Accueil Chronique de concert Finale Class'EuRock : Pup Curl + Red Shines + Ten Watt Transistors + Skhul + Isys + La relève + The Cheerleaders + Rockett Queens + Mademoiselle K + Psy 4 de la Rime
Mercredi 2 décembre 2020 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Finale Class'EuRock : Pup Curl + Red Shines + Ten Watt Transistors + Skhul + Isys + La relève + The Cheerleaders + Rockett Queens + Mademoiselle K + Psy 4 de la Rime

Finale Class'EuRock : Pup Curl + Red Shines + Ten Watt Transistors + Skhul + Isys + La relève + The Cheerleaders + Rockett Queens +  Mademoiselle K + Psy 4 de la Rime   en concert

Parc Jourdan - Aix En Provence 30 mai 2009

Critique écrite le par

Initialement prévue sur 2 jours comme depuis 10 ans, la 19éme finale des Class Eurock's s'est malheureusement vue réduite à une soirée. Période de crise oblige, il y a bien plus lucratif que la culture et la jeunesse. Néanmoins l'association Aix Qui? se veut rassurante et n'est pas prête d'arrêter à œuvrer en faveur de l'accès des jeunes à la culture. En tout cas c'est toujours un spectacle de qualité qui nous est proposé. Ce ne sont pas moins d'une quinzaine de groupes qui se sont enchainés sur l'immense scène, placée dans le parc jourdan dans le centre ville d'Aix. Au rendez vous une programmation vraiment hétéroclite, Rock, Rap, Métal ou encore Funk, il en a vraiment pour tous les gouts.



Après avoir fait une trentaine de tours du parc Jourdan pour trouver l'entrée et rater la prestation des Red Shines. C'est le groupe lauréat du secteur de Salon de Provence, Isys, qui prend le relais. Arrivé tel un dandy, le chanteur du groupe essaie tant bien que mal de motiver les personnes, qui au fur et à mesure, commencent à se rapprocher de la scène. Pour la musique c'est une autre histoire, le groupe débute bien mais lorsque la jeune formation se risque sur une compo toute fraiche le résultat est de suite moins efficace. Il est donc dommage que les cinq musiciens d'Isys aient fini sur ce morceaux...



Par les températures caniculaires qui sévissent actuellement, rien de tel qu'une bonne bière pour s'hydrater, c'est de la buvette que j'observe Ten Watt Transistors. Funk, Puissant et Violet voilà en trois mots ce qu'il résulte du concert. Après les nombreux appels - avec plus ou moins de succès - du chanteur à la foule pour la faire descendre des gradins, ce dernier invite le reste des personnes qui s'entassent dans la fosse à danser sur leur dernier morceau.



La finale des Class Eurock's c'est aussi un échange à travers l'Europe. Kleinstadthelden ainsi que Starcatcher tous deux lauréats des tremplins organisés en Allemagne et au Pays Bas ont littéralement mis le feux à la scène aixoise. D'un tout autre niveau que les groupes qui s'étaient précédemment produits les deux groupes européens auront séduit avec brio le public français. Starcatcher qui clôture le volet groupes européens avec ses solos dignes des plus grands.



Sans transition aucune et après un bref changement de plateau, retour au coeur de la compétition avec le groupe de métal toulonnais, Skhul. Avec une moyenne d'âge de seulement 18 ans c'est une musique d'une maturité impressionnante que nous gratifient les quatre fous furieux. Malgré quelques transitions plus ou moins houleuses le tout est on ne peut plus correcte. En parallèle, l'équipe d'Aix Qui? fini d'installer les derniers éléments décoratifs. Enfin les lumières s'allument ce qui ne fait que rajouter de la puissance à l'ambiance qui peu peu à augmente. Comme chacun des groupes précédents, Skhul remercie son arrangeur (qui les aidaient durant le stage à GAP), le public l'organisation avant de se retirer pour laisser la place à PuP Curl.



Hop, changement de batterie et c'est reparti. Pup Curl nous gratifie d'un savant mélange de métal, funk et hardcore. Lorsque le chanteur ne chante pas, il se retrouve derrière des percussions, ornés d'un drapeau où figure le nom du groupe, sur lesquelles ils martèlent sans ménagement.



La nuit commence à tomber, et le public à se rapprocher. C'est à La Relève de prendre la relève. Seul groupe de Rap en lice pour la final, difficile donc de trouver sa place face à un public majoritairement rock. Cependant il y a le bon et le mauvais rap, et ce soir les deux compères de la Relève ont fait de l'excellent rap. Très bonne ambiance alimentée par l'échange entre le public et le groupe qui chantent ensemble " Cri-Criminels". En peu de temps La Relèveb> aura montré que le Rap avait toute sa place dans la compétition des Class Eurock's.



Changement de style radical avec les 4 punk's des Cheerleaders, malheureusement pas aussi charmantes que celles d'American Pie mais il faut faire avec ce qu'on a. Simple et efficace, en deux mots The Cheerleaders aura retourné le public.



Adrien, le chanteur va même jusqu'à se rendre dans le public pour faire chanter le refrain d'une de leur compo aux quelques personnes qui arrivent à sortir la tête des pogos. Faire ses preuves c'est dur, en 20 minutes ça l'est encore plus mais il semblerait que ça n'ait pas déranger les quatre pompom girls qui ont fourni un spectacle remarquable et surtout remarqué.



Il est maintenant 22h lorsque, Rockett Queens, le dernier groupe, entre sur scène. Menés par Marine, les trois garçons qui l'accompagnent n'ont qu'à bien se tenir. Au rendez vous une voix puissante et enjouée, des riffs de la mort qui tue à l'image de "Kill Me Honey "De suite la différence entre ce groupe et le premier est frappante. De part sa prestance scénique mais aussi l'efficacité de ses compo les Rockett explosent tout sur leur passage. Rien n'a redire le set est carré, le public emballé.



Autant dire de suite qu'entre Rockett Queens et les Cheerleaders la place a été mise haute, très haute. Il ne sera donc pas étonnant si ces deux groupes de qualité se retrouvent sur le podium.

En attendant les résultats, c'est Mademoiselle K, première tête d'affiche de la soirée, qui débarque devant un public trépignant d'impatience. C'est sur le rock déchaîné de " Le vent la fureur" que tout débute. Katerine, la chanteuse, toute de cuire vêtue, lorsqu'elle ne joue pas de sa guitare s'amuse à grimacer, faire des gestes burlesques. Le ton est immédiatement posé, ce soir ça sera iROCKnique. Entre deux histoires les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas. "Cette musique je l'ai faite quand une meuf est venue me voir et m'a dit "Oh putain toi je t ai vu en fête et quand tu bois putain tu y vas à fond, t'es déchirée comme il faut". Alors là mon bassiste à rigolé, et ouais je bois pas d'alcool! Allé cette chanson c'est pour toutes les meufs comme toi, GRAVE(s) ! ". Tout le monde crie pour accueillir "Grave" l'un des titres phares de son dernier album "Jamais la Paix".



En écoutant les paroles, on découvre les talents d'écriture de Mademoiselle K, la fine plume semble aller de paire avec des mélodies très travaillées. Ce dernier prend d'ailleurs forme dans les paroles d'une chanson qui résonne comme un règlement de compte " Ca me vexe ". Toujours accompagné d'une petite phrase sarcastique, le morceau suivant, " Ca sent l'été " est lancé. Tous les bras se lèvent pour accompagner les rythmes enjoués. Le temps d'une chanson le bassiste quitte son instrument pour le remplacer aussi tôt par tambourin, qui lui sert plus de couvre chef que d'autre chose. Voilà seulement la dixième chanson, lorsque Mademoiselle K annonce le grand final. Le groupe donne tout ce qu'il lui reste, Katerine finit son solo par terre, à quatre pattes pendant que le reste du groupe entoure le batteur. Elle brandit sa guitare avant de se révéler pour rejoindre son groupe et saluer une dernière fois la foule. Mademoiselle K s'en va. Tout le monde attend donc qu'elle revienne pour un rappel. Un bref coup d'oeil sur la set list pour voir qu'en effet elle doit revenir pour jouer "Jalouse ".



Mais voilà déjà quelques minutes que le groupe est parti. La scène se rallume, au grand regret des spectateurs ce ne sont pas les membres de la formation qui s'activent sur scène mais les roadies qui préparent le plateau pour recevoir les Psy4. Resté sur sa faim le public est déçu et commence même à huer le pauvre présentateur venu annoncer les résultats de la 19 éme édition des Class Eurock's.

Pendant que les platines se montent et une fois que tout le monde soit plus calme, le verdict tombe. Sans grande surprise The Cheerleaders, Rockett Queens, Pup Curl et Skhul remporte la finale et partiront donc cet été jouer en Europe. Dans le public à chaque annonce de nom ça crie, ça hurle. Indéniablement la qualité l'a remporté pas que les autres groupes étaient mauvais, loin de là, mais c'est quatre là était nettement supérieurs.

L'euphorie (ou la déception) des résultats passée, une partie du public se retire alors qu'une autre s'avance. Changement de style, changement d'auditoire. Au même titre que Mademoiselle K qui ne passionnait pas des masses les rappeurs cette fois il semblerait que ça soit les Psy4 de la rime qui ne passionnent pas les rockeurs. Le parc jourdan est de nouveau plongé dans la pénombre la plus totale. On entend alors des morceaux de discours " Qu'il en soit ainsi ", "Oh nom d'Allah ". En même temps que les basses rugissent dans les amplis, les 3 MC débarquent sur scène. Dans le public c'est effervescence. Dés le début ça envoie fort " Jeunesse France" suivi d' "Au Taquet ". Dans la fosse tous les bras sont levés, ils balancent de haut en bas suivant l'exemple des trois rappeurs sur scène.



Puis un des Psy4 prend enfin la parole, région marseillaise oblige, forcement pour parler de foot; "Bon les gens, on est deuxième du championnat mais on a gagné 4-0 ce match alors on va continuer de faire la fête ensemble ! ". Les deux morceaux qui suivent sont entrecoupés de chansons de Tracy Chapman ou encore Bob Marley.
C'est une ambiance bon enfant qui règne alors dans le parc. Après un message de paix insistant sur le fait qu'il n y a pas de différence entre les noirs, les blancs, les arabes, les chinois, les juifs... Les 3 MC nous font voyager dans "les cités d'or ". Il commence à faire de plus en plus froid, heureusement les Psy4 sont là pour réchauffer l'ambiance. Ce n'est qu'après plus d'une heure et demie de show que le poing levé le groupe qui la scène. "Bonsoir à tous ! On reviendra..." Sur ces quelques mots les lumières se rallument, chacun rentre chez soi.



En ce dernier samedi de Mai, l'association Aix Qui ? aura une fois de plus réussi à allier quantité et qualité. Qu'il s'agisse des groupes concourants pour la finale ou des têtes d'affiches, rien n'était à jeter. L'objectif de rendre la culture disponible pour les jeunes semble être atteint à la vue du cout moindre de l'entrée. Malheureusement pour l'association cette année moins de monde était au rendez vous. Espérons que ça ne lui porte pas préjudice dans ses actions à venir.

- Boby -

PS : Merci à Florie pour l'accréditation photo.


Myspace Red Shines : https://www.myspace.com/redshines
Myspace Isys: https://www.myspace.com/isysrock
Myspace Ten Watt Transistors : https://www.myspace.com/tenwatttransistors
Myspace Starcatcher: https://www.myspace.com/starcatchermusic
Myspace Kleinstadthelden: https://www.myspace.com/kleinstadthelden
Myspace Skhul: https://www.myspace.com/skhulmusic
Myspace Pup Curl :https://www.myspace.com/pupcurl
Myspace The Cheerleaders: https://www.myspace.com/thecheerleadershxc
Myspace Rockett Queens: https://www.myspace.com/rockettqueens
Myspace Mademoiselle K: https://www.myspace.com/01mademoisellek
Myspace Psy4 de la rime: www.myspace.com/officialpsy4delarime
Myspace AIX QUI?: https://www.myspace.com/aixqui

> Réponse le 03 juin 2009, par Estaillard Bastien

Super critique auquel je tiens juste à apporter quelques nuances. Effectivement bravo et merci à l'association "aixqui" qui a fait un super travail et a permis cette très bonne soirée. L'organisation était très bien, les groupes se sont succéder à vitesse grand v, les boissons et la bouffe était vraiment pas chère : donc parfait à ce niveau là. Un bémol tout de même à la programmation que j'ai trouvé beaucoup axée métal (mais bon j'ai raté les trois premiers concerts). Les performances des groupes étaient sympa, sans vraiment donner des souvenirs inoubliables. Effectivement sortait un peu du lot rocket queens et Pup curl. Par contre je n'ai pas du tout apprécié le groupe la relève que j'ai trouvé complètement nul. D'accord je n'aime pas le rap mais bon là c'était vraiment rase...  La suite | Réagir

> Réponse le 08 juin 2009, par Boby

Comme tu l'as dit, tu as raté les 3 premiers groupes (2 rock et un plutôt funk) du coup ça peu expliquer le fait que tu aies trouvé la prog plus métal, mais sur le total le métal est minoritaire. Pour Mademoiselle K, pour le son je ne l'ai pas trouver si fort que ça pourtant j'étais tout devant. Au contraire pour Psy4 il était vraiment trop fort (j'ai pas tenu plus de 5 chansons devant). Après pour ce qui en est de Mme K ça fait partie de son personnage, enfin moi c'est ce qui me plait en elle, ce cynisme qui lui est propre, ce manque de considération pour les gens, c'est un peu Doctor house on l'aime parce qu'il n aime pas. Du coup je te trouve un peu dur vis à vis de la demoiselle. Par contre je te rejoins sur le mécontentement vis à vis de son départ d'autant plus que sur la set list...  La suite | Réagir

> Réponse le 08 juin 2009, par Manu Bighelli

Pour ma part, j'ai trouvé les styles de musique plutôt équilibrés, un peu de métal, certes, mais pas mal d'autres styles représentés. Concernant le groupe de rap, moi qui ne suis pas du tout sensible à ce genre de musique, je l'ai trouvé plutôt bon, voire très bon, comme quoi... :-) Et pour finir au sujet de Mlle K, elle a réalisé un set entier sous les huées des fans des Psy4 de la rime, aux premiers rangs, qui lui criaient en permanence "Casse-toi ! Dégage ! Psy44444444 !!!". On peut donc comprendre qu'elle ait eu envie de se barrer vite fait...  Réagir

> Réponse le 13 juin 2009, par Vincenzo

Il y a plus lucratif que la jeunesse et la culture? Cet évènement, si l'on peut dire, est entièrement financé sur des fonds publics, tout comme l'association Aix qui? qui vit du denier public depuis de longues années. Alors pourquoi pas douze jours tant qu'on y est? Quant à parler de culture, restons mesuré, le Rock n'a jamais été et ne sera jamais culturel, c'est un point de vue, mais je persiste à croire que le rock meurt pour être devenu une musique établie (au sens establishment) Le Rock doit rester indépendant,et refuser l'argent public. Le rock municipal me fait gerber à plus forte raison quand les plateaux sont constitués "d'artistes" médiocres et de copains copains qui se repassent les invitations et les cachets comme d'autres se repassent les jetons de présence dans les conseils...  La suite | Réagir

> Réponse le 15 juin 2009, par Mystic Punk Pinguin

Encore une chronique aigrie d'un membre des Needs / Perez trop ska / Plastic Bag.... Bon Vincenzo, c'est quoi votre problème ? Vous avez du mal à vieillir ? Parce qu'après avoir massacré Dissonant Nation, groupe d'une moyenne d'âge 18 ans, vous vous attaquez à Class'Rock qui a une démarche d'éducation populaire auprès de jeunes. Hum, quelle vaillante croisade ! Tout ça pour dire que les Needs (40,50 ans au compteur) sont la seule incarnation du rock'n'roll ? Oh les gars, musicalement j'aime beaucoup ce que vous faites, mais humainement c'est carrément minable !  Réagir

> Réponse le 15 juin 2009, par Philippe

@ Vincenzo : "Le rock est mort et vendu, blah, blah". L'antienne que martèle le rockeur vieillissant le jour où il n'arrive plus à suivre la foule de jeunes pousses qui reprennent, aussi bien que lui, aussi DIY que lui, et parfois mieux que lui, le flambeau après lui... Tout le monde n'arrive pas à garder le plaisir, enfantin j'en conviens, à se faire entuber pour la dix-millième fois par une guitare mal réglée, une batterie tout à donf, un chanteur braillard et l'énergie du désespoir. Rock municipal ? Heureusement pour le rock en France qu'un type a eu l'idée de prêter les arènes de Mont-de-Marsan en 1976 et 1977, tu ne trouves pas ? Tout le monde ne hélas peut pas rester non plus, au moins dans sa tête, un de ces jeunes cons décérébrés s'éclatant sur scène, comme Iggy Pop, Angus...  La suite | Réagir

> Réponse le 16 juin 2009, par Vincenzo

Houla, pas d'affolement, je ne portais aucun jugement de valeur sur les groupes je ne les ai pas vus. Simplement je soulignais qu'il était exagéré de dire que les pouvoirs publics n'en faisaient pas assez pour les jeunes et la culture, ce genre de manifestation coute un maximum de blé qui pourrait faire fonctionner un club de rock toute une année sans peine. Aucune aigreur dans mes propos juste une appréciation administrative d'un évènement administratif. Et puis heureusement qu'il y a des groupes de jeunes meilleurs que les Needs. Quant à Dissonant nation, quelqu'un dans notre entourage en a dit du mal? Ha dernière chose, j'aimerais que l'on assimile pas les Needs à Plastic bag et Perez trop ska, hormis le fait de partager un musicien commun nous n'avons rien à voir ni dans la musique,...  La suite | Réagir

> Réponse le 25 juin 2009, par stephane sarpaux

I'd say I saw a group from Spain called Delay. Well indeed, that's what it says on the Class EuRock website... What about them? You didn't even mentioned them...  Réagir


Class'Eurock : les dernières chroniques concerts

Class Eurock's - Secteur Salon de Provence : Subliminal Sanctuary, Trafic, Lunch, Six Teens, Skhizein, Incube en concert

Class Eurock's - Secteur Salon de Provence : Subliminal Sanctuary, Trafic, Lunch, Six Teens, Skhizein, Incube par Boby
Portail CouCou - Salon de provence, le 19/02/2010
Class Eurock's - Sélections du secteur de Salon de Provence Rolls Royce des tremplins musicaux dans la région PACA, ce n'est pas pour rien si les Class Eurock's célèbrent... La suite

Class'Eurock : Rockett Queens + Gherkin Face + Les Bananes de l'Enfer + The Dumbs +Topinambours surgelés + Highwood Comet Show  en concert

Class'Eurock : Rockett Queens + Gherkin Face + Les Bananes de l'Enfer + The Dumbs +Topinambours surgelés + Highwood Comet Show par Manu Bighelli
Cité du Livre à Aix-en-Provence, le 24/02/2009
Mardi soir se tenait à Aix en Provence un des tremplins régionaux Class'Eurock 2009, qui s'adresse à l'ensemble des musiciens de la région PACA de moins de 23 ans, et permet aux... La suite

Dernières chroniques concerts

Class Eurock's - Secteur Salon de Provence : Subliminal Sanctuary, Trafic, Lunch, Six Teens, Skhizein, Incube en concert

Class Eurock's - Secteur Salon de Provence : Subliminal Sanctuary, Trafic, Lunch, Six Teens, Skhizein, Incube par Boby
Portail CouCou - Salon de provence, le 19/02/2010
Class Eurock's - Sélections du secteur de Salon de Provence Rolls Royce des tremplins musicaux dans la région PACA, ce n'est pas pour rien si les Class Eurock's célèbrent... La suite

All I Need : les dernières chroniques concerts

Soirée du Rising Dead Boys : Lunch + The Cheerleaders + Real Threat en concert

Soirée du Rising Dead Boys : Lunch + The Cheerleaders + Real Threat par Boby
Portail CouCou -Salon de provence, le 12/12/2009
Au Portail Coucou les soirées se suivent mais ne se ressemblent pas. Alors que la semaine dernière la petite salle du pays salonnais revisitait le courant brit pop, ce soir,... La suite

Isys : les dernières chroniques concerts

Soma + Kami + Isys en concert

Soma + Kami + Isys par Yeah !
Le Portail Coucou - Salon de Provence, le 28/11/2009
Ce soir c'est décidé : j'affronterai les foudres de mon entourage en me rendant au Portail Coucou plutôt qu'à la Machine à Coudre. C'est toujours un plaisir de ce rendre dans ce... La suite

Soma + Kami + Isys en concert

Soma + Kami + Isys par Boby
Portail CouCou - Salon de provence, le 28/11/2009
Énième concert pour l'association Aix Qui ? , est une fois de plus le public est au rendez vous. Au bas mot plus de 250 âmes avaient fait le déplacement jusqu'au Portail Coucou,... La suite

Mademoiselle K : les dernières chroniques concerts

Mademoiselle K - January Sons en concert

Mademoiselle K - January Sons par Zulone
Moulin - Marseille, le 09/03/2018
Ce sont les January Sons, littéralement "Fils de Janvier" qui ouvrent le bal en ce mois de Mars au Moulin pour une soirée rock ! Les January Sons sont à domicile ce soir et le... La suite

Mademoiselle K + Bye bye Blondie en concert

Mademoiselle K + Bye bye Blondie par Ysabel
Usine - Istres, le 16/04/2011
Ce samedi soir à l'Usine est Karément sous le signe du Rock. Alors, en attendant l'arrivée de Mademoiselle K, on va se mettre en jambes et en oreilles avec Bye Bye Blondie. Nos... La suite

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) en concert

Mademoiselle K + Deti Picasso + Punish Yourself + Fish! + Serj Tankian + NY Ska Jazz Ensemble + REM + Adam Green - Sziget Festival (jour 4) par Pirlouiiiit
Óbuda Island, Budapest, Hungary , le 16/08/2008
Avant dernier jour du festival ... suprise aujourd'hui, alors que les 4 premiers jours nous avons crevé de chaud et que tout le monde se baladait en maillot sur le site,... La suite

Mademoiselle K par Thierry
Le Vigean, Eysines, le 06/03/2009
Féline, sexy, énergique, brutale, sans concession, proche et communicative . Entourée d'un groupe à l'unisson, Mademoiselle K a électrisé la salle : à voir absolument pour cette présence, ces avalanches de guitares, cette fragilité, cet équilibrisme vocal... merci Mademoiselle, gracieuse funambule ! La suite

Psy 4 de la Rime : les dernières chroniques concerts

Psy4 de la Rime + Jibs en concert

Psy4 de la Rime + Jibs par Bertrand 13rugissant
Usine (Istres), le 12/04/2013
Direction l'Usine ce soir pour voir ce que le dernier cru des Psy4 donne en live. En effet, Quatrième dimension est sorti le 1er Avril, et c'est déjà classé dans le top 3... La suite

Soprano + Revolution Urbaine + Carpe Diem feat. Mino + ... en concert

Soprano + Revolution Urbaine + Carpe Diem feat. Mino + ... par Gautier Vlt
Dome - Marseille, le 14/05/2011
Il y a tout juste quelques heures s'achevait une splendide soirée mettant à l'honneur le rap français et plus particulièrement sa branche marseillaise. Soprano, l'emblématique... La suite

Psy 4 de la rime en concert

Psy 4 de la rime par Desh
Le Dôme - Marseille, le 05/12/2008
Après une première partie de Lygne 26 (Groupe originaire de La Savine et de ses alentours), le quatuor fait son entrée en scène sur le générique du dessin animé "Les Cités... La suite

Fonky Family, 3eme Oeil, Carre Rouge, Psy4 de la Rime.. (festival Marsatac 1999) en concert

Fonky Family, 3eme Oeil, Carre Rouge, Psy4 de la Rime.. (festival Marsatac 1999) par Hum !
Espace Julien (Marseille), le 26/02/1999
Premier des deux soirs du Marsatac Connexion Festival, ce concert avait de loin l'affiche la plus attractive ... surtout avec les rumeurs (qui se sont confirmées je crois) selon... La suite

Rockett Queens : les dernières chroniques concerts

Call the Rain + Heidi Von Heidi + Rockett Queens + Soma en concert

Call the Rain + Heidi Von Heidi + Rockett Queens + Soma par Maryflo
Le Baby - Marseille, le 06/06/2009
Soirée TCI et Comme Toujours avec Retard, au Baby, mais quand on est tenaillé par la curiosité on finirait presque par s'en accommoder. Initialement venue pour découvrir sur scène... La suite

Class'Eurock : Rockett Queens + Gherkin Face + Les Bananes de l'Enfer + The Dumbs +Topinambours surgelés + Highwood Comet Show  en concert

Class'Eurock : Rockett Queens + Gherkin Face + Les Bananes de l'Enfer + The Dumbs +Topinambours surgelés + Highwood Comet Show par Manu Bighelli
Cité du Livre à Aix-en-Provence, le 24/02/2009
Mardi soir se tenait à Aix en Provence un des tremplins régionaux Class'Eurock 2009, qui s'adresse à l'ensemble des musiciens de la région PACA de moins de 23 ans, et permet aux... La suite

Parc Jourdan - Aix En Provence : les dernières chroniques concerts

Gojira + Têtes Raides + Biocide + Skort (Class'Eurock 2006) par Vand
Parc Jourdan - Aix en Provence, le 06/07/2006
A l'entame de l'été les concerts se font plutôt rares, aussi c'est avec joie qu'on se rend Zhou et moi à cette affiche très intéressante et pour le moins écclectique de ce Class'Eurock 2006 ! Garage à la wanégaine dans les rues d'Aix : Marche arrière de 200m à l'aveuglette, petit frein à main pour un demi-tour d'anthologie, déplacement des gros... La suite