Accueil Chronique de concert Amor Belhom Duo + Miossec
Jeudi 27 janvier 2022 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Amor Belhom Duo + Miossec

Moulin, Marseille 27 février 2002

Critique écrite le par

Hier soir c'était le retour de Miossec à Marseille, une nouvelle fois au Moulin.
Nouvel album bien meilleur que le dernier, sur lequel ont participé pas mal de gens dont A. Gonzalez (chanteur de Sloy) sur Tendre S, changement complet de l'équipe Miossec : tous les musiciens, même les gens au son me semble-t'il (pas vu Tech). Mais ce qui m'a vraiment poussé à retourner le voir une nouvelle fois (la quatrième je crois) c'était la présence en première partie de Amor Belhom Duo (groupe de l'écurie "Ici D'ailleurs" avec Married Monk, Yann Tiersen, ...) que je connaissais à vrai dire fort peu. Donc exceptionnellement je suis même arrivé juste avant que la première partie n'attaque à 20h30 précises. (à cette heure-là le Moulin était seulement plein aux 2/3, par la suite il s'est complètement rempli).

A peine arrivé au pied de la scène (je me suis retrouvé entre une fille plutôt petite et un garçon plutôt grand ce qui fait que je n'ai pas trop pu bouger et j'ai eu tout le temps le pied de micro du chanteur sous le nez ) les lumières se sont éteintes et le désormais trio Amor Belhom Duo est arrivé.



En effet à la paire guitare batterie s'est ajouté un contrebassiste (de Tucson Arizona, où nos deux parisiens exilés ont élu domicile) Sean Rogers.



Après s'être présentés (premier passage à Marseille oblige) ils ont commencé en douceur dans une éclairage léger, ambiance intimiste. Le chanteur, Naïm Amor, souliers vernies fins, était relativement calme au début mais très vite il s'est laissé emporter par sa musique.
Il a même tendance à se dandiner à la Kent refaisant Johnny imitant Elvis. Il se sert beaucoup de ses nombreuses pédales, change de guitare pendant les morceaux, et joue même à un moment un violon. Au niveau du chant par moment il est capable d'envolées lyriques surprenantes.



Le batteur (Thomas Belhom), situé de l'autre côté de la scène, est quant à lui impressionnant, plein de mimiques et surtout plein de petits instruments utilisés à merveille : par exemple il pose régulièrement des trucs sur ses caisses de batterie sur lesquels il cogne, ce qui donne un son vraiment particulier au groupe. Il a un peu parlé entre les morceaux : sur l'atmosphère de Marseille (toujours dur de savoir comment il faut le prendre ... nous cire-t'il les pompes ou est-ce sincère... après avoir discuté avec lui à la fin, je pense que c'était sincère) ou pour annoncer la sortie de leur live (avec la participation de Valérie Leulliot, la chanteuse de Autour de Lucie).
Gros son bien rock par moment, trucs plus doux et ambiants à d'autres. Globalement des morceaux longs où la part instrumentale est très importante. Parmi les morceaux qui m'ont le plus plu, un limite disco qui a fait décollé le tout. Bref j'ai vraiment accroché sur ce court mais agréable set (un peu moins de 3/4 d'heure).
J'ai trouvé cela beaucoup plus original et à mon goût que Zeze Mago qui assurait la première partie de Miossec lors de la dernière tournée.

Vint ensuite le tour de Miossec. Après nous avoir plongé dans le noir pendant l'écoute d'une chanson limite parlée : "nu dans ma baignoire de l'eau jusqu'au cou ..." la nouvelle équipe Miossec est arrivée : clavier/accordéon, guitariste chevelu genre romantique, batterie, basse et cuivres divers. Et au centre un Christophe Miossec souriant, toujours un peu gêné, cheveux plutôt longs et énormes favoris sur les joues. Il m'a paru plus en forme que la dernière fois pour son entrée sur scène.



Je craignais d'assister encore un peu au même concert (décevant) que la dernière fois, j'ai donc été plutôt rassuré par la tournure plus rock (hard comme dirait Cédric) qu'ont pris les événements avec une batterie très forte en particulier. Les cuivres apportent un bon truc, mais globalement j'ai trouvé qu'il n'y avait pas une énorme cohésion entre les musiciens et Miossec et que cela ne rendait pas aussi bien que sur disque (sauf le côté rock). Il faut le temps que ça se rode j'imagine ...



Pendant le concert il avait parfois quelques difficultés à attraper le pied de micro sans le regarder, il a envoyé valdingué son tambourin plusieurs fois (qu'il a fini par donner à celle sur qui il l'avait envoyé par mégarde pendant le concert), a beaucoup maltraité son pied de micro, fumé pas mal de cigarettes, bu que de l'eau... d'ailleurs il a fini par donner sa bouteille au public disant que ce n'était pas rigolo de boire de l'eau. Il s'est aussi beaucoup amusé avec le spot de son pied de micro pour dévisager les gens au balcon notamment, fait tournoyer son micro plusieurs fois.



J'ai enfin trouvé qu'il se mettait assez souvent accroupi jusqu'à ce que je vois qu'en plus de la set list il y avait les paroles de ses nouvelles chansons... ce dont il ne s'est pas caché (c'est le début de la tournée et malgré tout il ne suivait pas trop dessus). On a aussi eu le droit à quelques nouveaux morceaux piochés dans tous ses albums dont "Que devient ton point" ou "Non non non" qu'il a fait en deuxième rappel seul assis sur le tabouret avec une guitare, dans une version parlée, fredonnée décortiqué hachée.



Le meilleur morceau du nouvel album qu'il ait joué ce soir est, comme sur le disque, le très Tom Waits "Défroqué", où il finit en hurlant. Le groupe jouait fort et c'était plutôt entraînant notamment sur les quelques passages instrumentaux purs.

En conclusion voici une tournée qui commence plutôt bien et qui sera surtout l'occasion de découvrir sur scène Amor Belhom Duo qu'on espère revoir bien vite en tête d'affiche. A la fin ils distribuaient des autocollants et vendaient eux même leurs T shirts (assez jolis) et Cds à la sortie (prévoir 13 euros pour les disques) dont un que vous ne trouverez que là (numéroté et limité à 500ex) qui regroupe notamment les musiques qu'ils avaient fait pour des reportages animaliers pour la chaîne Planète.



N'hésitez pas à aller faire un tour sur leur site : https://www.amorbelhomduo.com


Amor Belhom Duo : les dernières chroniques concerts

Miossec + Amor Belhom Duo par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai Clermont-Ferrand, le 26/03/2002
Sur les affiches et sur les billets, aucune mention d'une éventuelle première partie. Et pourtant ! Même si Amor Belhom Duo ne draine pas des foules considérables, la moindre des corrections pour les musiciens et pour le public serait d'annoncer le nom du groupe amené à jouer en ouverture. Ce concert intimiste a provoqué des réactions... La suite

Miossec + Amor Belom par Yoshi
Havane Café, à Ramonville (31), le 01/03/2002
Un concert de Miossec, voilà tout ! Voix bien profonde, poses etc... mais dommage que les arrangements soient trop bruyants (au bout du compte la voix on ne la distingue plus !). Du coup il se met à crier parfois. Enfin, on voudrait qu'il les chante toute ses chansons, alors on essaie en vain de lui souffler le titre du prochain... La suite

Miossec + Amor Belhom Duo par marjo
le Moulin, Marseille, le 27/02/2002
Un bon concert du père Miossec.... Je dis bon car il y avait de bons musiciens et que son dernier album a été mis en valeur. Sinon un Miossec égal à lui même qui se plante, qui lit ses paroles, qui fume, qui titube, qui balance ses vannes sarcastiques, qui séduit par sa dégaine de looser, sa voix déraillée et son accent volé "aux... La suite

Amor Belhom Duo + Miossec par PJ
Salle de la Cité - Rennes, le 06/03/2001
Christophe Miossec a du talent, beaucoup même. Cependant cela n'excuse pas sa conduite sur scène : agressivité, non professionnalisme, casse gratuite. Je sais qu'il a son caractère, son style mais force est de constater que l'ambiance au concert est malsaine. On redoute chaque temps mort entre les morceaux et on prie pour que le Miossec ne se... La suite

Miossec : les dernières chroniques concerts

Miossec + Romain Bertaga en concert

Miossec + Romain Bertaga par martial
Allende à Mons en Baroeul, le 08/11/2019
Huit mois après l'excellent concert du chanteur brestois Miossec au Splendid de Lille, nous arrivons à l'Allende, nouvelle salle de spectacle de Mons en Baroeul inaugurée il y... La suite

Miossec en concert

Miossec par Samuel Charon
File 7, Magny Le Hongre, le 21/03/2015
Tous les titres des chansons de Miossec sont utilisés pour conter une histoire qui colle à l'actu. "Regarde un peu la France" pourrait tonner l'assistant parlementaire de... La suite

Miossec + Fiodor Dream Dog en concert

Miossec + Fiodor Dream Dog par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/11/2014
Précédé sur scène par une efficace prestation en solo de l'excellente Fiodor Dream Dog en première partie, Miossec a donné un bon concert pour ses fans clermontois à la Coopé,... La suite

Les Francofolies de La Rochelle 2014 : Miossec en concert

Les Francofolies de La Rochelle 2014 : Miossec par Lebonair
La Coursive-Grand Théâtre, La Rochelle, le 12/07/2014
Après la très chouette prestation de 60 minutes offerte par Les Innocents en première partie, nous attendons maintenant la star de la soirée et qui représentera pour nous un... La suite

Moulin, Marseille : les dernières chroniques concerts

Fred Skitty, Docile en concert

Fred Skitty, Docile par Sami
Moulin Club, Marseille, le 18/11/2021
Toujours un plaisir de retourner au Moulin, ici en mode "club" pour un co-plateau au féminin, proposé par la salle et la structure Ze Bourgeoiz qui soutiennent les artistes du... La suite

Camélia Jordana + Siem Folknomade en concert

Camélia Jordana + Siem Folknomade par Sami
Moulin, Marseille, le 09/11/2019
Les voix féminines et la Méditerranée sont à l'honneur au Moulin, qui, contrairement à ce qui était annoncé, est en configuration "petite salle" ce soir. Siêm Folknomade Pour... La suite

La Maison Tellier +  Blind Cinema en concert

La Maison Tellier + Blind Cinema par Sami
Le Moulin, Marseille, le 24/05/2019
Le Moulin a toujours été une des salles les plus ponctuelles de Marseille, beaucoup plus que les transports en commun en tout cas. Du coup comme souvent on aura juste le temps... La suite

Bukowski + Ultra Vomit en concert

Bukowski + Ultra Vomit par Philippe
Le Moulin, Marseille, le 10/05/2019
Soirée (évier) metal potentiellement débile et bien régressive, avec les quasi-mascottes du Hellfest : les fameux Ultra Vomit de Nantes ! Le public devant l'entrée semble... La suite