Accueil Chronique de concert Miossec + Romain Bertaga
Vendredi 14 août 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Miossec + Romain Bertaga

Miossec + Romain Bertaga en concert

Allende à Mons en Baroeul 8 novembre 2019

Critique écrite le par



Huit mois après l'excellent concert du chanteur brestois Miossec au Splendid de Lille, nous arrivons à l'Allende, nouvelle salle de spectacle de Mons en Baroeul inaugurée il y a 3 ans. Il est 18h30 et si l'endroit est moderne et joli, je sais que les places sont assises et j'appréhende un peu l'exercice car au concert lillois je me souviens avoir fait plusieurs bonds sur les titres "rock" de la setlist. Après avoir pu échanger avec quelques membres de la "Team " Miossec et sous les conseils de ses musiciens, décision est prise de ne pas s'installer aux premiers rangs pour pouvoir bénéficier du meilleur son possible. Nous nous installons donc 2 rangées sous la console de son alors que nous sommes d'habitude des aficionados des premières rangées. La salle se remplit doucement et sera bien garnie (80 à 90 %) à l'entrée de Miossec et de ses musiciens sur scène.

Romain Bertaga

En première partie, c'est Romain Bertaga qui nous fera passer un bon moment, seul sur scène avec une guitare acoustique et une voix qui me rappellera celle de Gaëtan Roussel, le chanteur de Louise Attaque, sur certaines intonations. Le public lui réservera un bel accueil, en tapant dans les mains et en chantant même le refrain d'une de ses chansons. Une salle donc déjà "chaude", rien d'étonnant dans le Nord, ou ce n'est pas une légende, le public est très réceptif et parfois bouillant .


Miossec

Mais lors de l'entrée sur scène de Miossec et de ses musiciens, certains retardataires de "l'entracte" perturberont légèrement la beauté de "Ainsi soit-elle", ce joli poème de Georges Perros mis en musique par le chanteur brestois sur l'album "Brûle". Sur les 3 titres suivants, la troupe fait monter "la sauce" crescendo et l'on sent que le premier temps fort de la soirée est pour bientôt. Et sur "On meurt", un des très bons titres du dernier album "Les Rescapés", des spectateurs se lèveront même et danseront sur "On vit en essayant de faire du bien / On vit pour faire danser toute une salle entière". Je vous parlais de temps fort ! Et bien j'ai été cueilli par le sublime "Madame" et j'ai pris un uppercut sur la trompette de Raphael Thyss, qui joue également du synthé. La chair de poule, littéralement ! Pas le temps de m'en remettre que les guitares de Miossec, d'Alexandre Bourit, les percussions d'Arnaud Laprêt, les claviers de Raphael Thyss me mettent K.O sur une version Incendiaire de "Montparnasse", quel enchaînement, vraiment ! Et comme un ancien Cascadeur, on sait qu'on est désormais capable de survivre aux explosions. Et aux émotions, sur "Seul ce que j'ai perdu" et "Une fortune de mer", 2 titres qui n'en forment qu'un seul pour 6 minutes trente de frissons. Autre gros temps fort de la soirée, l'enchaînement de "La Mélancolie" et de "La facture d'électricité", 2 titres de l'album "L'Etreinte", un de mes albums préférés de Miossec.



2 nouvelles versions avec de nouveaux arrangements et des chœurs du plus bel effet et sur un tempo plus lent pour "La facture d'électricité" qui est une vraie réussite ! Sublime. J'adore quand les artistes revisitent leurs chansons en live en osant de nouvelles orchestrations. Sur "La fidèlité", le public conquis tapera en chœur dans les mains et chantera le refrain : "Oh mon amour, oh mon amour, oh mon amour, je crève de ne pouvoir t'enlacer... ".



Le set se termine par 2 titres du dernier album , "Pour" et "La ville est blanche", sur lesquels les percussions d'Arnaud Laprêt prennent toute leur ampleur pour finir sur un solo impressionnant. 15 titres qui sont passés à la vitesse de la lumière, le public applaudit chaudement et tape des pieds pour le rappel. Et c'est Miossec et l'excellent guitariste Alexandre Bourit qui reviennent pour une sublime version des "Bières" à 2 guitares. Pour clôturer ce 1er rappel, et même si on ne veut pas qu'il s'en aille, Christophe chante le sublime "Je m'en vais", de nouveau des frissons m'envahissent sur le refrain : "Je n'ai aimé que toi, je t'embrasse jusqu'à en mourir... " Un tonnerre d'applaudissement et pas encore de "Brest" tombe des gradins pour un second rappel espéré par tout le public. Il sera entendu puisque Christophe reviendra nous jouer 2 titres du dernier album, "La vie sentimentale" et "Nous sommes" avec de nouveau de superbes chœurs des musiciens. Ce 2ème rappel se jouera devant un public debout et qui tombera à la renverse sur "Brest" , qui est pour moi une des plus belles chansons du répertoire français de ces 15 dernières années. Rarement un chanteur aura aussi bien écrit et chanté sa ville.



Entre les chansons, Miossec aura été peu bavard. Il répondra "Merci Monsieur" à mes "Merci Christophe", il évoquera une chanson gaie avant "On Meurt" et Ouai Le NOOOOORD ? sous les applaudissements nourris de la salle. Dans "Après le bonheur" , Miossec chante " Comment il s'attrape, comment il se reprend ? Le bonheur quand il s'échappe, est-ce que c'est pour longtemps ? " Je répondrais qu'il s'attrape entre autres dans tous ces petits moments de Bonheur de la vie, comme lors de cette heure 45 de concert à Mons en Baroeul vendredi dernier.



Merci Christophe pour ce merveilleux concert ou l'on est ici musicalement plus proche de la tournée "Chansons ordinaires" avec les Santa - Cruz avec un son plus "rock" sur lequel votre voix un peu éraillé passe très bien . Vous formez désormais un quatuor explosif avec vos musiciens et on ressent une réelle complicité entre vous qui fait plaisir à voir. Merci à la Team Miossec de m'avoir conseillé de monter en gradin pour avoir un meilleur son, il était excellent. Et bravo également aux techniciens pour les superbes éclairages et jeux de lumières que l'on distingue mieux de plus loin. Merci de m'avoir reçu quelques minutes après le concert avec vos musiciens pour des échanges toujours très intéressants autour de la musique. Et pour finir et pour répondre à la question que vous posez dans "Après le bonheur" :" Comment il se reprend ? Et quand il s'échappe, est-ce que c'est pour longtemps ? Je répondrais qu'il se reprend en revenant vous voir sur scène, vous et d'autres artistes qui nous donnaient tant de plaisir et ce le plus vite possible, et pourquoi pas dès le 23 novembre à Dison près de Liége ? Bonne fin de tournée à toute la team Miossec, et comme le dirait Valérie Trierweiler, "Merci pour ce moment". Et j'y ajouterai : "Pour ce merveilleux moment" et "cet énorme concert !




Miossec : les dernières chroniques concerts

Miossec en concert

Miossec par Samuel Charon
File 7, Magny Le Hongre, le 21/03/2015
Tous les titres des chansons de Miossec sont utilisés pour conter une histoire qui colle à l'actu. "Regarde un peu la France" pourrait tonner l'assistant parlementaire de... La suite

Miossec + Fiodor Dream Dog en concert

Miossec + Fiodor Dream Dog par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/11/2014
Précédé sur scène par une efficace prestation en solo de l'excellente Fiodor Dream Dog en première partie, Miossec a donné un bon concert pour ses fans clermontois à la Coopé,... La suite

Les Francofolies de La Rochelle 2014 : Miossec en concert

Les Francofolies de La Rochelle 2014 : Miossec par Lebonair
La Coursive-Grand Théâtre, La Rochelle, le 12/07/2014
Après la très chouette prestation de 60 minutes offerte par Les Innocents en première partie, nous attendons maintenant la star de la soirée et qui représentera pour nous un... La suite

Miossec en concert

Miossec par Ysabel
Théatre des Salins, Martigues, le 06/05/2014
Plus qu'un plaisir ... Et il est même double : Retrouver Miossec Live bien sûr, mais aussi ce cher Théâtre des Salins que je n'ai pas vu depuis longtemps. Scène ouverte et... La suite