Accueil Chronique de concert Festival Jazz des Cinq Continents : Dhafer Youssef Abu Nawas Rhapsody - Chick Corea, Stanley Clarke, Jean-Luc Ponty, Lenny White, Frank Gambale : Return To Forever IV
Dimanche 17 janvier 2021 : 11352 concerts, 25885 chroniques de concert, 5284 critiques d'album.

Chronique de Concert

Festival Jazz des Cinq Continents : Dhafer Youssef Abu Nawas Rhapsody - Chick Corea, Stanley Clarke, Jean-Luc Ponty, Lenny White, Frank Gambale : Return To Forever IV

Festival de Jazz des Cinq Continents - Marseille 26 Juillet 2011

Critique écrite le 28 juillet 2011 par mardal

Le Festival de Jazz des Cinq Continents se termine. Dixième édition, 11 ans d'âge, Grand Cru. On le savait déjà mais cette semaine en est une nouvelle preuve éclatante : la musique, c'est le live avant tout, le concert, et encore mieux, le festival. La richesse d'un festival, c'est la durée prolongée (six soirées au parc Longchamp) la présence scénique des artistes, l'interaction avec le public, les imprévus, la tension dramatique parfois, l'espace dynamique et les espaces différenciés (la pelouse, l'avant-scène, le coin resto, la terrasse bar, le coin V.I.P., les chiottes bio !), le temps d'un concert, d'une soirée, l'avant et l'après (les "after" à l'hotel ).

En guise de conclusion, quelques réflexions éparses sous forme de liste.
Le plus du meilleur des organisateurs : La programmation, riche, éclectique, prestigieuse.
Le meilleur jeu de scène : Trombone Shorty.
Le jeu de scène le plus minimaliste : Erik Truffaz
Le meilleur musicien : Ahmad Jamal
Le doyen : Ahmad Jamal, 81 ans
Le jeunot : Trombone Shorty, 24 ans, (ou un de ses musiciens ?).
La plus noble prise de risque, dans le plus pur esprit jazz live : Ahmad Compaoré.
Le musicien le plus space : Manolo Badrena, percussionniste d'Ahmad Jamal.
Le concert le plus commercial : Larry Graham.
La musique la plus créative, la plus moderne : Ahmad Compaoré.
Le premier concert qui a fait se lever le public : Monty Alexander & Harlem-Kingston Express.
Le plus gros Flop : les disputes "debout/assis" qui ont viré limite violence mercredi et jeudi soir, et ont parasité de nombreux morceaux.

Festival de Jazz des Cinq Continents - Marseille : les dernières chroniques concerts

Onefoot + Jeff Mills & Emile Parisien + GoGo Penguin + Cory Henry & The Funk Apostles (festival Marseille Jazz des Cinq Continents 2018) en concert

Onefoot + Jeff Mills & Emile Parisien + GoGo Penguin + Cory Henry & The Funk Apostles (festival Marseille Jazz des Cinq Continents 2018) par pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille , le 28/07/2018
Cette année bien faille complètement passer à côté du Festival Marseille Jazz des Cinq Continents. Non pas que l'affiche ne me plaise pas mais plutôt faute de temps ou de savoir... La suite

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Imany / George Benson (Festival Jazz des Cinq Continents) par Zulone
Parc Longchamp, Marseille , le 27/07/2017
La nuit tombe sur le Palais Lomgchamp, le ciel laisse place à un petit coucher de soleil venté. Dans tout le parc raison les premiers échos de la voix chaude et berçante de la... La suite

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Herbie Hancock, Émile Parisien, Vincent Peirani (Festival Jazz des Cinq Continents) par Marcing13
Palais Longchamp Marseille, le 28/07/2017
Nous voilà ce soir peut-être pour le point d'orgue de cette édition 2017 du festival de Jazz des Cinq Continents, qui accueille une légende du Jazz : Herbie Hancock dans son... La suite

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) en concert

Tony Allen Quartet, Roy Ayers band + Seun Kuti & Egypt 80 (Festival Jazz des Cinq Continents) par Pirlouiiiit
Parc Longchamp, Marseille, le 29/07/2017
L'année dernière je ne sais plus pourquoi mais je n'avais couvert aucun des concerts du festival (oui je réutilise mon intro de la précédente chronique !). Cette année 3 soirs.... La suite