Accueil Chronique album : The Notwist - The Devil, You + Me, par Pierre Andrieu
Mardi 11 mai 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

The Notwist : "The Devil, You + Me"

The Notwist :

Pop - Rock

Critique écrite le 09 novembre 2008 par Pierre Andrieu

Six ans après leur dernier album - Neon Golden -, The Notwist revient avec un disque impeccable joliment intitulé The Devil, You + Me... Toutes ces années n'ont pas été perdues puisque le groupe s'est séparé en de multiples entités en forme de têtes chercheuses soniques : Console, Lali Puna, 13&God, Ms. John Soda... Les auteurs du remarquable tube indé Pick up the phone ont donc continué à faire de la musique aventureuse dans leurs laboratoires ; il est donc tout à fait normal que le nouvel album bénéficie encore une fois du savoir-faire inné de ces quatre Allemands aux têtes de nerds pour trousser des pop song superbement électroniques et délicatement bruitistes. A des années lumières des formules magiques pour passer à la radio et des procédés putassiers pour faire marcher un titre dans les charts, Markus Acher (guitare/chant), Martin Gretschmann (claviers) et Micha Acher (basse) sont plus que jamais capables de créer de toutes pièces des pop songs aux indéniables vertus oniriques, cinématiques et envoutantes. Les exemples ne manquent pas sur The Devil, You + Me : Good Lies, Where in this world, Alphabet, Gravity sont de nature à provoquer rêves éveillés, hallucinations spontanées et autres images mentales étranges teintées de mélancolie et de bonheur. Les voix éthérées (la signature de The Notwist), les compositions marquées du sceau de la classe et la présence d'un l'orchestre de cordes contribuent à faire de cet opus un objet indispensable.

A lire également, la chronique du concert de The Notwist à La Route du rock 2008.

Sites internet : www.myspace.com/notwist, www.notwist.com/.

2008 (City Slang)
Vignette Pierre Andrieu

 Critique écrite le 09 novembre 2008 par Pierre Andrieu
 Envoyer un message à Pierre Andrieu