Accueil Chronique de concert Bob Log III
Samedi 4 juillet 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Bob Log III

Bob Log III en concert

Le Molotov, Marseille 23 octobre 2019

Critique écrite le par

On ne peut pas dire qu'il y avait foule en ce soir du 23 octobre, à l'entrée du concert... Il faut dire que ça fait 4 jours qu'il pleuvait à verse, soit au moins deux fois la durée qui suffit à rendre un marseillais dépressif... Et aussi qu'il y avait au moins un autre concert de rock excitant sur le papier, tonight, downtown, à la condition simple, mais assez rare à Marseille, d'être waterproof...


Et pourtant Bob Log III, déjà passé à Marseille (mais jamais vu à ce jour), a une très bonne réputation, à laquelle il n'a pas failli. Déjà parce qu'en bon américain pur jus (he's from Tucson, AZ, folks !), il donne certainement le même show devant 40 personnes (...l'estimation haute de ce soir-là), que devant 40 000...En plus de son accoutrement bien connu, mais quand même très rigolo et pas dénué d'une certaine élégance (costume en satin étoilé, casque doré avec combiné de téléphone intégré), il ne va donc pas mollir sur la blague pendant tout son concert, et notre moral va vite remonter au beau fixe, lui !


En plus de ses vannes incessantes et souvent très drôles (enfin quand on les comprend, il y a un peu de la merde dans le tuyau de son casque, quand même...), il a par exemple apporté de quoi "let's have a toast" tous ensemble, et ceci de deux façons différentes : avec un vrai grille-pain qu'il branche et met en libre public devant lui (pour faire des toasts, CQFD), mais aussi en nous offrant en "tourney general", un champagne douteux qu'il verse dans un canard gonflable du plus bel effet, afin que tout un chacun puisse en boire à sa santé. Breuvage dégueu bien sûr, mais l'intention était amusante et il aurait été très grossier de ne pas y goûter : on frise la communion chrétienne, puisqu'il nous offre au final, du pain et du vin... et une grand-messe de blues lo-fi en bonne et due forme !


Et encore quand on parle de lo-fi, il faut noter qu'il joue parfaitement juste et avec un son tout à fait propre (sauf la voix, volontairement salopée par son bricolage ORL), qu'il tricote comme un malade sur trois guitares différentes (et aucune de poseur), que ses pieds font merveille pour tabasser une grosse caisse et une cymbale avec tambourin, tout en même temps. A l'instar de ce cher Seasick Steve (à qui je penserai plusieurs fois pendant le set), il surjoue donc le côté bricolo, alors que c'est évidemment un pur esthète, un sacré virtuose du bottleneck et du picking... On pense aussi au regretté (et réellement fou, lui...) Hazil Adkins, mais dans une version sous protoxyde d'azote - en plus excité et en beaucoup plus technique, donc.


On a lu sur ce site qu'il jouait toujours la même chanson (mais qu'elle était cool !) : pas entièrement faux c'est sûr, elle n'est jamais ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre, comme disait le poète, selon que Bob Log III monte ou baisse son pétaradomètre... En tout cas on ne s'ennuiera pas un seul instant pendant ces 75 minutes ! Et pour qu'on soit toujours impliqués dans le show, il est vrai qu'il a moult trucs : proposer de gonfler des ballons, pour qu'il puisse les péter ensuite, taper des mains, brandir le poing avec lui, faire des toasts et boire du mousseux donc, ou encore venir se prendre en selfie sur ses genoux... Et puis aussi et surtout, des rythmiques dont beaucoup sont littéralement diaboliques (rappelons que le blues est la musique officielle du diable, surtout en Arizona), qui finissent tôt ou tard par vous posséder au moins jusqu'en haut des guibolles, voire un peu jusqu'au bas-ventre...


Enfin, on constate que vu notre niveau de compréhension de paroles braillées et déformées dans un combiné de téléphone tout en traumatisant une guitare, il est très possible qu'en fait il ait chanté exactement dans la même langue mystérieuse que celle du célèbre bluesman "Petit Frère" de Marseille, celui qui hante les terrasses du Cours Ju' depuis tant d'années... Son rappel et le finale du concert sont musicalement complètement dingues, avec des rythmes et riffs en boucle qui semblent ne jamais devoir s'arrêter : il nous laisse donc rincés et hilares, après une prestation qui a tenu toutes ses promesses. Assurément, ça valait le coup de se faire tremper par une averse de flotte, en échange d'une telle tornade de bonnes vibrations ! See you next time, crazy dude !




Bob Log III : les dernières chroniques concerts

Bob Log III + Andrew Collberg + Otherly Love + The Pork Torta (We Got Cactus Tour 2013) en concert

Bob Log III + Andrew Collberg + Otherly Love + The Pork Torta (We Got Cactus Tour 2013) par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 08/10/2013
Du 1er au 12 octobre 2013, le très rock 'n roll festival itinérant We Got Cactus Tour a permis au public français de voir en live cinq groupes de Tucson, Arizona - Acorn... La suite

The Experimental Tropic Blues Band + Bob Log III en concert

The Experimental Tropic Blues Band + Bob Log III par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 05/06/2012
Du rock 'n roll hystérique, du blues qui colle, des Belges énervés et en grande forme (The Experimental Tropic Blues Band), un Américain obsédé toujours savoureux en live même si... La suite

Bob Log III + The Barbed Wire Brothers en concert

Bob Log III + The Barbed Wire Brothers par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 07/10/2009
"Yeepeeaahhh !!!", une sacrée soirée dédiée aux fans de country blues rock ‘n roll bien bouseux avec The Barbed Wire Brothers (de Clermont-Fd, la capitale du rock selon... La suite

Jon spencer blues explosion + Soledad Brothers + Bob Log 3 par Eric le hautboïste
La Mirona - Gérone (Espagne), le 27/03/2004
Oh putain !!!! (A lire avec l'accent du Sud). Ca faisait la 4 ème fois que je voyais Jon spencer et ses accolytes mais là ... Dans le cadre du superbe blackmusic festival qui a eut lieu dans 3 villes espagnoles dont Gerone et sa salle "La mirona", la soirée accueillait Bob Log 3, The soledad Brothers et le resusciteur du rock'n roll alias Jon... La suite

Le Molotov, Marseille : les dernières chroniques concerts

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand en concert

Mars Red Sky + Avee Mana + Claude Fernand par Pipoulem
Leda Atomica Musique (L.A.M) puis Molotov, Marseille, le 07/03/2020
Samedi soir, il y a beaucoup de concerts, difficile de faire un choix mais il faut bien. Soirée pleine de contrastes. Claude Fernand Je commence par le LAM, avec Claude... La suite

Tamaryn + Some Ember en concert

Tamaryn + Some Ember par Sami
Le Molotov, Marseille, le 28/01/2020
Il fallait se motiver un mardi avec un mistral décourageant pour aller au Molotov, mais comme souvent on n'est pas déçu du déplacement. La salle n'est pas blindée mais... La suite

Sirius Void + Sovox en concert

Sirius Void + Sovox par pirlouiiiit
Molotov, Marseille, le 03/01/2020
Et dire que j'ai failli ne pas aller au Molotov ce soir ... A la base c'est quand j'avais vu que le Pinguin risquait fort d'y aller pour voir les turcs de Umut Adan que je... La suite

The Blank Tapes - les Tchoquers en concert

The Blank Tapes - les Tchoquers par Pascaloo
Le Molotov - Marseille, le 08/12/2019
Alors pour bien finir le weekend et commencer une nouvelle semaine avec des étoiles plein la tête, quoi de mieux qu'un bon concert un dimanche soir au Molotov ? Et ça tombe bien,... La suite