Accueil Chronique de concert Ash + Horfield Sport Center
Jeudi 2 décembre 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Ash + Horfield Sport Center

la Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand 8 novembre 2001

Critique écrite le par

En première partie du groupe Ash, les gentils organisateurs stéphanois du Horfield Sport Center sont bien décidés à nous faire exécuter quelques exercices avec nos jambes et nos cervicales (ou ce qu'il en reste). Ils sont censés jouer de la power pop mais, au début, c'est un peu "mou du genou". Pas étonnant que les Verts végètent en division 2, s'ils n'ont que ça pour les aiguillonner... Certaines chansons rappellent le style de Ash, ils ne sont donc pas victimes d'une erreur de programmation. C'est la voix du chanteur qui me semble un peu timide par rapport aux instruments. C'est d'ailleurs sur un titre instrumental, "Western", que le concert décolle réellement. La guitare évoque quelque peu les musiques de westerns précédant une bagarre dans un saloon mal famé. Mais ce n'est pas du Ennio Morriconne : la guitare est sursaturée, l'atmosphère est urbaine, tendue. Le son des stéphanois fait penser à celui de Virago. Par la suite, le trio reprend pied au plancher un titre du groupe français Welcome To Julian. Leur version est enthousiasmante et provoque des réactions réjouies du public. Le concert se termine dans la même veine. Après un petit passage à vide en début de match, les Horfield Sport Center se sont magnifiquement ressaisis et ont terrassé leurs adversaires !

Les quatre irlandais de Ash viennent à peine d'arriver sur scène et l'on sent déjà qu'on va passer une soirée agitée. Le logo de l'album orne le fond de scène, c'est beau comme une pochette d'Iron Maiden... Tim Wheeler compense sa petite taille par un look de star et une Flying V qu'il malmènera bien ostensiblement pendant tout le concert. Avec sa belle gueule et ses attitudes de poseur, je pense qu'il ne doit pas connaître la misère sexuelle si bien décrite par notre ami Michel Houellebecq. "Free all angels", le dernier album de Ash, est globalement assez éprouvant, en particulier les slows sirupeux aux mélodies archi faciles. Conscients du problème, en concert, les musiciens du groupe irlandais ne jouent presque pas de ballades, montent le son et sonnent plus agressifs. On pourrait même dire qu'il y a une belle bande de bourrins sur scène mais, même s'ils ne font pas dans la dentelle, ils assurent le spectacle et font bouger le public, c'est déjà pas mal ! Ash dégage en effet une énergie communicative qui passe bien auprès des gens présents. Le "slow" avec un sample de Scott Walker est absolument terrifiant, mais, "Kung fu" rattrape la faute en provoquant un bon vieux pogo. Eric Cantona n'avait pas apprécié la pochette de ce single où on le voyait corriger un crétin xénophobe fan de Crystal Palace. Cette chanson est une des meilleures chansons de Ash et un des plus beaux gestes d'Eric. Ce dernier aurait dû être décoré par la Fifa pour lutte contre le hooliganisme au lieu d'être suspendu 6 mois par ces grabataires incompétents.
Le public de fans de power pop est reparti ravi par ce concert, j'ai passé une soirée assez sympa, mais j'attends avec impatience le concert des White Stripes et des Von Bondies qui devrait être d'un autre niveau. Les irlandais présents, quant à eux, ont bu une quantité de bière hallucinante. C'est une coutume locale : hommes, femmes, jeunes, vieux, tout le monde boit dans une atmosphère conviviale, puis on sort le drapeau et on hurle des "Come on motherfuckers !" sous le pied de micro. Sacrés irlandais !

Ash : les dernières chroniques concerts

Ash par Aurel.
The Zodiac - OXFORD, le 01/03/2004
Le prochain album ne sort qu'en mai, un rodage des nouveaux titres était donc de mise. Dernière date d'une mini tournée d'une demi - douzaine de dates uniquement en Angleterre, Ash s'offre donc un petit échauffement ce soir dans la salle du Zodiac remplie a bloc, et...chauffée à blanc ! Girl from Mars ouvre le bal, et permet à l'audience de... La suite

Festival International de Benicassim par Pierre
Benicassim, Espagne, le 06/08/2004
Jeudi 5 Aout : Apres une journée de voyage, nous y voila : plantage de tente, récup du bracelet et plage. On ( Sabine mon accompagnatrice et moi ) va sur le site vers 20h30 pour la soirée d'ouverture. Mon premier concert à Benica sera The Sunday Drivers, groupe que je ne connaissais pas. Si mes souvenirs, ce sont des espagnols qui chantent en... La suite

ASH par rougebleu
Paradiso, Amsterdam, le 07/02/2002
Le Paradiso à Amsterdam est une très belle salle, peu impressionante, tout le contraire de Bercy. C'est une ancienne église amenagée en salle de concert de taille moyenne avec un bar au fond.. où ils servent de tout.. Nous sommes en Hollande, les gens sont tolérants et decontractés, donc pas de grille ni de service d'ordre entre la scène et le... La suite

Ash par
Olympic Nantes, le 05/12/1998
Je ne me suis toujours pas remis de ce concert, meme 10 mois apres j'en reve encore. C'est un groupe qui me retourne et me retourne et me retourne. L'arrivée de'une certaine Charlotte amène au groupe une touche de soft appreciable.Ce concert restara marqué jusqu'a la fin de mes jours, j'en mouille encore ma culotte. La suite

HORSFIELD : les dernières chroniques concerts

Horsfield par metal@concertandco
Bistroy - Lyon, le 06/06/2001
Petit concert du groupe stéphanois Horsfield à l'occasion de la tournée suivant la sortie de leur premier album. Leur musique : du noisy rock. Le trio guitare+chant, basse, batterie (et samples) est simple mais efficace. A une bonne maîtrise technique s'ajoute de bonnes mélodies et un rythme intéressant. Seul bémol que je poserais, la voix du... La suite

la Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

Natalie Bergman en concert

Natalie Bergman par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 21/11/2021
Dimanche... Comme l'a si bien chanté Bertrand Belin avec les Liminanas, on ne peut pas dire que ce soit la journée la plus facile de la semaine, surtout quand on est au mois de... La suite

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat en concert

Arthur Satan + Bryan's Magic Tears (15 ans de Born Bad Records) + Heimat par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 18/11/2021
Mais c'était quoi cette soirée de déglingos avec Arthur Satan et Bryan's Magic Tears à La Coopé puis avec Heimat dans un squat punk que l'on ne nommera pas ? On s'attendait à... La suite

Thurston Moore Group + Jerusalem In My Heart en concert

Thurston Moore Group + Jerusalem In My Heart par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 08/11/2021
Ça fait un bail qu'on est fan de Sonic Youth (vu pour la première fois en 1999 au Transbordeur de Lyon puis lors de festivals à Paris, Belfort ou encore Saint-Malo) et de... La suite

Johnny Mafia (feat. Johnnie Carwash) + We Hate You Please Die en concert

Johnny Mafia (feat. Johnnie Carwash) + We Hate You Please Die par Pierre Andrieu
La Coopérative de mai, Clermont-Ferrand, le 06/11/2021
Ça aurait pu être un samedi soir un peu morne, voire glauque, de vacances de la Toussaint, et puis grâce aux concerts de Johnny Mafia et We Hate You Please Die à La Coopé, ce 6... La suite