Accueil Chronique de concert Eddie and the Hot Rods - Supertwist - The Inmates
Mercredi 16 juin 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Eddie and the Hot Rods - Supertwist - The Inmates

Le Brise Glace - Annecy 6 avril 2002

Critique écrite le par

J'arrive au Brise Glace sur les chapeaux de roue pour ne rien manquer d'une double affiche réunissant deux figures légendaires du pub-rock anglais. Plutôt ancré dans l'actualité que dans le passé je ne suis pas un grand consommateur de rock'n roll mais je ne manque néanmoins jamais une occasion de compléter ma culture musicale.
Côtoyer de près les dernières légendes vivantes du rock est une chance qui ne durera pas éternellement.

En grimpant les marches du Brise Glace je suis rapidement confronté à un embouteillage humain très inhabituel. On m'apprend que les Eddie and the Hot Rods ne sont pas montés dans l'avion et qu'ils se sont décommandés au dernier moment (17h00 !).
A 21h00, heure où débute habituellement la première partie, le groupe remplaçant est en train d'effectuer sa balance tandis que le public est entassé autour du bar.
Autant dire qu'il règne une certaine tension. D'ailleurs les premiers déçus se manifestent déjà, visiblement Eddie and the Hot Rods avaient son lot de supporter.
Il faut dire qu'avec un chanteur énervé et radical (Barrie Masters) ayant même officié dans The Inmates durant une période on a sûrement raté quelque chose d'exceptionnel. Avec une telle affiche il y avait du boeuf dans l'air !
Heureusement l'équipage de l'insubmersible est efficace et finalement la soirée débutera avec seulement 15 minutes de retard. Chez nous on appelle ça le quart d'heure savoyard.

C'est rideaux fermés que les premiers rugissements rock'n' roll se font sauvagement entendre avant de dévoiler le groupe remplaçant : Supertwist. Ce trio régional, a la lourde tâche de calmer les déçus de l'absence d'Eddie and the Hot Rods.



Chrystobale, chant/guitare et également membre de De la Vega (et de plusieurs autres formations), nous distille un rock sobre, percutant et efficace. Il est épaulé par deux membres des inimitables Bubble Plastic : Banban à la batterie et Mc Oncle à la basse.



J'avoue que c'est plutôt surprenant de voir officier ces deux compères dans un style assez éloigné de leur alien pop déjantée. Malgré quelques problèmes de pédales défaillantes le groupe s'en sort honorablement, Christobale n'hésitant pas à jouer de son physique et de son humour pour conquérir le public. Pour l'humour il est parfois rejoint par les deux "Bubble" qui semblent oublier qu'ils ont en face d'eux un public de rocker. Après quelques derniers morceaux bien relevés Supertwist conclura brillament son set par une présentation des musiciens : Eddie au chant, Hot à la batterie et Rods à la basse. Qui a dit qu'il y avait des absents ?

L'entrée sur scène des Inmates rassure tout le monde, le groupe est bien là et au complet. Bikers, rockers, cuirs, jeans usagés et santiags ont rejoint la fosse pour une grande célébration du rock. D'emblée je suis impressionné par le physique imposant de Bill Hurley le chanteur.



Je ne pense pas que ce soir un allumé décide d'aller lui chercher des noises, à moins qu'il n'ait vraiment besoin d'une bonne séance de chirurgie esthétique. Rassurons nous, Bill est là pour chanter et d'ailleurs au niveau du chant nous sommes servis. Quelle voix !, chaque mot vient m'envelopper et résonner dans tout mon corps. J'ai rarement vu une telle puissance, un tel coffre. Cet organe vocal ressemble plus à celui d'un ogre qu'à celui d'un
être humain. Je suis complètement subjugué par cette voix, probablement une des plus belles que le rock'n roll nous ait offert.



Musicalement le groupe nous sert d'excellents titres de Rock'n' Roll et de R&B. 25 ans passés à écumer les tavernes ça rode un groupe et la rythmique est vraiment d'une efficacité redoutable. Ils n'ont absolument rien à envier aux célèbres Dr Feelgood.



Sur scène le spectacle est là, le chanteur joue avec son pied de micro, prend des attitudes bien rock tandis que le guitariste Peter Gunn nous gratifie de quelques solos incisifs.



Ah quel son fabuleux ces amplis et guitares !. Un magnifique jeu de lumières vient agréablement enrober le tout et me facilite considérablement le travail de prise de vues.



Ce soir c'est la fête aux photographes et je jubile d'excitation. L'ambiance dans la fosse est intense, conviviale et tout le monde participe à cette célébration. Ici et là je reconnais quelques reprises, "Back in the USSR" des Beatles et "Street fighting man" des Rolling Stones.



Finalement après plusieurs litres de sueurs déversés et de nombreux rappels le groupe nous tire sa révérence, laissant son public comblé de bonheur.



Avant de partir un petit détour par les coulisses pour une séance photo me révéla que les groupes ont des personnalités forts sympathiques et très accessibles. Avec ce concert Les Inmates nous ont prouvé qu'il pouvait être bon de vieillir. Le rock'n roll n'est pas mort, faites le savoir !

 Critique écrite le 14 avril 2002 par Iguana


Eddie & The Hot Rods : les dernières chroniques concerts

Eddie and the Hots Rods/Nine Below Zero/Dr.Feelgood en concert

Eddie and the Hots Rods/Nine Below Zero/Dr.Feelgood par Jorma
L'Usine - Istres, le 20/10/2012
Soirée des légendes du pub rock ce soir à Istres, avec pas moins qu'Eddie and the Hots Rods, Nine Below Zero et Dr Feelgood. Mazette, sur le papier, excusez du peu ! Alors oui, sur... La suite

Eddie & The Hot Rods par Dave
SECRET PLACE - ST JEAN DE VEDAS, le 19/08/2016
Ce live d'Eddie & The Hot Rods m'a rappelé ma jeunesse dans les pub rock de Paname. Ce groupe incontournable, comme Doctor Feelgood ou Nine Below Zero, fait partie de ceux que j'ai vu le plus souvent en concert. Pas de fioritures, pas de "guitar hero", mais un rock bien énervé comme j'ai toujours aimé et que l'on ne voit plus aujourd'hui. A pas... La suite

Eddie & The Hot Rods par big smelly toe
Marseille - Poste à Galène, le 03/10/2004
Excellent concert au Poste à Galène, ce dimanche pour voir un des groupes les plus connus du pub rock anglais, Eddie & The Hot Rods, qui continuent de tourner depuis maintenant presque 30 ans (ils se sont formés en 1975). Malheureusement pas plus de 50 personnes, pour la majorité des quadras, étaient là. Le concert commence, il semblerait... La suite

Le Brise Glace - Annecy : les dernières chroniques concerts

apple jelly par Bardet Pauline
brise glace ANNECY, le 13/05/2009
Franchement c'est la deuxième année que l'on va les voir avec notre lycée et ils sont vraiment géniaux !!! rien à dire ne changez rien surtout les gars ! BISOUS à vous 4 et surtout à "FKJ" t'es le meilleur ;) j'espère pouvoir vous revoir bientôt pour un prochain concert ! La suite

Caravan Palace par Christian
Le Brise Glace Annecy, le 18/12/2008
Royal !!! Mais comment ne pas aimer ces artistes ? ça envoie, c'est dansant, de 20 à 50 ans on se régale, merci merci et encore merci. Si vous ne connaissez pas, précipitez vous !!! La suite

Bidry Nam Nam par David
Brise glace - ANNECY , le 13/05/2006
J'ai été bluffé par leur maitrise des platines et l'étonnante variété de leurs sons ! Un set de toute beauté suivi d'un free style ( improvisation...) décapant ! Un groupe à ne pas manquer ! La suite

Kent par JEAN CHRISTOPHE
Le brise glace, Annecy, le 22/10/2005
Nostagie... Betsy Party, yeah yeah yeah... hurlé à fond les gamelles dans les rues de Ceyzeriat-Ain-La capitale du Rock dans l'Ain en 1978.. Et oui... Il y avait aussi les Clash-White riot-....Bref les années punks... 1977 et 1978... Ensuite on s'est calmé... Place aux jeunes... Une mode passe, les disques restent... Et Kent dans tout ça...... La suite