Accueil Chronique de concert Christina Antipa + Leopold Skin + June Madrona
Lundi 18 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Christina Antipa + Leopold Skin + June Madrona

Christina Antipa + Leopold Skin + June Madrona en concert

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand 18 mai 2010

Critique écrite le par





Réunion improvisée d'une secte de hippies en goguette à Clermont-Ferrand ? Soirée pour préparer une randonnée escalade dans le Parc Régional des Volcans d'Auvergne ? Meeting de la chorale d'une église évangéliste ? Gala de boys scouts straight edge ? Non, pas du tout ! Plutôt un concert folk rock au Rat Pack à Clermont-Ferrand avec deux pensionnaires américains du label français Waterhouse Records, les très " folk bucolique " Christina Antipa et June Madrona, avec en supplément de grand luxe, une prestation de Leopold Skin (de Kütu Folk Records) en version pop mâtinée de rock psyché...





Christina Antipa

Dès le début du très beau set de Christina Antipa (qui officie à la guitare et au chant), l'on se dit que la jeune femme, son bassiste, son batteur et sa choriste occasionnels (de June Madrona) ne vont pas nous donner envie de boire des litres d'alcool et de faire une bringue de tous les diables... Cela tombe bien, c'est mardi soir, on revient au Rat Pack après une longue pause provoquée par une programmation beaucoup moins fournie et on est ok pour passer une soirée intimiste et tranquille. Et bien, on sera servi au delà de nos espérances ! Christina Antipa et ses musiciens ont deux de tension, ils sont gentils, souriants et contents d'être là... Nous aussi. Mais attention, ce spectacle extrêmement soft, sobre et anti rock 'n roll pourrait donner une irrépressible envie de fumer du crack à un rocker particulièrement énervé ! Qu'importe, le quasi sosie de Laura Ingalls dans " La petite maison dans la prairie " qu'est la douce Christina a plus d'un atout dans son jeu : une voix tout simplement bouleversante (on pense à Paula Frazer, Hope Sandoval, Alela Diane et Cat Power), des chansons fantastiques et un contact aussi agréable que simple avec le public. Quel choc mes amis ! Avec trois bouts de ficelle - une guitare, un micro, une basse, parfois une batterie, des chœurs ou un tambourin - Christina Antipa va à l'essentiel, sidérant littéralement l'auditeur par la beauté des ses compositions country folk pop. Une très belle découverte !






Leopold Skin

Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Leopold Skin de nous impressionner avec sa prestation entre pop élégiaque et rock psychédélique. Habité par ses chansons magiques (car bien écrites, truffées de mélodies belles à pleurer et bénéficiant d'arrangements audacieux), Damien de Leopold Skin est, en plus, accompagné par un groupe de rêve qui fait décoller l'ensemble vers les étoiles filantes : Oliver de Garciaphone, simplement parfait à la batterie, François de St Augustine à la Lapsteel Guitar, aux chœurs et à la guitare stratosphérique, Christophe Adam, à la basse discrète mais bienvenue, et Emilie de Pastry Case, aux douces vocalises. On se répète sans doute un petit peu par rapport à nos dernières chroniques enthousiastes du Monsieur mais sur scène, c'est juste la très grande classe. Les nouveaux titres de Leopold Skin - qui garniront bientôt son très attendu nouvel album enregistré en groupe, prévu pour l'automne 2010 - sont en effet de pures merveilles. A la fois émouvants, planants, trippants, oniriques et soniques (très très belles montées de guitares distordues !), ces chansons composées d'une plume aussi légère qu'inspirée emportent tout sur leur passage. Et l'on reste comme orphelin quand le concert prend fin, bien trop tôt... Vivement l'album !





June Madrona

Après cet intermède psyché rock aérien, la soirée se termine façon hippie avec le set débranché de June Madrona, qui jouera devant un public assis en tailleur ou accroupis, comme à l'église ou chez les scouts. Le principal soucis de ce trio de jeunes gens biens sous tous rapports n'est pas d'impressionner par des tenues vestimentaires super hype : le trio est habillé en sportswear (quel gros mot !) incroyablement laid et risible (chaussures de randonnée, bonnet, bermuda moulant, t- shirt de chez Decathlon USA, Jean's Pantashop avec ourlets énormes... ). C'est une véritable horreur à regarder, pas sexy pour un sou et, pour couronner le tout, les discours un peu bien pensants entre les morceaux sont un peu longuets ! Cela pourrait tout à fait donner envie à un rocker hystérique de mettre fin à ses jours - on allait oublier, les musiciens boivent de grands verres... d'eau plate ! c'est la vérité vraie ! -... mais l'essentiel est pourtant là : ce groupe sait écrire des morceaux qui maintiennent l'attention à un niveau élevé, et maitrise à la perfection l'art de les jouer sur scène avec une foi communicative. Guitare sèche bien roots, divin banjo, violoncelle tire larmes, chœurs angéliques et grosse caisse minimaliste suffisent à habiller les titres mélancoliques ou gais comme des pinsons de June Madrona. Ce qui pourrait ressembler au premier abord à un spectacle de patronage se révèle donc au fil des minutes être un putain de bon concert de hippie cool. Autre bon point, le trio américain sait faire participer le public (aux chœurs ou aux verres remplis d'eau... ) à ses petits bouts de vie mis en musique, ce qui ne gâche rien bien sûr. Basé à Olympia, état de Washington, June Madrona, qui est actuellement en tournée européenne, est à voir sur scène, si on aime la folk très intimiste et super sobre.

Merci au Rat Pack et à son patron, pas exactement hippie, d'avoir accueilli cette très belle soirée, qui a provoqué chez nous le puissant désir de partir en randonnée dans les montagnes du Massif Central ! Avec du folk rock psyché en bande son.




Liens : www.myspace.com/christinaantipa, www.myspace.com/waterhouserecords, www.myspace.com/junemadrona, www.myspace.com/leopoldskin, www.myspace.com/kutufolkrecords.

Leopold Skin : les dernières chroniques concerts

Evening Hymns + Leopold Skin + Summer camp en concert

Evening Hymns + Leopold Skin + Summer camp par Pierre Andrieu
Point Ephémère, Paris, le 14/09/2010
Soirée BimBamBoom plutôt réussie au Point Éphémère à Paris, avec à l'affiche la très belle folk rock pop de Leopold Skin, l'excellentissime duo folk canadien Evening Hymns et... La suite

Frànçois & The Atlas Mountains  + Leopold Skin en concert

Frànçois & The Atlas Mountains + Leopold Skin par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 13/02/2010
Ahhh, la réjouissante soirée pop folk world que voilà ! Au programme, deux excellents groupes : Leopold Skin, en première partie, et Frànçois & The Atlas Mountains, en tête... La suite

The Delano Orchestra + Leopold Skin + St. Augustine + Pastry Case en concert

The Delano Orchestra + Leopold Skin + St. Augustine + Pastry Case par Pierre Andrieu
La Coopérative de Mai, Clermont-Ferrand, le 19/09/2009
Nuit magiiiiique dans les murs de la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand avec les concerts des artistes du label Kutu Folk, St. Augustine, Leopold Skin, Pastry Case et The... La suite

Leopold Skin, St Augustine, Zak Laughed (Fête de la Musique 2009) en concert

Leopold Skin, St Augustine, Zak Laughed (Fête de la Musique 2009) par Pierre Andrieu
Eglise de Montferrand, le 21/06/2009
Superbe initiative que cette fête de la musique sans électricité à Montferrand intitulée "Village Acoustique" : avec nombres d'artistes débranchés animant les très pittoresques... La suite

Le Rat Pack, Clermont-Ferrand : les dernières chroniques concerts

The Experimental Tropic Blues Band + Bob Log III en concert

The Experimental Tropic Blues Band + Bob Log III par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 05/06/2012
Du rock 'n roll hystérique, du blues qui colle, des Belges énervés et en grande forme (The Experimental Tropic Blues Band), un Américain obsédé toujours savoureux en live même si... La suite

French Cowboy en concert

French Cowboy par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 29/07/2010
Sur la route pour rejoindre un festival ayant lieu en Ardèche - début officiel d'une longue tournée passant également par La Route du Rock et Rock en Seine, avant de se... La suite

Scary Mansion + Niandra Lades en concert

Scary Mansion + Niandra Lades par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 20/02/2010
Encore une belle affiche au Rat Pack, à Clermont-Ferrand, avec, cette fois, les Auvergnats de Niandra Lades, habitués du lieu, et les New Yorkais de Scary Mansion, qui... La suite

Turner Cody + James Levy + St Augustine en concert

Turner Cody + James Levy + St Augustine par Pierre Andrieu
Le Rat Pack, Clermont-Ferrand, le 18/02/2010
Si l'on ajoute St Augustine + James Levy + Turner Cody, on obtient une très prenante soirée songwriter folk pop blues au Rat Pack à Clermont-Ferrand... C'est aussi simple que cela,... La suite