Accueil Chronique de concert Everlast
Dimanche 24 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Everlast

Everlast en concert

Nouveau Casino 27 mars 2012

Critique écrite le par




" Au fil de ma carrière, j'ai essayé un paquet de style. Le prochain, ce sera le punk. " De ses débuts au sein du collectif Rhyme Syndicate d'Ice-T, à son dernier album solo en date, Songs Of The Ungrateful Living, en passant par son succès international avec House of Pain, au début des années 90, grâce à l'hymne rap Jump Around, Erik Schrody alias Everlast a en effet usé sa voix et sa guitare sur plusieurs genres musicaux. Pour son concert de mardi dernier, au Nouveau Casino, l'homme, plus enrobé et tatoué qu'à ses débuts, affichant fièrement barbe et cheveux blancs, avait une fois de plus joué la carte du changement.

Seulement accompagné d'un guitariste, celui qui tombe les verres de whiskey en concert comme d'autres les bouteilles d'eau, présentait en effet un show acoustique, sans basse, batterie, ni DJ. Un choix surprenant qu'il justifiait comme suit : " j'avais envie de jouer mes titres tels que je les écrit, avec ma voix et une guitare. " Une fois la nouveauté digérée (on regrette parfois la rythmique), et malgré les quelques couacs de son accompagnateur, force était de constater que l'acoustique sied bien à l'œuvre du rappeur-folksinger américain (lui se dit surtout Irlandais). Dénuée de ses atours rythmiques, sa musique, mise à nue, permet en effet de prendre toute la mesure des textes du bonhomme. Et de profiter d'une voix magnifique, éraillée pour notre bonheur par des années d'excès.

Et la setlist coulait de source. Disposant désormais d'un beau bagage discographique, Everlast a compilé pour l'occasion un digest de sa carrière solo (Forever Everlasting mis à part), en mettant quand même l'accent sur son dernier opus, qui lançait le show (Long At All, Gone For Good, Little Miss America). Seuls manquaient les titres les plus rap du bonhomme, forcément peu adaptés à une formation guitares-voix. Au fil du concert apparaissaient ainsi Today (Watch Me Shine), Black Coffee, Soul Music, What It's Like, Ends (pas prévu au départ, mais joué sur réclamation du public) ou encore Put Your Lights On.
Au fil de la soirée (et des verres), Everlast se déridait et parsemait son set d'anecdotes sur la genèse de ses morceaux, dont une sur un titre country écrit pour Snoop Dogg, My Medicine. Avantage de l'acoustique, il se faisait également plaisir au fil de reprises de Bill Withers et Jane's Addiction.

Face à lui, le public, même clairsemé, adhérait à la formation acoustique et à la sélection de titres. Et la ferveur de ce dernier lui permettait de décrocher deux rappels, et une promesse du sieur Schrody : revenir dès cet été à Paris, avec un autre artiste à l'identité restée secrète. Qui sait, peut-être jouera-t-il du punk ?


Setlist :

Long At all
Gone For Good
Little Miss America
Friend
Today (Watch Me Shine)
White Trash Beautiful
Long Time
The Crown
Black Coffee
Soul Music
Grandma's Hands (reprise de Bill Withers)
My Medicine (texte écrit pour Snoop Dogg)
Black Jesus
What It's Like

(1er rappel)

Sixty-five Roses
Folsom Prison Blues (reprise de Johnny Cash)
Jane Says (reprise de Jane's Addiction)
Ends
Lonely Road
Put Your Lights On

(2e rappel)

Stone In My Hand
Love For Real

Everlast : les dernières chroniques concerts

everlast par franck
l'ancienne belgique/Bruxelles, le 18/04/2001
Everlast est vraiment un phénomène : le deuxième opus solo de l'ancien DJ chanteur des Houses of pain est un plaisir à écouter sur scène.Everlast réusit une fusion parfaite entre la soul, le hip-hop et même le blues.En effet, il confirme sur scène ses talents de guitariste accoustique, de chanteur avec cette voix terriblement mais superbement... La suite

Everlast+Bush+HOLE par Koki&Riky
Le Zenith, le 22/06/1999
En ce ki concerne Everlast c'etait du gros caca.Bush etait top!...lolet nous a bien chauffe avec un "swallowed" tres pogotant!En ce ki concerne Hole, une tres bonne performance de chak membre du groupe surtout le guitariste ki devait combler les alléas de courtney avec le public(elle n arretait pas de les faire monter sur scene).Bref, un show... La suite

Nouveau Casino : les dernières chroniques concerts

Clutch  en concert

Clutch par Lebonair
Nouveau Casino, Paris, le 20/06/2014
Avant son passage au festival Hellfest le lendemain à Clisson, le groupe de stoner rock blues américain Clutch est passé par la capitale en ce vendredi soir dans la salle du... La suite

the Gathering en concert

the Gathering par Lebonair
Nouveau Casino - Paris, le 28/11/2013
The Gathering est passé dans nos contrées en cette fin novembre notamment à Lyon,Strasbourg, Lille et à Paris dans la salle du Nouveau Casino quartier Oberkampf ce jeudi 28... La suite

The Congos en concert

The Congos par lol
le Nouveau Casino - Paris, le 16/07/2013
Le reggae Roots est une musique qui se marie avec l'été. C'est quand même plus sympa de voir les Congos sur scène en juillet que sous la neige en novembre. Idéalement , il... La suite

Girls Against Boys  en concert

Girls Against Boys par Lebonair
Le Nouveau Casino, Paris, le 14/05/2013
Le furieux groupe américain Girls Against Boys, combo culte de la scène punk noise rock des années 90, a effectué une tournée en France en mai afin de fêter le 20ème... La suite