Accueil Chronique album : LES YEUX NOIRS - LIVE, par Duarte
Lundi 25 mai 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Critique d'album

LES YEUX NOIRS : "LIVE"

LES YEUX NOIRS :

Jazz

Critique écrite le 06 novembre 2002 par Duarte

Après leur quatrième album "Balamouk" sorti en 2001, Les yeux noirs reviennent avec cette fois-ci un enregistrement live de 18 morceaux. Le groupe des frères Slaviak (deux violonistes prodiges !) nous invitent à voyager en plein coeur de l'Europe de l'est à travers un mélange de musiques tziganes et de folklore yiddishe. Dès les premiers morceaux (comme Cidara ou Sanie cu zurgale) on ne resiste pas aux airs entrainants et on sent que le groupe adore la scène. Les yeux noirs passent avec merveille des airs festifs tziganes (comme Calusul ou Guene roma) aux mélodies yiddish plus graves voire mélancolique (comme Rozinkhes ou Yiddishe mame). On pense par moments aussi au jazz manouche de Django Reinhardt avec Stéphane Grapelli au violon ou aux films qui ont fait connaître la musique tzigane à un large public comme Underground ou Gadjo dilo. Les yeux noirs arrivent incontestablement à mêler des morceaux traditionnels avec des sons plus actuels (comme dans Tchaye). Les quelques morceaux instrumentaux nous permettent d'apprécier encore plus la vituosité des frères Slaviak au violon, la guitare (Pascal Rondeau), la contrebasse (Franck Anastasio), le violoncelle (Francois Perchat) ou encore l'accordéon avec Ionica Minune. On peut noter la très belle reprise d'une chanson chantée par Bourvil (la tendresse). A voir absolument sur scène pour les amateurs de musiques slaves et tziganes .

2002 (EMI Music)

 Critique écrite le 06 novembre 2002 par Duarte