Accueil Chronique album : The Shins - Wincing The Night Away, par Philippe
Dimanche 5 avril 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

The Shins : "Wincing The Night Away"

The Shins :

Pop - Rock

Critique écrite le 26 juillet 2007 par Philippe

"The Shins ? They changed my life !" affirmait la jolie Natalie Portman au mollasson Zach Braff dans Garden State, petit film indé très sympathique ; c'était probablement un peu exagéré ! Pour autant ce groupe de pop rock américain mérite l'attention - sans quoi il ne serait pas signé sur le mythique label Sub Pop de Seattle, et n'aurait pas été intronisé fils spirituel des Beach Boys par la presse... Voix euphorique d'un certain James Mercer, mélodies sucrées au carillon ou à la guitare électro-acoustique, il est en effet difficile de résister à la bonne humeur communicative d'Australia, Turn on Me ou Phantom Lib, chansons idéales pour garder le moral dans une morne journée ou un été pourri... D'ailleurs la mal nommée Sleeping Lessons donne plutôt envie de distribuer des "free hugs", voire de courir tout nu en riant dans des champs-de-fraise-pour-toujours !
Les grincheux diront sûrement qu'il manque à ce groupe la base hypocondriaque nécessaire pour écrire de la vraie pop music - la pop triste étant par essence la plus noble : néanmoins Black wave ou la jolie finale A Comet appears laissent apparaître un joli potentiel mélancolique... Et puis comme le créneau est déjà très occupé en Amérique par des groupes inégalables comme Grandaddy ou Mercury Rev, les "Jarrets" (sic) ont choisi avec raison de représenter plutôt une alternative chic et joyeuse à la variété décérébrante qui pollue les ondes et les neurones à longueur de temps. Leur passage à Rock en Seine fut l'occasion de vérifier qu'ils dégageaient bien les mêmes émotions positives sur scène que sur ce disque !

(2007)
Vignette Philippe

 Critique écrite le 26 juillet 2007 par Philippe
 Envoyer un message à Philippe