Accueil Chronique de concert Bad Religion
Dimanche 5 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bad Religion

Elysée Montmarte - Paris 20 mai 2004

Critique écrite le par

Je ne suis pas un fan inconditionnel de bad religion, et ce concert m'a conforté dans l'idée que leurs chansons punk-rock tiennent bien la route mais sans être transcendantes ni sur cd ni en live. Alors pourquoi quatre étoile ? Pour une ambiance, pour le plus grand pogo que j'ai jamais vu (la moitié de la salle) et le plus intensif aussi, pour ce concert ou pour la première fois j'ai slammé, pour les 3 chanceux qui ont réussi leur stage-diving...et une pensée pour le couillon qui a grimpé sur le pilier pour sauter dans la fosse, ce qui n'a pas du tt du tt plus aux vigiles a qui il n'oébissait pas...ca a du faire mal...
bref ce concert pour les fans, il était énorme, pour les autres comme moi qui ne connaissaient que peu de choses de bad religion, les papy du punk (20 ans deja !), c'était énorme aussi.
d'ailleurs le groupe a paru abasourdi de l'accueil incoryable qui lui etait reservé, eux qui nous disait qu'il n'étaient pas revenu en france parcke personne ne semblait en avoir envie...ils ont promi de revenir très vite..."it's the best concert we ever done in paris, you're the best public of this tour, amazing..."
au niveau des premières parties, on a eu droit a dorothée sanchez un groupe punk-rock francais, sympa, respect pour le guitariste de droite qui continuait a jouer alors qu'une corde était foutue, bravo pour la vitesse de réaction. Puis ensuite Randy, de la même ecurie que bad religion, moi ca m'a rappelé les white stripes. Dorothée sanchez : début des pogos, c'est gentillet.
Randy : pogos plus importants et plus intensifs. Bad religion : Tuerie pogo.

 Critique écrite le 02 juillet 2004 par pierre


Bad Religion : les dernières chroniques concerts

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle en concert

(mon) Hellfest 2018, 1-3 : Malemort, Bunkum, Bukowski, The Walking Dead Orchestra, Darkenhöld, The Chris Slade Timeline, Sons of Apollo, Celeste, Joan Jett, Meshuggah, Mysticum, Europe, Hollywood Vampires, Bad Religion, Judas Priest, Napalm Death, A Perfect Circle par Philippe
Hellfest, Clisson, le 22/06/2018
"Eh, les copains ! Si on se sortait les doigts avant d'être trop vieux, et si on arrêtait d'aller flâner ici ou là dans des festivals metal, du Sonisphère au Graspop ou au... La suite

Bad Religion en concert

Bad Religion par Fanrem
Bataclan, Paris, le 16/06/2010
Putain, déjà 30 ans au compteur. Les tee-shirts de la boutique sont là pour le rappeler aux plus jeunes. Une vingtaine d'albums, pas moins de 3 Dvd, Bad Religion est un... La suite

Elysée Montmarte - Paris : les dernières chroniques concerts

Les Wampas en concert

Les Wampas par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 01/02/2020
C'est la première fois depuis la réouverture de l'Elysée Montmartre, que Les Wampas revenaient dans cette salle qui les a souvent accueillis depuis leurs débuts en 1983. Et oui,... La suite

Les Wampas en concert

Les Wampas par Philippe
Elysée Montmartre, Paris, le 01/02/2020
"Rimini" est la preuve que les Wampas savent écrire une belle chanson ! Et plus surprenant encore, que Didier Wampas peut chanter juste, et au moins aussi bien que, disons,... La suite

Tiken Jah Fakoly + Mo'Kalamity en concert

Tiken Jah Fakoly + Mo'Kalamity par Lebonair
Elysée Montmartre - Paris , le 15/11/2019
Pour son retour à Paris, Tiken Jah Fakoly a déposé ses valises à L'Elysée Montmartre pour deux concerts les jeudi 14 et vendredi 15 novembre. Cela faisait 15 ans que l'immense... La suite

Tiken Jah Fakoly en concert

Tiken Jah Fakoly par lol
Elysée Montmartre, Paris, le 14/11/2019
Après Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly est le deuxième évangéliste du reggae africain, qui est plus rythmé, plus dansant, plus joyeux que le reggae roots jamaïcain. Il ressemble... La suite