Accueil Chronique de concert Alec Empire (Les Volcaniques de Mars 2006)
Lundi 24 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Alec Empire (Les Volcaniques de Mars 2006)

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 9 mars 2006

Critique écrite le par




NO TEENAGE RIOT


Même si sa musique est un peu moins extrémiste que celle de son précédent projet Atari Teenage Riot, Alec Empire demeure un des plus grands terroristes sonores en activité... et il ne semble pas prêt à faire dans le consensuel et le politiquement correct. Bien au contraire. Son concert dans le cadre des Volcaniques de Mars, à la Coopérative de Mai, était en effet dans la lignée de son dernier opus, le très punk Futurist, c'est-à-dire d'une rare brutalité. Il faut dire que dans le couple (à la ville, comme à la scène) Alec Empire/Nic Endo, la répartition des taches s'établit ainsi : monsieur hurle des textes anarcho destroy dans un micro sursaturé et joue de la guitare thermonucléaire, pendant que madame saccage consciencieusement des sons extra terrestres avec ses machines.





Les titres électro punk d'Alec Empire joués en concert sont tout à fait de nature à déclencher une Teenage Riot, malheureusement en ce jeudi soir, le public est apathique et peu nombreux, ce qui n'est pas propice aux débordements. Dommage... Cela n'empêche pas Alec et son corps bodybuildé de faire le show, comme on dit. Torse nu façon Iggy Pop, muscles saillants, poings menaçants, mâchoire serrée, regards noirs et guitare électrique, en partie pour la pose... Notre homme double les parties enregistrées pour les rendre encore plus violentes, et pour se donner une contenance rock ‘n roll sur les planches. C'est un déluge de rythmes frénétiques, de guitares concassées et de cris stridents qui s'abat sur le public, peu réceptif malgré le caractère immédiat des morceaux, tous plus puissants les uns que les autres. Les bidouillages électroniques "digital hardcore" sont moins bruitistes qu'avant (certains le regretteront), mais l'hommage qu'Alec Empire veut rendre au punk anglais est parfaitement réussi. Il n'y a qu'à écouter les titres Kiss of death ou Gotta get out pour s'en convaincre.





En bon disciple du chanteur des Stooges, notre homme aimerait toutefois un peu plus de participation du public... Il se jette donc sur un groupe de gens innocents après avoir menacé de slammer pendant un certain temps, en gardant une pose inquiétante, en équilibre sur les barrières de sécurité. Mais rien n'y fait, la foule ne rentrera pas en ébullition et Alec Empire n'aura pas droit à un slam d'anthologie. Il ira s'asseoir au fond de la salle pour bouder quelque secondes, avant de remonter finir le boulot, avec une Nic Endo, toujours impassible, mais qui ne quittera la scène qu'après un joli solo de bruit annonçant la fin du show. Il faudra revoir ce couple infernal dans une ambiance plus punk et plus chaude...



A lire également, les chroniques des concerts de The Elektrocution, The Briefs et Queen Adreena à l'occasion des Volcaniques de Mars 2006.



Sites Internet : www.digitalhardcore.com, www.inforockauvergne.com, www.lacoope.org.


Photo Flore-Anne Roth

Alec Empire : les dernières chroniques concerts

Nine Inch Nails (+ Alec Empire) en concert

Nine Inch Nails (+ Alec Empire) par Philippe
Les Arènes, Nimes, le 28/07/2009
3 semaines à peine après Metallica, retour à Nîmes pour un autre concert qu'on espère d'anthologie. Les Nine Inch Nails, ou plutôt "le" NIИ (qui n'a sauf erreur plus aucune... La suite

Nine Inch Nails + Alec Empire (Nimes Festival) en concert

Nine Inch Nails + Alec Empire (Nimes Festival) par Vand
Les Arènes, Nîmes, le 28/07/2009
Deuxième visite aux Arènes cet été, après la gifle des rois Metallica ! Passons sous silence ma profonde déception de n'avoir réussi à voir The Prodigy, dont les échos font état... La suite

Indochine+Noir désir+Gonzales+Dionysos+Chokebore+Mass Hysteria+Tarmac+Morning Star+An Pierlé+Jeronimo+Alughana+la Ruda Salska+Remy Bricka.... par M. Verriez
Festival de Dour (Belgique), le 14/07/2002
Dour 2002 : Comme chaque année, le festival de Dour (Belgique) propose une affiche des plus complètes et des plus éclectiques. Sept scènes cohabitent sur la plaine de la machine à feu, qui sera le théâtre de découvertes, de confirmations ou de déceptions. Jeudi 11 : Le premier groupe à se produire est Alughana, et c'est la première bonne... La suite

La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Requin Chagrin + La Main en concert

Requin Chagrin + La Main par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 15/10/2021
Soirée "French New Wave" de qualité supérieure à La Coopé le 15 octobre avec Requin Chagrin en tête d'affiche et La Main en ouverture. Pas assez de monde malheureusement,... La suite

Feu! Chatterton en concert

Feu! Chatterton par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 09/12/2021
Grande salle de La Coopérative de mai complète et euphorique lors du concert de Feu! Chatterton début décembre, pour le dernier concert de l'année 2021 du groupe parisien, les... La suite

Natalie Bergman en concert

Natalie Bergman par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 21/11/2021
Dimanche... Comme l'a si bien chanté Bertrand Belin avec les Liminanas, on ne peut pas dire que ce soit la journée la plus facile de la semaine, surtout quand on est au mois de... La suite

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat en concert

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/11/2021
Mais c'était quoi cette soirée de déglingos avec Arthur Satan et Bryan's Magic Tears à La Coopé puis avec Heimat dans un squat punk que l'on ne nommera pas ? On s'attendait à... La suite