est à déconseillé formellement aux fans de musique fleur bleue, de mélodies aériennes, d'arrangements délicats et à ceux auxquels le médecin a... La suite